jeudi 14 novembre 2019 06:02:31

USM Alger : Un champion en pleine crise financière

En dépit des difficultés, les Usmistes poursuivent leur préparation en prévision de la C1

PUBLIE LE : 01-08-2019 | 1:00
D.R

Compte bancaire bloqué, stage au Portugal annulé. L'USM Alger, sacré champion d'Algérie en titre, traverse une crise financière aiguë qui peut même mettre en péril sa participation à la prochaine édition de la Ligue des champions d'Afrique de football. La décision prise par l'actionnaire majoritaire du club, le groupe ETRHB détenu par les frères Haddad, de mettre en vente ses actions a entraîné le club algérois dans une crise financière sans précédent.    Les "dommages collatéraux" n'ont pas tardé à se manifester : le stage   préparatoire qui devait se dérouler au Portugal a été annulé. Pis encore, les formalités pour le déplacement à Niamey (Niger) en vue du match aller   face à l'AS Sonidep le 9 août, dans le cadre du tour préliminaire de la   Ligue des champions n'ont pas encore été accomplies. Et pour cause, la direction usmiste a enclenché une véritable course contre la montre dans l'objectif de débloquer le compte bancaire du club et attend toujours une autorisation de la justice pour permettre à l'ETRHB d'entamer les signatures avec les éventuels repreneurs. Selon une source proche de l'USMA, "le stage préparatoire qui se déroule actuellement en Tunisie a été pris en charge par un organisateur tunisien, partenaire et ami du club. La direction a sollicité le ministère de la   Jeunesse et des Sports afin de trouver une solution pour le déplacement au   Niger, puisqu'il y a impossibilité de paiement". Début juillet, la direction a annoncé qu'un accord final avait été conclu entre l'ETRHB, dont le patron Ali Haddad est en prison pour plusieurs affaires, et une entreprise algérienne privée pour la reprise des actions du groupe actionnaire majoritaire de l'USMA. Mais depuis, rien n'a été fait et c'est le statu quo dans la maison   usmiste. En attendant un dénouement à cette crise, l'USMA poursuit sa préparation en Tunisie sous la houlette de son nouvel entraîneur Dziri Billel.
(APS)

------------------------------

En dépit des difficultés, les Usmistes poursuivent leur préparation en prévision de la C1

Alors que le doute plane toujours sur le sort de la SSPA USM Alger, qui désormais fait l’objet d’une procédure judiciaire, l’équipe poursuit tranquillement sa préparation en prévision de la saison à venir et bien évidemment de son premier match de la Ligue des champions d’Afrique. Sous la houlette de son nouveau coach Dziri Billel, les Rouge et Noir de la capitale se trouvent toujours en Tunisie pour un stage précompétitif de deux semaines. C’est le second regroupement des coéquipiers de Koudri, après celui effectué à Alger en début du mois. En terre tunisienne, les joueurs de l’USM Alger ont disputé deux joutes amicales face à des formations saoudiennes, en attendant une ultime rencontre la veille du retour au bercail. Ces tests devront permettre au staff technique d’être enfin fixé sur son ossature pour la saison à venir, en dépit de la reprise tardive de Benkhemassa et de la convocation des jeunes espoirs Hamra, Sifour, Belarbi, Benhamouda et Mahious, en sélection olympique. L’ancien capitaine de la formation algéroise devra trouver la solution idoine pour bâtir une équipe compétitive capable de jouer les premiers rôles, en associant les anciens titulaires, resté au club malgré toutes les difficultés, et les talents issus des catégories jeunes.
Notamment après le départ de nombreux titulaires durant ce mercato estival. En effet, ils sont huit à avoir quitté le navire, en attendant la décision finale du portier Zemmamouche, toujours aux abonnés absents. Le plus gros défi du coach est de constituer une solide défense après les départs du latéral gauche Benmoussa et de la charnière centrale composée de Chafaï et Benyahia. L’entraîneur en chef, qui espère toujours l’arrivée de l’international algérien Belkaroui, n’est pas vraiment rassuré par l’association en défense centrale de Kheiraoui (ex-ABS) et Oukal (ex-NAHD). Les deux éléments en question, qui faut-il le rappeler manquent d’expérience internationale, ont encore besoin de temps et de matchs pour une meilleure cohésion, alors que le premier match de coupe d’Afrique est prévu le 9 août prochain, à Niamey face à l’AS Sonidep, et le coup d’envoi du championnat de Ligue Une est programmé pour le 17 du mois. Par ailleurs, le staff technique tente de trouver aussi des solutions en attaque, sachant qu’il sera très difficile de remplacer les Meziane, Bouderbal, Benguit, Ibara ou encore Hamia, partie monnayer leur talent ailleurs. A ce niveau, et compte tenu des difficultés financières du club, l’entraîneur en chef n’a pas d’autre choix que de lancer les jeunes talents de l’équipe, à l’image des Benchaa et Mahious. Ces deniers seront épaulés par Ardji, Zouari et Ellafi pour les tâches offensives. A souligner que la délégation usmiste se déplacera le 5 août au Niger à bord du vol régulier d’Air Algérie. Faute de moyens financier, les dirigeants ont sollicité le MJS pour la prise en charge de la billetterie de l’équipe. Les comptes du club étant toujours bloqués. Le retour de la délégation se fera le 10 août au lendemain du match face à l’AS Sonidep.                              
Rédha M.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions