vendredi 13 dcembre 2019 10:19:32

Nouvelles de Constantine, Hadj 2019 : Pour une campagne réussie

Pont d’El-Kantra : Fermeture d’un mois pour travaux

PUBLIE LE : 20-07-2019 | 0:00
D.R

Page animée par : Issam Boulksibat

C’est jeudi, à 15h30, qu’a eu lieu, à partir de l’aéroport international Mohamed-Boudiaf de Constantine, le premier des 21 vols en direction des Lieux saints de l’islam, qui sera assuré par un avion Airbus,  à son bord 295 pèlerins et trois accompagnateurs.

Pour rappel, une rencontre avait été tenue, dans le cadre de la campagne hadj de cette année, une dizaine de jours auparavant, au cabinet du wali, avec, en point de mire, la finalisation des dispositions prises afin d’assurer le bon déroulement du déplacement vers l’Arabie saoudite des heureux candidats tirés au sort, et dont le nombre s’élève, pour la wilaya de Constantine, à 743 hommes et femmes.
Dans ce contexte, il a été décidé que les futurs hadjis seront accueillis et regroupés au niveau de la salle Ahmed-Bey (Zénith), au minimum 5 heures avant leur vol. Une fois les vérifications d’usage et les procédures inhérentes au voyage effectuées par les agents de l’Office national du hadj et de la omra, de la direction des affaires religieuses et des agences, ceux-ci seront acheminés par bus vers l’aéroport Mohamed-Boudiaf, où un couloir vert leur sera dédié. À l’effet de faciliter le trafic aux alentours immédiats, un dispositif de sécurité sera mis en place au niveau du rond-point situé en face du lieu de rassemblement, de manière à limiter l’accès à ce dernier aux seuls détenteurs de billets d’avion pour des destinations locales ou internationales. Les pèlerins seront pris en charge, à l’intérieur de l’enceinte aéroportuaire, par les éléments des Scouts musulmans (SMA) et du Croissant-Rouge algérien (CRA), lesquels veilleront à les aider à transporter leurs bagages et à leur rappeler les principales recommandations à suivre, lors de leur périple. Afin que l’opération se déroule dans les meilleures conditions, le directeur de la Protection civile a été instruit par le wali, Abdessami’e Saïdoun, d’installer un chapiteau au niveau de ladite salle, lequel servira aux accompagnateurs des futurs hadjis, notamment aux plus âgés. Il a également été demandé aux représentants de la direction de la santé et de la population, de la Banque d’Algérie et des Douanes, d’augmenter leurs effectifs, de manière à accélérer le déroulement des procédures administratives. De son côté, l’APC de Constantine, de même que les entreprises publiques, a été chargée de veiller à la propreté des lieux.
Enfin, il est à préciser que les vols en direction des aéroports de Médine et de Djeddah s’étaleront jusqu’au vendredi 2 août. Huit d’entre eux seront assurés par Air Algérie, alors que les treize restants le seront par les compagnies saoudiennes Saudia Airlines (11) et Flynas (2), avec une capacité globale de transport de 6.390 places.

-----------------------------

Pont d’El-Kantra
Fermeture d’un mois pour travaux

La Direction des travaux publics (DTP) a décidé de fermer le pont d’El-Kantra à la circulation automobile et piétonne, et ce pour la durée d’un mois, pour cause de travaux de maintenance. Ainsi, depuis lundi, cet axe vital pour le chef-lieu de la wilaya, qui permet aux arrivants par la route de la corniche, en provenance des communes du nord de Constantine, essentiellement Hamma Bouziane, Didouche-Mourad et Zighoud-Youcef, ainsi que des villes de Skikda, Mila et Jijel, de rallier directement le centre-ville, est totalement interdit aux automobilistes et aux piétons à l’intention desquels un plan de circulation alternatif a été proposé. Il convient de préciser que les travaux en question font partie de l’opération de restauration lancée en janvier passé, pour un coût total de 10 milliards de centimes, par les autorités locales, la seconde depuis l’indépendance, après celle effectuée durant la décennie quatre-vingt.
En effet, l’antique ouvrage a été érigé en 1792 par Salah Bey sur les ruines d’un ancien pont romain, puis totalement reconstruit en 1863 par les autorités coloniales, lesquelles procédèrent, dans les années cinquante, à d’importants travaux de modernisation, consistant notamment en l’élargissement de la chaussée et des trottoirs. Cependant, suite aux résultats de l’expertise commandée par la DTP en 2018, il a été décidé, en début d’année, de lancer ladite opération, l’existence de nombreuses fissures ayant été établie.
D’une durée totale de 18 mois, les travaux, confiés à un groupement public, comprennent la réhabilitation de la partie supérieure de l’ouvrage, par le biais de la réfection des trottoirs et du remplacement du bitume de la chaussée par un nouveau revêtement, ainsi que le traitement des fissures situées dans la partie inférieure du pont, de manière à mettre fin aux infiltrations d’eau qui sont à l’origine de la fragilisation de l’édifice. Selon les déclarations du chef du service de l’exploitation et de l’entretien du réseau routier à la DTP, Adel Meskine, à la radio locale, il s’agit, pour cette fois, d’enlever la couche de goudron et de refaire l’étanchéité. «Il a été constaté l’accumulation d’importantes quantités après les précipitations, et c’est pour parer aux détériorations qui, à terme, menacent l’ouvrage, que le lancement des travaux a été décidé », a expliqué le responsable, et d’ajouter : «Cette opération entre dans le cadre de la maintenance routinière. L’aqueduc n’est pas du tout menacé, et les quelques dégradations subies n’ont affecté que le tablier. La pierre sera, quant à elle, nettoyée et revêtue d’un vernis protecteur .»
Pour rappel, le pont d’El-Kantra avait déjà été fermé à la circulation en 2014, en raison d’un affaissement de la chaussée causé par le chantier de la réalisation de la bibliothèque principale de la lecture publique Mustapha-Nettour de Bab El-Kantra.

-----------------------------

Sécurité  routière
Sensibilisation en direction des estivants

Le groupement de la Gendarmerie nationale de Constantine vient de lancer une campagne de sensibilisation en direction des usagers de la route, sous le slogan «Pour des vacances sans accidents, respectez le Code de la route», et ce au niveau de la bretelle d’accès à la nouvelle ville Ali-Mendjeli, par l’université Salah-Boubnider – Constantine 3, sur l’autoroute Est-Ouest.
Selon le commandant de l’escadron de sécurité routière de Constantine, Fateh Benchergui, le choix de cet emplacement est hautement stratégique, du fait que cette campagne cible, en premier lieu, les automobilistes en partance pour les villes côtières voisines, à l’image de Skikda, de Jijel et d’Annaba, très fréquentées en cette période de l’année, et plus précisément ceux qui rejoignent leurs domiciles le jour même.
En effet, les statistiques de la gendarmerie ont clairement établi que les conducteurs, souvent en butte contre la fatigue après une journée passée à la mer, connaissent une perte des réflexes ou carrément un état somnolent, ce qui est la cause la plus fréquente des accidents en période estivale, notamment dans la tranche horaire comprise entre 2 heures et 4 heures du matin.
C’est à ce titre que les gendarmes ont procédé à la promulgation de moult recommandations et conseils pratiques aux estivants, ainsi qu’à la distribution de dépliants et prospectus rappelant les règles élémentaires en matière de sécurité routière. Dans ce contexte, il y a lieu de signaler qu’un accident mortel de la circulation est survenu dimanche, vers 3 heures, au niveau de cette même autoroute, à proximité du chantier du centre de péage d’Aïn Smara.
Un véhicule, avec à son bord quatre occupants, s’était écrasé contre la paroi en béton, entraînant la mort d’un jeune de 20 ans, décédé sur place, et ainsi que diverses blessures aux trois autres passagers, âgés de 20 à 24 ans.

-----------------------------

Cité Boussouf
Plusieurs malfaiteurs neutralisés

Dans le cadre de leur mission d’assurer la protection des biens et des personnes, les services de la sûreté de la wilaya de Constantine ont mis fin à l’activité de plusieurs malfaiteurs qui activaient au niveau de la cité périphérique Abdelhafid-Boussouf, située à la sortie ouest de Constantine.
La semaine passée, les policiers de la 7e sûreté urbaine ont neutralisé deux repris de justice, respectivement âgés de 25 et 33 ans, à la suite de leur implication dans une violente rixe sur la voie publique, au cours de laquelle une voiture et une moto ont été brûlées.  Les deux mis en cause ont été présentés devant le parquet local sous les griefs d’association de malfaiteurs, destruction et incendie de biens appartenant à autrui, trouble à l’ordre public et utilisation d’armes blanches prohibées. Durant cette même période, les éléments de la brigade mobile de la police judiciaire (BMPJ) « Palma » ont saisi treize (13) joints de kif cachés à l’intérieur d’un paquet de cigarettes, et procédé à l’arrestation de deux dealers, également repris de justice. Les policiers ont agi à la suited’informations faisant état d’un trafic de drogue, en cours au niveau du quartier. Identifié et localisé, le premier suspect, sur lequel a été trouvée la quantité de résine de cannabis susmentionnée, a été appréhendé à la cité CNEP. Dénoncé, son complice le sera quelques heures plus tard, toujours à Boussouf. À la fin des procédures pénales, les prévenus, âgés de 23 et 27 ans, ont été présentés devant le procureur de la République territorialement compétent, pour répondre de leurs délits.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions