mardi 20 aot 2019 15:05:41

Nouvelle de Mascara, Sûreté de Wilaya : Campagne de sensibilisation

Journée de sensibilisation économie d’eau des grands périmètres

PUBLIE LE : 10-08-2019 | 0:00
D.R

Page animée par  Abdelkader Ghomchi

Poursuivant leurs campagnes de sensibilisation en matière de sécurité routière à l’occasion de la saison estivale, et en coordination avec la direction du transport de la wilaya de Mascara, les services de la Sûreté de wilaya de Mascara ont participé, en compagnie des autres partenaires et d’un nombre d’associations activant dans le domaine de la sécurité routière, à une campagne de sensibilisation au profit des usagers de la route dans la ville de Mascara, entamé en début de semaine en courts, à travers diverses activités. En effet, des cadres et gradés des brigades de circulation relevant du service de wilaya de la Sécurité publique ont participé en compagnie des représentants des autres organismes officiels et associations dans cette campagne, en prodiguant des conseils routiers aux différentes franges d’usagers de la route, particulièrement les conducteurs. Des dépliants ont été distribués à travers les axes routiers du milieu urbain, ainsi qu’au niveau des barrages de sécurité des différentes entrées de la ville. Ces conseils ont porté sur les dangers des infractions au code de la route, tout en évitant les comportements négatifs tels que les excès de vitesse, les dépassements dangereux, la conduite en état de fatigue, ainsi que sur l’importance du contrôle technique du véhicule. Les conducteurs ont été incités à prendre suffisamment de repos, particulièrement lors de conduite en longues distances. 


61 motocycles immobilisés

Les services de police de la sécurité publique de la Sûreté de wilaya de Mascara ont saisi, en mois de juillet dernier, 61 motocycles. Le chef de la cellule de communication et des relations publiques a indiqué que les services de la Sûreté de wilaya se focalisent sur la lutte contre les comportements négatifs et toutes formes de troubles causés et autres manœuvres dangereuses par les motocyclistes, ce qui a entraîné cinq accidents corporels en juillet dernier.  Par le biais de ces mesures, les éléments des brigades de circulation routière relevant du service de wilaya de la Sécurité publique ont immobilisé 61 motos en infraction qui ont été placées au parc de l’A.P.C. en plus de l’instruction de dossiers judiciaires transmis à la justice.

---------------------------------

UN ENFANT TUé SUR LA RN 91

Un tragique accident a eu lieu dimanche dernier sur la RN 91 non loin de l’entrée de Tighennif, deux personnes étaient a bord d’un véhicule avec un garçon de 8 ans, les deux adultes sont descendus du véhicule pour prendre l’air alors que l’enfant est resté dans le véhicule, quand le pneu d’un camion éclate, le conducteur perd le contrôle du véhicule et pour ne pas percuter le véhicule en stationnement, il donne un brusque coup de volant et c’est sa marchandise qui écrase ce véhicule tuant sur place l’enfant et détruisant complètement  le véhicule. Les deux autres personnes n’auront que quelques blessures sans gravité.

---------------------------------

Manque de loisirs

Après une année de labeur, les élèves aspirent à une détente amplement méritée en s’offrant des loisirs multiples, mais la réalité est tout autre faute de lieux de loisirs et d’aires de détente aménagées surtout lorsque l’on constate ces ribambelles d’enfants en bas âge errer dans les rues durant tous ces jours de vacances scolaires où le mercure affiche des degrés de chaleur caniculaire insupportable, la première question qui nous taraude l’esprit c’est de savoir si les parents mesurent réellement la gravité des dangers auxquels font face ces gamins non surveillés, la réponse est plus qu’évidente. Grande était notre surprise lorsque nous avons croisé avant-hier  une  triplette de frères dont l’aîné, tenez-vous bien, est à peine âgé de huit ans dehors tous seuls  en train de prendre le bus Tighenni-Mascara pour aller au centre de loisirs et de jeux de Khessibia, le seul sur tout le territoire de la wilaya et quand nous nous sommes approchés d’eux pour en savoir plus sur leurs parents et pourquoi les laissent-ils ainsi livrés à eux-mêmes, il s’est avéré que ce sont des enseignants de surcroît ! Un acte de laisser-aller flagrant et de démission scandaleux de la part des parents pour la prise en charge de leurs enfants en bas âge. Certains pères de famille nous invoquent le manque de loisirs dans la cité de l’Emir ou l'oisiveté, mais toutes ces raisons ne justifient en aucun cas de tels comportements inconscients et irréfléchis des parents. Qu’en est-il alors des autres localités de la région de Béni Chougrane qui compte 47 communes ? Des associations de jeunes prennent le relais et innovent en organisant des sorties au bord de la mer et des voyages organisés dans des centres aérés dans les forêts récréatives, qui se comptent sur  les doigts d’une seule main, notamment chez les scouts et les maisons de jeunes. Ils sont partout ces enfants : dans la rue, dans les jardins publics au su et au vu des adultes qui ne lèvent pas le petit doigt pour empêcher ces garnements de  tout casser sur leur passage, certains nous diront que leurs parents sont occupés à des parties de dominos ou de cartes dans les cafés ! «Les enfants sont censés être surveillés par leurs parents car il s’agit d’une responsabilité parentale, il ne suffit pas de procréer», nous explique cet imam, mais la moralité c’est de bien éduquer ses enfants en ce sens que cela constitue un acte de foi, au vu de la religion. Les enfants sont mal élevés, ils s’adonnent à des jeux et à des activités qui n’ont rien à voir avec leur âge, loin de la surveillance et à cause de l’absence des parents. «Pour être un bon père de famille, nous dit cet éducateur, il ne faut pas rester toujours derrière les enfants, il fait prendre les devants.» Un avis qui se passe de tout commentaire lorsque l’on sait que la prévention est le meilleur moyen de lutte contre la délinquance juvénile et les fléaux sociaux qui gangrènent notre corps social. La balle est donc dans le camp des parents qui doivent se soucier du devenir de leurs enfants en proie à tous les maux sociaux de la société. On a vu des enfants, mineurs de surcroît, veiller dans des cybercafes surfant sur internet et consultant des sites qui leur sont interdits ! Mais qui a l’audace de dissuader un gérant de cyber à autoriser de telles pratiques ! Ce qui compte c’est sa poche. La question reste posée.
Les enfants doivent être protégés, c’est le rôle primordial qu’incombe aux parents et à la société. Ils sont des centaines à jouer sur les places publiques notamment la place Émir Abdelkader au chef-lieu de la wilaya, un endroit restauré et embelli pour le plaisir des yeux... mais après leur passage... tout n'est que désolation ! Ils jouent au football au milieu de la place mettant dans l'embarras les nombreux visiteurs et familles.

---------------------------------

32 FAMILLES RELOGÉES

Après la démolition du dernier bidonville existant au niveau de la commune de Mascara, ce lieu que l’on appelle «Chelfaoua» puisque habitait par un important nombre de gens venant de la ville de Chlef, 32 familles ont été relogées au niveau de la cité Medeber, un important dispositif a été mobilisé pour cette opération qui s’est déroulée dans de très bonnes conditions, un matériel important a été réquisitionné et mis à la disposition des familles pour le transport de leurs biens vers leurs nouvelles maisons. Les éléments de l’APC et de la sûreté, dans ces différentes sections, sont restés sur place jusqu'à l’achèvement de l’opération déménagement et démolition des baraques.

---------------------------------

TIGHENNIF
UN DÉPOTOIR SAUVAGE EST Né

L’EPIC, au niveau de la ville de Tighennif, a créé un dépotoir sauvage juste à côté du  parc de stationnement du matériel roulant, un dépotoir visible à partir de la RN 91 par la déviation. Tout le monde se pose la question à propos de ce dépotoir, d’ailleurs les odeurs atteignent la route et le plus étonnant c’est que ce dépotoir est à côté d’une salle de fête, les femmes invitées sont obligées de mêler à leurs parfums ces odeurs nauséabondes en regagnant la salle avant de se mettre à table où l’on sert des repas copieux aux convives.

---------------------------------

Journée de sensibilisation  économie d’eau des grands périmètres

La maison de jeunes de Mohammadia a abrité une journée de sensibilisation sur l’économie de l’eau au niveau des grandes périmètres d’irrigation, organisée par l’Office national de l’irrigation et du drainage à laquelle ont participé aux côtés du wali, le représentant du ministère des Ressources en eau et du DG de l’ ONID. Lors de son intervention devant les fellahs, le DG de l’ONID a expliqué que Mascara est connue pour ses terres fertiles et son climat semi-aride ainsi que le manque d’eau. Programme de l’Etat se présente en 2 points à savoir le système du goutte-à-goutte, l’aspersion et l’utilisation des eaux usées après leur traitement. L’Algérie a assuré une sécurité alimentaire hors hydrocarbure et a invité les fellahs présents à exposer tous les problèmes et préoccupations dans le cadre de la loi. Le représentant du ministère des Ressources en eau s’est, de son côté, étalé sur les problèmes que connaît la wilaya en matière d’eau et comment économisé ses eaux. De son côté, le wali de Mascara a accès son intervention sur le programme nationale d’économie en eau en insistant sur l’irrigation au goutte-à-goutte qui est par définition une technologie de micro-irrigation, ce terme est utilisé pour décrire des méthodes d’irrigation dans lesquelles l’eau est distribuée directement dans le sol par petites quantités à intervalle rapproché, elle se distingue par l’humification partielle du sol. La technique du goutte-à-goutte, disent les techniciens, améliore l’efficacité de l’utilisation de l’eau d’irrigation et amorce l’introduction intégrée d’eau et d’engrais.
Ces avantages dont le système du goutte-à-goutte favorise la croissance des plantes et l’augmentation du rendement, réduit le problème de salinité du sol dans les zones racinaires, améliore et économise l’utilisation d’engrais et autres produits chimiques, réduit la consommation d’eau d’irrigation. Il permet même la réduction des mauvaises herbes.

---------------------------------   

FORMATION
DE FELLAHS à LA PISCICULTURE

L’Antenne de la pêche de la wilaya de Mascara en collaboration de la DSA de la wilaya a organisé une formation pour les fellahs désirant effectués des ensemencement de poisson dans leurs bassins d’irrigation, la formation s’est déroulée au niveau de la Chambre de l’Agriculture de la Wilaya en deux phases. La première durant les 11 et 12 juin 2019 pour 50 stagiaires, la seconde durant les journées des 28, 29 et 30 juin 2019 au niveau de l’exploitation agricole Benbouha Nouri pour 60 stagiaires dont 10 non inscrits.
L’Objectif de ces stages est l’intégration de la pisciculture dans l’agriculture. L’Antenne de la pêche de la wilaya de Mascara a effectué d’autres ensemencements au niveau de certains bassins agricoles que leurs propriétaires ont souhaité assurer cette culture qui s’avère très bénéfique pour leurs cultures.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions