mardi 20 aot 2019 15:09:44

Bordj Bou-Arreridj : Renforcement des liens familiaux

Beaucoup de commerçants de la wilaya de Bordj Bou-Arreridj ont respecté la permanence qui leur a été assignée par la direction locale du commerce à l’occasion de l’Aid El- Adha.

PUBLIE LE : 13-08-2019 | 0:00
Ph.:Wafa

Beaucoup de commerçants de la wilaya de Bordj Bou-Arreridj ont respecté la permanence qui leur a été assignée par la direction locale du commerce à l’occasion de l’Aid El- Adha.
Ce qui a permis à la plupart des habitants de la wilaya de passer cette circonstance religieuse dans de bonnes conditions. Ils ont pu s’approvisionner correctement et parer aussi aux éventualités avec l’ouverture des pharmacies, aucun incident majeur n’ayant été signalé durant cette période.
Si la première journée a été consacrée au rite de l’égorgement du mouton après la prière de l’Aid qui a été accomplie dans toutes les mosquées de la wilaya, la deuxième a été consacrée aux visites familiales.
Hier, le degré de suivi de la permanence a augmenté, rendant le lundi une journée de travail normale pratiquement.
Ce qui a offert la possibilité aux citoyens de se rendre visite et accomplir une autre dimension de l’Aid qu’est le pardon et le renforcement des liens familiaux et amicaux.
La première a été, rappelons-le, de perpétuer le rite du sacrifice à travers l’égorgement du mouton comme l’a fait le prophète Ibrahim.
Dans les deux cas, ce sont les enfants qui en ont tiré le plus profité en admirant les moutons achetés, en sortant avec leurs plus beaux habits et en se délectant de délicieux plats préparés par leurs mères.
Avec leurs habits, leurs cris et leurs jeux, ils ont transformé la wilaya en un immense espace de fête traduisant dans les faits le caractère de cette circonstance religieuse.
Ils n’ont pas manqué d’ailleurs d’investir les lieux de distraction qui ont été érigés dans les villes, comme le parc d’attraction et la citadelle, situés au chef-lieu. Ces deux espaces ont été pris d’assaut hier par les enfants et leurs parents qui ne sont pas sortis seulement pour les visites familiales.
Même les démunis ont été de la partie grâce à l’élan de solidarité du mouvement associatif et même des particuliers.
En effet, plusieurs associations de la wilaya ont lancé bien avant l’Aid une campagne pour collecter des moutons au profit  de cette frange de la société. Ce qui a permis à beaucoup de familles pauvres de passer cette circonstance religieuse normalement.
D’autres habitants ont choisi de respecter la tradition toujours dans ce domaine en consacrant le tiers de leurs moutons à leurs concitoyens dans le besoin. Comme quoi aucun habitant ne devra manquer de viande durant l’Aid.
Notons que beaucoup de quartiers de la ville de Bordj Bou-Arreridj n’ont pas été approvisionnés en eau potable. Ce qui a gâché la fête quelque peu pour leurs résidents qui ont été obligés de chercher des citernes au lieu de profiter pleinement des avantages offerts par cette circonstance.
Par contre, les services de nettoiement ont été au rendez-vous, eux qui ont évité à la ville, en pareille occasion, les spectacles désolants de l’accumulation des déchets.
Ces déchets pourtant importants avec les restes de l’opération d’égorgement et de dépeçage des moutons ont été enlevés le soir même. La ville s’est réveillée comme si de rien n’était.
Les visites qui étaient entachées par la vision de ces restes aux odeurs repoussantes ont été cette fois effectuées dans la propreté. On ne peut que saluer le sacrifice, encore un, des agents de ces services pour que leurs concitoyens passent l’Aid normalement.
F. D.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions