mardi 20 aot 2019 15:17:13

Nouvelles d'Oran, Ils attendaient leur acte de propriété depuis 15ans : Le problème des habitants de la cité 316-logements LSP bientôt réglé

Festival pour la Promotion de la Paix à traversles Arts et la Culture : R20 Med anime deux ateliers

PUBLIE LE : 13-08-2019 | 0:00
D.R

Page animée par Amel Saher

Dans le cadre du travail de la commission de wilaya, chargée de la coordination et du suivi des projets de logement LPA ancienne formule, confiés à l’Office de promotion et de gestion immobilières (OPGI), une réunion regroupant les représentants exécutifs intervenant directement dans la mise en œuvre de ce programme et ceux des souscripteurs s’est tenue au siège de la wilaya, pour examiner et évaluer l’avancement de la relance de ces projets après la résiliation des contrats avec les promoteurs chargés initialement de leur réalisation.

Dans le même registre, une réunion similaire devrait se tenir prochainement en présence des représentants des résidents de la cité 316-Logements LSP qui souffrent depuis de longues années d’un problème lié au blocage de leurs contrats d’actes de  propriété suite au décès du promoteur, a-t-on appris des services de la wilaya. La gestion de ce dossier a été confiée à l’OPGI, indique  la même source, avant de préciser que le wali a donné des promesses aux habitants de cette cité de leur régler, dans les plus brefs délais possibles, ce problème qui dure depuis près de 15 années. Il faut savoir qu’un nombre de contrats qui liait l’OPGI à des entreprises de réalisation intervenant dans les différents programmes de LPL et le LPA, totalisant 5.030 logements, a été résilié. Ces mesures, qui s’inscrivent dans une démarche visant à améliorer et à accélérer la cadence de mise en œuvre des programmes d’habitat en cours, ont été entamées en 2018 et se poursuivent durant l’année en cours. De nouveaux avis d’appels d’offres ont été lancés, après avoir épuisé toutes les procédures légales prévues par la loi dans des situations pareilles, notamment l’expiration des délais de mises en demeure et les recours.  À ce propos, on croit savoir que trois contrats ont été résiliés récemment avec des entreprises n’ayant pas respecté le cahier des charges et dont les travaux entamés ont fait l’objet de plusieurs malfaçons. Il s’agit des projets de 102, 159 et 50 logements LPA, tous en cours de réalisation dans le nouveau pôle urbain de Belgaïd. Parallèlement à cela, d’autres mises en demeure ont été notifiées à un nombre d’entreprises. S’agissant du projet de 80 logements LPA à Belgaïd toujours, qui est à l’arrêt depuis quelques années, son sort sera tranché par la justice qui a été saisie du dossier. On saura, par ailleurs, que le programme de 250 logements LPA, réparti entre les localités de Hassi Mefssoukh et de Benfriha, est en cours de livraison. Les 125 unités de Benfriha ont été achevées. Quant aux travaux des 125 logements de Hassi Mefssoukh, la construction est terminée et reste la réalisation des VRD et leur raccordement au site, a-t-on précisé. Pour ce qui est des programmes LSP, le dernier projet de cette formule comprenant 50 unités dans la commune d’El-Karma sera livré dans les prochaines semaines. À savoir que 100 logements de cette même formule ont été distribués en décembre 2018. Le directeur  général de l’OPGI, Mohamed Baroud, avait affirmé, lors d’une conférence de presse, que l’organisme qu’il dirige n’a reçu encore aucune directive pour l’ouverture des souscriptions aux citoyens désirant bénéficier de la nouvelle formule LLP (logement locatif promotionnel). Il a confirmé, toutefois, qu’un programme-pilote de cette nouvelle formule de 150 logements sera réalisé par l’OPGI dans la commune de Bir El-Djir. M. Baroud a, en outre, expliqué que les efforts de l’État visant à régler la crise du logement et à satisfaire les demandes des citoyens dans les différentes formules d’accès au logement vont se poursuivre sur la même cadence.

--------------------------

Festival pour la Promotion de la Paix à traversles Arts et la Culture
R20 Med anime deux ateliers

Un atelier juniors sur la valorisation et la transformation des déchets ménagers en produits artisanaux au profit d’enfants et d'adolescents âgés de 8 à 15 ans a été animé par l’ONG R20 Med, dans le cadre du «Festival pour la Promotion de la Paix à travers les Arts et la Culture du projet NIYA», organisé par SDH. Cet atelier, encadré la formatrice Mme Sabria Chérif, vise, selon R20 Med, à mettre en exergue les talents et créativités de ces enfants, et a éveiller  en eux un intérêt pour la question de la gestion des déchets comme source de richesse inépuisable. Au cours de cette manifestation interculturelle sous la forme d’une foire dédiée aux associations, artisans, artistes et peintres, le R20 Med a animé un deuxième atelier ouvert démonstratif sur la valorisation et gestion des déchets ménagers. Cette activité créative a vu la participation de 4 femmes ayant confectionné des produits artisanaux d’utilisé fonctionnelle. «En parallèle, ces mêmes participantes ont présenté et commenté une exposition comportant leurs multiples produits réalisés au préalable», ont indiqué les responsables de R20, qui ont souligné «le grand intérêt suscité par ces eux activités chez de nombreux visiteurs  qui n’ont pas manqué d’apprécier et d’encourager cette pratique d’apprentissage et de créativité en rapport avec la thématique de l’Economie Circulaire et Verte».

--------------------------

Toilettage des quartiers et cités du groupement d’Oran
40 tonnes de déchets solides ramassées en une journée

Dans le cadre des campagnes de toilettage organisées  régulièrement par la cellule de la protection de l’environnement de la wilaya d’Oran, une grande opération de nettoiement a été menée, en fin de semaine passée, au niveau de plusieurs zones et quartiers, et à laquelle toutes les directions exécutives ont participé. L’objectif est d’éradiquer les principaux points noirs répartis, notamment sur les villes relevant du groupement d’Oran et les autres communes. Cette opération a  touché, notamment le chemin de wilaya N75, les cités LPA, les alentours de la station terminale de ligne du transport urbain N°34, la zone abritant le siège de la BRI, la coopérative immobilière Souag-Abdelhamid et les deux lotissements N° 3 et 4.  Pour cela, les services de la wilaya ont mobilisé plus de 8 camions de collecte d’ordures d’une capacité unitaire de 15 et 6 tonnes, cinq engins et 6 autres bennes à ordures appartenant à la commune d’Oran des dizaines d’agents de nettoiement. Résultat de cette opération de toilettage, pas moins de 40 tonnes de déchets solides ont été ramassés, dont une grande partie a été  acheminée vers le Centre d’enfouissement technique.  Au-delà du caractère ponctuel de cette opération, le premier responsable de l’exécutif local insiste, à chaque occasion, sur une prise en charge régulière des cités d’habitation et des quartiers de la ville, en commençant par l’éradication des points noirs qui enlaidissent l’environnement immédiat des citoyens et dégradent leur cadre de vie.

--------------------------

Un million d’estivants recensés en juillet
Trois décès par noyade

Prés d’un million d’estivants (924.000) ont foulé le sable des différentes plages d’Oran et les stations balnéaires d’Oran durant le mois de juillet, a-t-on appris des services de la cellule de communication de la direction de wilaya de la Protection civile.  Durant cette période, les mêmes services ont effectué 2.380 interventions et secouru 848 personnes victimes de graves noyades. Par ailleurs, près de 1.318 cas ont été pris en charge sur les lieux en recevant les soins nécessaires, alors que  210 autres ont été transférés vers les établissements hospitaliers et centres de santé de la wilaya. Le bilan de la Protection civile fait état, cependant, de trois  décès. Il s’agit, selon la même source, des personnes qui se baignaient dans les plages non autorisées à la baignade et des endroits non surveillés. Cette année, la direction de la Protection civile a mis en place un dispositif qui prévoit la mobilisation de 260 surveillants saisonniers à travers l’ensemble des plages durant le mois de juin et en juillet 510 éléments. Pour le mois de septembre, le dispositif de juin sera reconduit, à savoir 260. Les plages sont par ailleurs encadrées par 33 chefs de poste, assistés par deux adjoints chacun. Comme chaque année, la direction de la Protection civile renforce le dispositif de surveillance, grâce au recrutement des saisonniers. «Avant chaque recrutement, on procède à une sélection des candidats au niveau de l’unité de la protection marine. Ceux qui seront sélectionnés vont bénéficier d’une formation de 15 jours au niveau de la même unité, assurée par des médecins et des professionnels. Cela concerne essentiellement les premiers soins et les actions d’urgences  à entreprendre face des situations de danger. Des maître-nageurs et plongeurs de haut niveau vont  sillonner tout le littoral avec des équipes en place en permanence et  qui vont couvrir tout le littoral (Est et Ouest). Ces derniers ne vont intervenir que dans les grandes  opérations», a-t-on indiqué. Dans un autre volet,  le wali d’Oran a adressé une directive aux chefs de daïra et présidents des assemblées communales des villes côtières, ainsi que le directeur du tourisme, dans laquelle il les a sommés de veiller au strict respect de la gratuité de l’accès aux plages ouvertes à la baignade et de prendre les mesures nécessaires afin de garantir aux estivants les prestations et services de base au niveau des plages dont la disponibilité de l’eau, l’éclairage, l’hygiène. À ce propos, le responsable a mis en garde contre toute tentative de violation de cette mesure officielle décidée par le gouvernement et a durci le ton contre les responsables qui se rendront coupables de violation de cette directive. Il a été décidé, par ailleurs, que le prix de stationnement au niveau des parkings de véhicules répartis à travers les plages ne doit pas dépasser 100 DA, excepté celui de «Bomo-Plage», arrêté à 200 DA. Concernant les autres volets de préparation, une aide financière de l’ordre de 34 millions de DA été allouée, au titre de l’exercice écoulé, aux 16 communes côtières de la wilaya d’Oran
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions