samedi 21 septembre 2019 08:15:26

Dialogue national : Amorce d’une option stratégique

Le processus du dialogue national inclusif est officiellement amorcé, depuis lundi, par l’instance dirigée par Karim Younès. Le panel en charge de la conduite de la concertation a judicieusement choisi d’entamer sa médiation par une rencontre avec une figure historique reconnue et respectée par tous, l’ancien chef de la Wilaya 4 durant la guerre de Libération, le colonel Youcef Khatib.

PUBLIE LE : 15-08-2019 | 0:00
Ph. Wafa

Le processus du dialogue national inclusif est officiellement amorcé, depuis lundi, par l’instance dirigée par Karim Younès. Le panel en charge de la conduite de la concertation a judicieusement choisi d’entamer sa médiation par une rencontre avec une figure historique reconnue et respectée par tous, l’ancien chef de la Wilaya 4 durant la guerre de Libération, le colonel Youcef Khatib.

Le choix porté sur cette personnalité emblématique revêt un cachet particulier et symbolique, au regard de la crédibilité et de l’estime que vouent les citoyens à si Hassan. L’homme est connu par son engagement patriotique et sa sagesse, en plus de sa longue expérience dans la médiation et la gestion des crises.
Lors de cette rencontre, officiellement la première dans le processus du dialogue inclusif, les membres de l’instance du dialogue et de médiation ont eu un échange intéressant et fructueux avec le colonel Khatib sur la mission du panel et les perspectives de sortie de crise qui passe inéluctablement par la voie du dialogue et de la concertation. Le communiqué, rendu public à l’issue de cette rencontre, a précisé, à juste titre, que la direction de la fédération de la Wilaya 4 historique a «salué (...) l’action de l’Instance, tout en lui souhaitant du succès dans sa noble mission».
Cette rencontre a été suivie par une autre tenue avec la direction de l’Organisation nationale des moudjahidine (ONM), dirigée par le secrétaire général par intérim, Mohand Ouamar Benlhadj. Les discussions ont porté essentiellement sur l’importance du dialogue et l’objectif assigné à cette action dans la conjoncture actuelle. Les soutiens francs et massifs obtenus auprès de deux organisations importantes et influentes vont encourager et renforcer la conviction des membres de l’instance sur la justesse et la portée stratégique de leur démarche de sortie de crise.
Force est de relever que ces deux réunions revêtent un cachet particulier et une importance capitale pour la suite du processus, dans la mesure où elles permettent à l’instance du dialogue et de la médiation d’entrer pleinement dans le feu de l’action et de passer aux choses concrètes, et ce après avoir achevé avec succès la structuration et l’organisation internes. Libéré de cette tâche technique et organique, le panel a décidé sans trop tarder d’engager les consultations préliminaires avec les personnalités nationales et les organisations de la société civile, pour recueillir les avis et les propositions des uns et des autres. Convaincus de la justesse et de la pertinence de la voie du dialogue comme principale option politique de règlement de la crise qui persiste depuis des mois, les membres du panel, animés de bonne volonté et d’un esprit patriotique, investissent le terrain, et entament la concertation avec les acteurs politiques et les activistes qui affichent leurs disponibilité et disposition immédiates. Ils affichent chaque jour leur détermination à honorer leurs engagements et à faire aboutir le dialogue inclusif à une solution juste, crédible et durable. Objectif pour lequel ils se sont engagés depuis le début, en dépit des difficultés et contraintes réelles rencontrées sur le terrain au début de leur mission. Depuis, bien des évolutions ont été enregistrées et des malentendus politiques dissipés, balisant concrètement le terrain au consensus franc et global.
Il est utile à signaler que l’option du dialogue recueille de plus en plus de partisans, en dépit de quelques réserves de forme mises en avant par certains acteurs politiques. La tendance globale sur la scène nationale, c’est l’adhésion et la participation au dialogue national, initié et lancé par l’instance dirigée par Karim Younès. Même si certaines forces politiques persistent à refuser de se joindre à cette voie, même si elles reconnaissent publiquement que le dialogue et la concertation sont la seule voie de sortie de crise, cela n’exclut pas des changements et des évolutions dans les positions des uns et des autres, dans un avenir proche. Car force est de reconnaître que la majorité de ceux qui rejettent cette option fondent plus leur position sur des réserves de forme, que sur le fond.
Les prochains jours et semaines seront marqués par une activité intense de l’instance qui enchaînera avec une cadence soutenue des réunions et rencontres bilatérales avec les acteurs politiques et des représentants de la société civile. Cette phase, au demeurant nécessaire et importante, sera certainement suivie par des rencontres multilatérales, qui constituent, à coup sûr, un cadre idéal et idoine pour permettre à toutes les parties et participants d’exposer et de défendre leurs vision et leurs propositions sur la sortie de crise. Ces rencontres vont objectivement baliser le terrain à une conférence nationale, si le principe de sa tenue viendrait à être définitivement retenu, durant laquelle toutes les questions et propositions seront largement discutés et débattues. C’est l’option qui recueillera le plus de voix qui sera adoptée d’une manière démocratique et consensuelle.
Le processus du dialogue inclusif en cours de mise en œuvre sera couronné par la préparation des conditions législatives et réglementaires nécessaires pour la tenue de la présidentielle dans les meilleurs délais. Un scrutin qui permettra l’élection libre et démocratique d’un président de la République dans la transparence et la régularité sans faille. Un chef d’État, mandaté par le peuple via les urnes pour engager toutes les réformes qui répondront pleinement et totalement aux aspirations et attentes du peuple, largement exprimées lors des différentes manifestations populaires.
M. Oumalek

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions