lundi 18 novembre 2019 01:22:11

Transformation numérique : Des avantages, mais aussi des risques

L’option pour la numérisation, ou autrement désignée par la digitalisation, est une exigence de l’économie moderne.

PUBLIE LE : 18-08-2019 | 1:00
D.R

L’option pour la numérisation, ou autrement désignée par la digitalisation, est une exigence de l’économie moderne. Une transformation induite par cette nécessité d’accompagner les innovations en matière de management et l’impératif d’adaptation aux nouvelles technologies, notamment les domaines de la communication et de la  gestion.
Il s’agit d’un «enjeu compétitif» pour les sociétés d’assurance, entre autres, soucieuses de leur performance et de leur pérennité dans un contexte de rude concurrence. «Une démarche qui comporte des avantages mais aussi des risques», affirme Paul Chammas, consultant indépendant Risk management et expert en cyber-sécurité dans une contribution publiée dans la revue Finassurance. «L’expansion des cyber-technologies et la présence accrue des entreprises sur le web les rendent vulnérables aux cyber-menaces  qui se présentent sous différentes formes». Ces attaques visent les vulnérabilités techniques des plateformes web et des systèmes informatiques à travers des logiciels malveillants. Le risque peut également s’étendre aux ressources humaines et à la notoriété de l’entreprise, affirme ce consultant. Aussi, les professionnels du risque sont conscients du fait que «la résilience des systèmes est aussi importante que leur protection pour assurer la continuité des activités en cas de cyber-attaque».
En fait, «l’ampleur des cyber-attaques et leur impact sont parfois désastreux», indique ce consultant, qui souligne la nécessité pour les  managers, les acteurs de l’assurance en particulier,  de maîtriser ces risques et d’œuvrer à fidéliser leur clientèle en leur proposant des produits innovants dont des services de souscription d’assurance en ligne sans avoir à passer par des agences. Un autre spécialiste, Thierry Murté, relève que «l’offre actuelle de solutions d’assurance est malheureusement en deçà de l’attente et peu adaptée à la réalité de l’impact financier d’une attaque numérique», surtout lorsque celle-ci a pour cible la PME, catégorie d’entreprises la plus vulnérable au risque numérique. Par conséquent, «un effort pertinent de la part du marché de l’assurance est attendu dans ce sens pour accompagner les entreprises», d’autant plus que «tout sera numérique, et la plupart de nos risques deviendront des risques numériques ou, du moins, ils auront une forte composante numérique». L’auteur de l’analyse sur le cas des PME  face à l’émergence de la menace des risques numériques suggère que «les entreprises doivent d’abord prendre conscience de la menace liée au risque numérique et l’intégrer dans les habitudes quotidiennes». En parallèle à la responsabilité de l’employé qui doit éviter les «liens malicieux» sur le web, «une identification des actifs de l’entreprise doit prendre place permettant à celle-ci d’optimiser les efforts pour la mise en place d’outils de sécurité en adéquation avec les menaces». Des efforts qui renforceront la résilience de l’entreprise aux éventuelles attaques. Un défi induit par les nouveaux risques émergents liés aux stockage et traitement de volumes illimités  de données à travers Internet, au moment où la digitalisation avance à grands pas, d’où la nécessité d’en anticiper les risques et l’impact de ces nouvelles technologies pour une digitalisation réussie.
D. Akila

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions