mardi 10 dcembre 2019 07:39:04

Festival de la chanson oranaise : Une manifestation à caractère national

Près d’une trentaine d’artistes participent à la 12e édition du festival de la chanson oranaise qui se déroulera du 20 au 24 juillet en cours au théâtre régional Abdelkader-Alloula

PUBLIE LE : 18-07-2019 | 0:00
D.R

Près d’une trentaine d’artistes participent à la 12e édition du festival de la chanson oranaise qui se déroulera du 20 au 24 juillet en cours au théâtre régional Abdelkader-Alloula. Lors d’une conférence de presse organisée hier au TRO, la commissaire du festival, Mme Khalida Benbali, et les membres du commissariat de cet évènement ont présenté les nouveautés et les grandes lignes de cette manifestation.
Sans doute, la plus importante nouveauté de cette édition est l’attribution du prix «Blaoui El Houari» d’une valeur d’un million de DA, avec le soutien de l’ONDA. La première responsable a présenté, lors de cette rencontre, les membres du commissariat et des principaux jurys des différentes catégories, dont M. Bachir Bourane, chargé de la programmation, Friha Benyoucef, qui s’occupe de la logistique et iles Arier de la couverture médiatique. Le chef d’orchestre, le maestro Kouider Berkan, présent à la conférence, a exprimé son souhait de voir les jeunes artistes qui vont se disputer le prix de Belaoui El Houari présenter des travaux d’une valeur artistique à la hauteur de ce géant. A ce propos, il a souligné les grands efforts déployés par les organisateurs en vue de réussir cet évènement mettant en exergue l’importance de son rendement artistique qui, dit-il, doit servir la chanson oranaise, sa promotion et son développement. Il a fait savoir, par ailleurs, que les répétitions qui ont débuté il y a plus d’une quinzaine de jours, se poursuivent toujours. L’autre nouveauté annoncée par la commissaire du festival est la programmation de 4 soirées dédiées à la chanson du bédoui. Selon la responsable, le festival de la chanson oranaise a dépassé son caractère local, «il est national», dit-elle, avant de mettre l’accent sur le nombre important des jeunes qui participent chaque année et représentent les quatre coins du pays.
Mme Khalida Benbali a, par ailleurs, soulevé le problème lié à l’absence d’un siège pour le commissariat du festival. «Nous avons besoin d’un siège que nous souhaitons appeler la maison de l’artiste», a-t-elle assuré, avant de préciser que cette préoccupation a été portée à la connaissance de la tutelle.
Il convient de rappeler que la 11e édition a rendu un vibrant hommage à l’autre icône de la chanson oranaise, l’artiste et le moudjahid Ahmed Wahbi (1921-1993). Des artistes, à l’exemple de Maâti El Hadj, Jahida, Baroudi Benkhada et Kada El Maassakri, avaient rendu, à leur tour, hommage à Ahmed Wahbi en interprétant quelques-unes de ses plus belles chansons. Le festival de la chanson oranaise se fixe comme objectif de fournir à la scène artistique de nouveaux artistes et assurer la relève dans la chanson et la musique oranaise, selon ses organisateurs. Chaque édition voit la participation de jeunes talents aux côtés de leurs aînés.
La manifestation jouit d’une importance particulière, étant la seule dédiée à un style musical considéré comme un patrimoine national. Depuis sa naissance et puis son institutionnalisation en 2008, ce festival a permis la découverte de nombreuses voix et talents dont certains ont participé à Alhane wa chabab et ont emprunté la voie vers une carrière artistique prometteuse, a-t-on indiqué.
Amel Saher
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions