samedi 21 septembre 2019 08:09:06

Tension dans le Golfe : Retrait des navires de guerre américains

Le commandant de la Force de défense aérienne de l'armée iranienne a déclaré, jeudi dernier, que les États-Unis ont retiré leurs navires de guerre du Golfe persique, suite aux critiques faites la veille par le président Hassan Rohani sur le projet américain de création d’une coalition maritime dans cette zone, ont rapporté des médias locaux.

PUBLIE LE : 17-08-2019 | 0:00
D.R
Le commandant de la Force de défense aérienne de l'armée iranienne a déclaré, jeudi dernier, que les États-Unis ont retiré leurs navires de guerre du Golfe persique, suite aux critiques faites la veille par le président Hassan Rohani sur le projet américain de création d’une coalition maritime dans cette zone, ont rapporté des médias locaux. 
 
Le brigadier général, Alireza Sabahi Fard, commandant de la Force de défense aérienne de l'armée iranienne, a affirmé que des navires de guerre américains quittaient le Golfe persique, a indiqué l'agence Irna. «Aujourd’hui, le fait que l’ennemi ait été contraint de s’arrêter à 321 kilomètres du détroit d’Ormuz en retirant ses navires du Golfe persique, c'est bien à cause du pouvoir de dissuasion des forces armées (iraniennes). Il sait que la puissance défensive de l'Iran ne peut être mise à l'épreuve», a déclaré M. Fard lors d'une conférence de presse, faisant une allusion aux Etats-Unis. Toutefois, le commandant de la Force de défense aérienne de l'armée iranienne n'a pas donné plus de précisions sur le type de navires de guerre américains retirés de cette zone. Le commandant de la Marine iranienne, Hossein Khanzadi, a appelé au retrait des forces militaires non régionales du Golfe, a rapporté jeudi l'agence de presse iranienne, Tasnim. «Les ennemis doivent quitter la région dès que possible, sinon ils seront expulsés de manière humiliante», aurait dit M. Khanzadi, cité par Tasnim. M. Khanzadi a également déclaré que les eaux régionales n'étaient plus le théâtre des «fanfaronnades vagabondes et hypocrites» des Etats-Unis, du Royaume-Uni et d'Israël. Autre signe de détente, le Royaume-uni a autorisé jeudi le pétrolier iranien confisqué début juillet à quitter le détroit de Gibraltar, faisant partie du territoire britannique, plus d'un mois après son arraisonnement, ont rapporté des médias locaux. Le président de la Cour de Gibraltar, le juge Anthony Dudley, qui a annoncé la libération du pétrolier iranien, a précisé que l'examen des documents fournis par les autorités iraniennes ont garanti que la cargaison du ‘‘Grace 1’’ n'était pas destinée à la Syrie, frappée par un embargo de l'Union européenne, ont ajouté les mêmes sources. Suite à l'examen du dossier présenté par Téhéran, la Cour de Gibraltar a demandé de lever l'immobilisation du navire iranien. Le président de la Cour, le juge Anthony Dudley, a en revanche déclaré qu'il n'avait pas été saisi par écrit d'une demande américaine de prolonger l'immobilisation du pétrolier, annoncée dans la matinée par le ministère public de Gibraltar. Auparavant, l'Organisation portuaire et maritime d'Iran a affirmé que Londres a montré sa «volonté de résoudre le différend» avec les autorités iraniennes. «Nous espérons que ce problème sera résolu dans un avenir proche et que le navire pourra continuer à naviguer sous pavillon iranien», avait confié le responsable iranien. Le mois dernier, les Etats-Unis ont lancé l’idée de la création d’une coalition internationale pour escorter les navires de commerce dans le Golfe. La Grande-Bretagne a annoncé qu'elle y prendrait part, mais de nombreux alliés de Washington, notamment les Etats européens, ne voulaient pas donné suite à cette initiative, ne souhaitant pas participer à un conflit ouvert dans cette région par laquelle transite le tiers du pétrole acheminé par voie maritime au monde. 
M. T. et agences
 
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions