mardi 20 aot 2019 15:11:15

Nouvelles de Mascara, Santé : Sensibilisation contre la déshydratation

Barrage de Bouhanifia : Comment éliminer les eaux usées ?

PUBLIE LE : 29-07-2019 | 0:00
D.R

Page réalisée par ABDELKADER GHOMCHI

Une campagne de sensibilisation est engagée par la DSP dans l’ensemble des structures hospitalières sur la déshydratation. En cette période caniculaire avec un mercure qui dépasse parfois les 40°, la campagne en question s’avère plus que nécessaire.

La déshydratation chez les personnes âgées et les enfants, en particulier les nourrissons, est fréquente car la réserve en eau dans leur corps est limitée. La tranche d’âge des personnes âgées et des nourrissons perd peu à peu la sensation de soif et le réflexe de boire, le risque de déshydratation chez la personne âgée est aussi important que chez le nourrisson, notamment durant les périodes de fortes chaleurs.
Selon le Dr Abdelkrim, pour identifier la déshydratation chez la personne âgée, celle-ci se manifeste par une grande fatigue, une sensation de bouche sèche, une baisse de la quantité des urines, une peau froide et d’autres signes, il est important de veiller a compenser ce manque d’eau car, dans les cas plus graves, il peut entraîner une confusion, un coma et même la mort du sujet. L’eau est indéniablement le meilleur moyen de s’hydrater quand il fait chaud. Les fortes chaleurs de cet été peuvent être la cause de mortalité.
Le coup de chaleur nécessite une urgence médicale dans l’immédiat disent les médecins, donc ajoutent les spécialistes, il est nécessaire de se protéger des rayons de soleil, d’éviter les déplacements pendant les heures trop chaudes et de boire le maximum d’eau.

A quand l’ouverture de la salle de soins d’Ouled Si Djillali ?

Les habitants d’une dizaine de douars connu par l’appellation Ouled Si Djillali, une localité située au bas de Sidi Benyakhlef dans la commune de Maoussa, attendent toujours l’ouverture de la salle de soins achevée voilà plus de deux ans et qui demeure toujours fermée, les citoyens devant ,pour une simple injection, se déplacer vers Maoussa ou Mascara.
L’infrastructure qui a subit un aménagement complet a coup de millions a subit ces derniers jours des dégradations disait Si Benyakhlef, deux fenêtres ont été complètement saccagées et ce, faute de gardiennage. Les responsables de la santé et les élus font la sourde oreille devant l’appel des citoyens, alors que la salle se dégrade de jour en jour.

Hygiène et urbanisme : L’anarchie

A Tighennif, malgré la désignation d’un président d’APC et une assemblée communale, rien n’a changé, c’est le chef de la daïra qui s’occupe de la gestion de cette ville, il s’occupe du ramassage des ordures une opération qui s’avère vraiment non maîtrisable vu le manque de moyens matériels.
A ceci, s’ajoute le manque de civisme des automobilistes qui profitent de l’absence des élus pour stationner leurs véhicules carrément sur les trottoirs ,ce qui a provoqué de grande dégradation des carrelages, saccagé sur plusieurs mètres en particulier sur le boulevard de la promenade du lac.
Un autre problème, il s’agit du commerce informel, le marché des légumes et fruits présente des dégradations alors qu’il venait d’ouvrir ses portes il y a environ quatre ans, les couloirs consacrés aux citoyens pour circuler librement et faire leurs achats sans gène, sont occupés par les marchands qui ont désertés les stands pour prendre ces espaces gênant ouvertement les citoyens et ouvrir la voie aux commerçants de l’informel de trouver place parmi eux.
Le problème est posé depuis belle lurette sans aucune prise de décision pouvant libérer ce marché et permettre aux citoyens de faire achats librement et sans gène.

---------------------------------

Barrage de Bouhanifia
Comment éliminer les eaux usées ?

 

Suite a une correspondance adressée par la direction des Ressources en eau de la wilaya de Mascara au ministère concernant les quantités d’eau usées que dégage la ville de Sidi Bel-Abbès rejoignant le barrage de Bouhanifia par la commune de Sfisef, les responsables des deux wilayas se sont donnés rendez-vous sur les lieux pour trouver une solution et épargné le barrage de Bouhanifia de ces eaux et préservé l’environnement. Selon les déclarations du DRE de Mascara, la Wilaya de Sidi Bel-Abbès a été notifié pour prendre en charge cette opération dans l’immédiat, une station d’épuration est prévue sur les lieux par la wilaya de Sidi Bel-Abbès.
La question reste posée en attendant les prochaines semaines. Par ailleurs, la station d’épuration de Mascara continue a deverser les eaux usées de son trop plein dans les fossés longeant la déviation reliant la RN 14 à la RN 6 par Kouiaier, cette eau longtemps exposée au soleil présente de la moisissure et dégage des odeurs nauséabondes, causant des agréments aux habitants mitoyens. Comme on le sait, la station d’épuration n’arrive plus à contenir toutes eaux provenant de la ville, avec un capacité très limité. Les riverains demandent une solution. Le ministre des ressources a lors de sa visite accordé un projet de construction d’une autre station d’épuration des eaux usées pour la ville de Mascara.

-----------------------------

Chambre d’Agriculture
Bientôt un guichet unique

La Chambre de l’Agriculture de la wilaya de Mascara a présenté ses bilans moral et financier devant l’assemblée générale. L’ouverture de la réunion a permis la désignation des correspondants de la chambre aux niveaux des Communes et ce, pour faciliter la tache aux fellahs et leurs éviter les déplacements inutiles. L’Assemblée générale a également préparé la campagne 2019/2020 et enfin désigné le Commissaire au compte de la chambre. Les fellahs ont présentés le quota d’irrigation des plaines d’El Habra à Mohammadia et Sig, le soutien du FNDA aux fellahs, le problème des autorisations de fourrages des puits, la préparation des semences et des engrais pour la campagne labours-semailles de la prochaine campagne et l’ouverture du guichet unique a partir du mois d’août. Le président de la Chambre a lors de son intervention déclaré que la chambre est un espace pour le fellah où il peut s’exprimer et cet espace à contribuer positivement pour un bon résultat du développement dans toutes les filières, préservant également les eaux par l’emploi des méthodes modernes. Le Secrétaire général a de son côté parlé de nouvelles coopératives qui seront chargés de l’identification du fellah conformément aux nouvelles lois mises en application ce qui facilitera la mission durant les programmes de soutien aux fellahs, pendant les opérations de vaccination, d’aides durant les années de calamité. Ce nouveau procédé permettra sans doute le changement de mentalité.

---------------------------

Accident de la circulation
UN MORT ET plusieurs BLESSéS

Un grave accident de la circulation s’est produit sur la route communale reliant Tighennif a Sidi Kada quand un camion transportant des ouvriers vers un local de conditionnement d’oignon, le camion s’est renversé causant la mort de l’un d’entre eux et des blessures aux autres, l’accident a eu lieu vers trois heures du matin.
En effet, les fellahs ont pris l’habitude de travailler la nuit pour le chargement des pastèques ou le conditionnement des oignons dans des hangars.
Ce genre de travaux se font dans le noir, puisque l’ensemble des ouvriers dans le secteur de l’agriculture n’ont aucune pris en charge social, d’ailleurs la personne décédé a laissé derrière elle une femme et 3 enfants, qui sont laissés a leur propre sort.

----------------------------

Education
LES LAURéATS des EXAMENS HONORéS

La Direction de l’Éducation, sous l’égide du wali, a honoré les lauréats du BAC, BEM et de l’examen de fin d’année primaire. Comme on le sait, la wilaya a eu un taux de 57,38 % dépassant le taux national qui est de 54,46%. Au cycle primaire le taux de réussite est de 83,20%, le taux de passage au palier supérieur est de 97,41%, 17 élèves ont obtenus un résultat de 10/10.  47 écoles ont obtenu un résultat de 100% de réussite ! Les trois premières écoles au niveau de la wilaya sont les Frères Meddah  Mascara, Boudali Djillali Ghraous et Bedab Larbi Hacine. Au niveau du cycle moyenne, le taux de réussite au BEM est de 61,40%, le taux de passage au niveau supérieur est de 70,54%, 27 élèves ont obtenus une moyen de 18/20 et 04 CEM ont obtenus plus de 90% de réussite. Trois CEM sont classés premiers au niveau de la wilaya Bouziane Athmane 98,57% à Tizi,  Sail Mohamed 96,97% o.Taria et Benaoum Mostefa 96,05 à Maoussa. Au niveau secondaire, le taux de réussite au BAC est de 57,38% alors que le taux national est de 54,46%, 35 lycées ont obtenus une moyenne au dessus du taux national, 4 lycées avec mention excellent, 174 lycées avec mention très bien.Les résultats par filière sont de l’ordre de 171 élèves en technique math Génie, 520 élèves langue étrangères, 223 élèves technique math génie civil, 77 élèves en maths, 161 technique math électricité, 166 élèves technique maths génie mécanique, 1.881 élèves en science expérimentale, 1103 en lettre et philosophie et 451 en gestion économique. Les trois lycées classés premier au niveau de la wilaya sont Krim Mohamed 81,52%, Houari Boumediene 76.

------------------------

Mont Guergour
2 ha de maquis  en fumée

Les éléments de la  protection civile du poste avancé de Zelamta sont intervenus au niveau du mont Guergour pour combattre les feux déclarés au niveau du mont Guergour et qui ont dévoré une superficie de 2 has de maquis et de foret, le feux maitrisé grâce à la vigilance des forestiers et des éléments de la protection civile.

GAZ NATUREL
EXTENSION DU RéSEAU

Le wali a effectué une visite d’inspection au niveau de la commune de Hacine où il a décidé l’extension du réseau du gaz naturel pour réaliser sur le budget de la wilaya ; ceci en présence du secrétaire général de la wilaya, les élus de la commune de Hacine, le chef de la daïra de Bouhanifia et des citoyens qui ont exprimé leur joie pour ce projet qui a mis fin a la corvée quotidien que vivait les citoyens et leurs enfants. La bouteille de gaz était transportée sur plusieurs centaines de mètres soit dans une brouette, dans un véhicule clandestin pour un prix qui dépasse les normes.

SDO
187 MILLIARDS DE CENTIMES de CRéANCES

La Société de Distribution de l’Ouest (SDO) a présenté le bilan des créances que détient la SDO sur ses clients et qui s’élève a 187 milliards de centimes (cts) et qui se réparti 39 milliards de cts sur les clients ordinaires, 55 milliards pour les Administrations publics dont 45 milliards pour l’APC qu’ils n’ont pas honoré, pour le secteur économique 70 milliards cts et le secteur des travaux 22 milliards de cts. Pour permettre à cette entreprise de continuer à financer ses projets dans l’intérêt de la population de la wilaya de Mascara, elle invite ses clients à se rapprochés de ses agences pour honorer leurs factures et ce pour éviter les coupures inutiles pour le gaz que pour l’électricité.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions