samedi 21 septembre 2019 08:16:09

Dynamique de la société civile : Large adhésion

Confédération des syndicats autonomes : « Retenir les points consensuels pour résoudre la crise. »

PUBLIE LE : 15-08-2019 | 0:00
D.R

Associations et acteurs issus du hirak ont donné leur accord pour participer aux travaux de la réunion de samedi.

Pour mener à bien la mission de dialogue et de médiation qui vise à réunir le plus grand nombre d’acteurs et à élargir la perspective à d’autres propositions et points de vue, plusieurs personnalités et activistes de la société civile  sont quotidiennement appelés, via l’ensemble des médias, à prendre part à la conférence nationale du dialogue.
Une rencontre d’envergure prévue à la prochaine rentrée sociale et devrait mener les concertations devant déboucher sur un consensus politique et parapher une feuille de route de sortie de crise.
Il faut dire que depuis un certain temps déjà, plusieurs acteurs et personnalités de la sphère politique, sociale et économique ont tenu à valoriser l’action et les efforts consentis par l’Instance. Le panel a même pu arriver à une forme de consensus de toutes les parties prenantes sur l’importance d’un dialogue constructif et ouvert à toutes les forces vives du pays.
Par ailleurs, l’annonce faite par les différentes franges de la société civile, regroupées au sein de la Confédération des syndicats autonomes (CSA) pour l’organisation d’une rencontre élargie samedi prochain, a été elle aussi  accueillie favorablement par la classe politique.
Selon les déclarations de l’avocat Salah Abderrahmane, rapportées par la presse, «l’initiative de la CSA bénéficie du soutien et de l’appui des principaux acteurs et personnalités politiques, qui ont tous réaffirmé leur attachement à un dialogue constructif dans l’intérêt du pays. Ils ont manifesté également leur exigence d’avoir de forts gages de sincérité des pouvoirs publics, afin de garantir la réussite du dialogue et la convergence des idées et propositions, pour mettre fin au blocage qui caractérise la scène politique depuis plusieurs mois».
L’initiative, qualifiée de «citoyenne» par ses concepteurs, a été amorcée dans l’objectif de «rassembler les propositions et leurs initiateurs autour d’un document de principes généraux, qui rassemble tous les points consensuels de solution à la crise». Salah Abderrahmane affirme que plusieurs associations, activistes et acteurs issues du Hirak «ont donné leur accord pour participer aux travaux de cette réunion, prévue samedi prochain».
Le dialogue inclusif permettra de rassembler les acteurs de la vie politique et de se concerter autour de principes fondamentaux qui constitueront une base solide pour un dialogue global qui doit aboutir à la mise en place des garanties pour l’élection d’un président consensuel et entamer le processus des réformes afin de matérialiser les revendications des citoyens et des manifestants. Il faut rappeler, dans ce contexte, que la Confédération des syndicats autonomes a proposé, récemment, de former un collectif de médiation. Une démarche qui aura pour mission de négocier avec les forces démocratiques qui se sont abstenues de participer au Forum du dialogue national, qui s’est déroulé le 9 juillet dernier. L’impératif de la concertation et du dialogue pour sortir de l’impasse politique motive désormais les acteurs politiques qui multiplient les appels aux débats afin de parvenir à des concessions et compromis.
La CSA avait invité la classe politique «à faire preuve de sagesse en dépassant les clivages idéologiques et en adhérant pleinement au processus du dialogue».
«Pour convaincre les acteurs politiques de leur responsabilité en cette période charnière, il est primordial de convaincre le plus grand nombre de la nécessité d’assumer le destin collectif», ont également assuré les concepteurs de cette initiative.
Le principal objectif à travers la multiplication des initiatives et appels au dialogue est de convaincre les acteurs de la société civile, les syndicats et les partis de «rejoindre et participer au processus du dialogue national», pour aboutir à une initiative politique «et apporter une contribution, dans le cadre des efforts collectifs des solutions à la crise».
Tahar Kaidi

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions