mardi 20 aot 2019 15:10:08

Commentaire : Préservation et sauvegarde

Éclipsées par les événements politiques, les questions économiques sont au-devant de la scène nationale. Même si les manifestations citoyennes et le dialogue inclusif dominent toujours les débats et les discussions publics, la situation économique n’est pas en reste et arrive à focaliser l’attention de beaucoup d’acteurs et principalement les pouvoirs publics.

PUBLIE LE : 14-08-2019 | 0:00
D.R

Éclipsées par les événements politiques, les questions économiques sont au-devant de la scène nationale. Même si les manifestations citoyennes et le dialogue inclusif dominent toujours les débats et les discussions publics, la situation économique n’est pas en reste et arrive à focaliser l’attention de beaucoup d’acteurs et principalement les pouvoirs publics. Conscient de l’importance et la nécessité de traitement rapide de certaines urgences, le gouvernement continue à plancher sur les solutions urgentes et idoines aux problèmes économiques posés notamment ceux induits par la conjoncture que vit le pays.  La situation des entreprises privées, objets de mesures conservatoires, a été largement examinée et débattue lors de la réunion de l’exécutif de mercredi dernier. Mû par le souci de préserver les capacités de production nationale et la sauvegarde des postes d’emplois, le gouvernement a pris des mesures urgentes conformément à la réglementation et aux lois en vigueur. Des mesures urgentes ont été prises sur ce point lors de cette réunion et leur mise en œuvre sera effective durant les prochaines jours. Le communiqué rendu public à l’issue de cette réunion précise que le Premier ministre a chargé a, cet effet, tous les responsables des secteurs concernés de mettre en place des mécanismes de suivi de la mise en œuvre de ces mesures d’urgence, du fait qu’elles concernent des projets à préserver au vu de leur impact positif sur le développement national et leur utilité pour les citoyens. Force est de constater que ces mesures prises démontrent tout l’intérêt qu’accorde les pouvoirs publics à la préservation de l’outil de production nationale et l’attachement à la préservation des postes d’emplois. La démarche préconisée va permettre de garantir une stabilité, la continuité de la machine de production et de sauver des postes d’emplois. La protection de l’économie nationale est une priorité absolue des pouvoirs publics qui redoublent d’efforts par la mobilisation des moyens nécessaires pour accompagner le développement économique et social. Une option stratégique qui travaille de manière significative les intérêts directs des citoyens. L’objectif du développement économique et la continuité des chantiers ouverts sont au centre des préoccupations pour permettre au pays de poursuivre la longue marche et réussir le défi et le challenge de bâtir une économie émergente. La situation nécessite la mobilisation de toutes les volontés et l’engagement de l’ensemble des citoyens soucieux de poursuivre l’effort du développement national. Sur un autre plan, le maintien des grands équilibres financiers et économiques du pays demeure un objectif jamais perdu de vue pour mettre le pays à l’abri des conséquences d’une conjoncture économique internationale des plus difficiles. C’est ce qui explique les décisions prises dans le cadre d’une démarche salutaire dictée par l’intérêt de préserver les capacités de production et la sauvegarde des emplois dans une conjoncture difficile et un environnement international hostile.
Dans le même sillage, il est important de mettre en relief la volonté et la détermination affichée par le gouvernement de réduire le déficit de la balance des paiements et la préservation des réserves de changes en annonçant une série de mesures à mettre fin, ou du moins réduire drastiquement le déficit diagnostiqué. Toujours dans le cadre de la préservation des réserves en devises, il a été décidé de procéder à la rationalisation des importations en services qui alourdit la facture en devises. Pour faire face à cette situation, il a été décidé, à juste titre, de recourir aux entreprises nationales et de mobiliser les compétences nationales pour remplacer les produits importés. Une mesure stratégique qui verse dans le cadre de l’exploitation du potentiel national qui regorge de compétences et valeurs sûres. Action à inscrire également dans la politique nationale qui attache de plus en plus d’intérêt et de confiance aux produits et expertises locales dans plusieurs domaines d’activités.
 M. Oumalek
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions