mardi 20 aot 2019 15:07:09

Grand angle : Maintenir la pression

L’occupation marocaine illégale du Sahara occidental est régulièrement dénoncée par les sahraouis.

PUBLIE LE : 14-08-2019 | 0:00
D.R

 L’occupation marocaine illégale du Sahara occidental est régulièrement dénoncée par les sahraouis. Mais pas seulement. Des militants solidaires de leur cause ne manquent jamais de se joindre à leurs actions pour interpeller la communauté internationale et la pousser à réagir. Le respect du droit international, qui est dans ce cas le minimum requis, est ainsi revendiqué. Et pour cause, la légitimité de la lutte des sahraouis pour l’exercice de leur droit à l’indépendance qu’ils veulent obtenir via l’organisation d’un référendum d’autodétermination, conformément aux résolutions de l’Onu, ne souffre d’aucune ambiguïté. En fait, il n’y a que le Maroc et quelques pays qui le soutiennent qui continuent à croire, ou veulent faire croire, à une prétendue souveraineté marocaine sur le Sahara occidental. Ces parties semblent faire fi de l’inexorable processus de décolonisation qui tôt ou tard touchera cette dernière colonie en Afrique. Car le royaume chérifien a beau s’entêter à refuser le respect de la légalité internationale, mais il sait que l’histoire le rattrapera et qu’il sera tenu de se plier à la volonté d’un peuple, qui lutte depuis plus de 40 ans pour obtenir son indépendance. Que le chemin qui reste à parcourir pour atteindre cet objectif soit plus ou moins long, ne décourage pas pour autant les sahraouis. Ils savent qu’ils ne sont pas au bout de leurs peines et que leur combat nécessitera encore d’énormes sacrifices, qu’ils, sont du reste, prêts à faire. Car le plus important est que la question du Sahara occidental doit rester visible. Plus encore, elle doit rester, de l’avis d’associations solidaires,
« l’un des objectifs fondamentaux des ordres du jour des travaux de l’Assemblée générale, principalement au sein de son Comité spécial sur la décolonisation et du Conseil de sécurité des Nations Unies ». En effet, quand bien même les efforts des instances onusiennes sont chahutés par le travail de coulisses dans lequel excelle le Maroc, il n’en reste pas moins que toute décision prise à ce niveau constitue un désaveu de la politique marocaine et met ce pays au banc des accusés.
Nadia K.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions