mardi 23 juillet 2019 02:49:12

DGSN - médias : renforcer la coopération

«Il faut renforcer la coopération avec les médias pour la consécration d’une culture du sécuritaire au sein de la société algérienne», c’est en substance ce qui ressort des propos, du directeur général de la Sûreté nationale, Abdelkader Kara Bouhadba, qui s’est exprimé, à l'Ecole supérieure de Police d’Alger, à l'occasion d'une rencontre d'orientation, ayant réuni les chefs de cellules de communication et des relations publiques des services régionaux et des sûreté de wilaya, des directeurs et cadres centraux comme rapporté par un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).

PUBLIE LE : 11-07-2019 | 0:00
D.R

 
«Il faut renforcer la coopération avec les médias pour la consécration d’une culture du sécuritaire au sein de la société algérienne», c’est en substance ce qui ressort des propos, du directeur général de la Sûreté nationale, Abdelkader Kara Bouhadba, qui s’est exprimé, à l'Ecole supérieure de Police d’Alger, à l'occasion d'une rencontre d'orientation, ayant réuni les chefs de cellules de communication et des relations publiques des services régionaux et des sûreté de wilaya, des directeurs et cadres centraux comme rapporté par un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).
 «Les médias nationaux représentent un partenaire efficace dans l'action préventive et de sensibilisation», a fait savoir le DGSN, appelant, au passage, au renforcement de la collaboration avec ces derniers dans tout ce qui pourrait contribuer à l'enrichissement de l'information sécuritaire et à consacrer une culture sécuritaire au sein de la société algérienne. Bouhadba a, par ailleurs, mis en exergue les axes majeurs de la stratégie médiatique adoptée par son institution pour le soutien aux mécanismes de collaboration avec les médias, la société civile et le citoyen, le même responsable a expliqué que ces axes sont basés sur l'action de proximité, à commencer par les services de sûreté urbaine, un maillon fort liant la police à la société.
A cet égard, Bouhadba a salué le «rôle efficace» de ces cellules de communication dans la consécration de l'esprit de sécurité et de prise de conscience quant aux affaires intéressant le citoyen et sa sécurité. «Il s'agit, a-t-il poursuivi, de différentes affaires qui se ramifient au vu de l'évolution des technologies de l’information et de la communication ainsi que de l'impact des réseaux sociaux».
«La Police œuvre en étroite collaboration avec les services publics en vue de renforcer la communication institutionnelle et l'information sécuritaire au service du citoyen», a soutenu le DGSN, affirmant, à la fin, que cette collaboration contribue également à l'enrichissement des programmes d'éducation sociale et de sensibilisation sécuritaire des citoyens en coopération avec les différents médias nationaux. Cette rencontre s'inscrit, il convient de le signaler, dans le cadre d'une série de réunions d'orientation que tient Abdelkader Bouhadba dans le but de renforcer les capacités de la communication au sein de la sûreté nationale.
Ce dernier avait, faut-il le rappeler, réitéré en mai dernier dans un message adressé à la presse nationale, l’engagement de l’institution de la police à la promotion du partenariat et la coordination avec les médias, et ce, dans le cadre d’un service public de qualité. A ce propos, le DGSN a souligné, que l’Etat algérien «œuvre toujours pour le soutien et la promotion de la presse et assure sa liberté et son indépendance», ajoutant que c’est dans ce contexte que le Commandement de la Sûreté nationale veille à renforcer les relations professionnelles et la coopération avec le quatrième pouvoir. Bouhadba avait, d’autre part, mis l’accent sur l’importance de la communication des informations nécessaires «permettant aux journalistes d’accomplir leur mission dans de bonnes conditions». Il avait, dans ce contexte, relevé les acquis et les succès réalisés par les différents médias à savoir presse écrite et audiovisuelle. «Une presse moderne et forte, riche et diversifiée au service des causes nationales». Il appellera enfin, que le droit à l’information et la liberté de la presse sont «assurés par la Constitution».
    Sami Kaïdi

 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions