mardi 23 juillet 2019 02:46:08

Dilapidation du foncier forestier : Une moyenne de 3.000 affaires/an devant la justice

Près de 1.970 ha de forêts ravagés depuis le 1er juin.

PUBLIE LE : 11-07-2019 | 0:00
D.R

Des parties entières de terres forestières qui renferment d’innombrables richesses naturelles sont victimes, quotidiennement, de dilapidation. En témoigne le nombre d’affaires présentées devant la justice chaque année. «Une moyenne de 3.000 dossiers de détournement et de pillage du foncier forestier sont traités annuellement par la justice à l’échelle nationale», a déclaré le directeur général des forêts, M. Mahmoud Ali.
Ce responsable, qui était en déplacement dans la wilaya de Chlef pour l’installation d’une colonne mobile au niveau de la forêt «Daoula Kfafsa», a fait savoir que «ce phénomène est enregistré particulièrement dans les régions du littoral», notant également qu’ «une majorité de ces affaires a été tranchée en faveur de la Direction générale des forêts ».
Il a, à ce titre, recommandé de sensibiliser et d’ancrer chez les citoyens la culture de non-agression et de préservation de l’espace forestier, surtout que l'Algérie est caractérisée par des écosystèmes forestiers très diversifiés et fragiles, assurant dans ce contexte la disponibilité, en toutes circonstances, des agents des forêts à protéger la ressource forestière.
Par ailleurs , le DGF a fait part du reboisement d’une superficie globale de 880.000 ha, dans le cadre du Plan national de reboisement, mis en œuvre entre 2000 et 2018, dans l'attente de l’affectation, à l’avenir, d’autres programmes à cette opération.
Il a aussi souligné l’importance des décisions prises lors du dernier conseil interministériel relatives au renforcement des capacités opérationnelles des services de la Protection civile et de la Direction générale des forêts, concernant les feux de forêt.
M. Mahmoud a annoncé, à ce titre, la mise en service, attendue pour les prochains mois, de 10 nouvelles colonnes mobiles, qui s’ajouteront à une dizaine d’autres actuellement opérationnelles à travers le pays. «Les nouvelles colonnes mobiles d'intervention permettent de couvrir des régions du Nord du pays, de façon à appuyer les wilayas à haut potentiel forestier», a expliqué ce responsable.
Evoquant le volet des incendies, le DGF a fait état de la destruction de près de 1.970 ha de forêts à travers le pays, suite à la déclaration de 678 incendies depuis le 1er juin jusqu’au 8 juillet dernier. «Ce bilan est lourd», en dépit du fait qu’un taux de 50 % des surfaces détruites sont des maquis et des herbes sèches, a- t-il estimé, soulignant toutefois, qu’ «il s’agit d’un bilan qui est malheureusement appelé à être revu à la hausse», a-t-il dit.
Pour faire face à cette menace permanente, M. Mahmoud a appelé à la fédération des efforts de tous les partenaires concernés par la lutte contre les incendies afin d’éviter plus de pertes.
Il a, à ce propos, rappelé qu'une campagne nationale de prévention et de lutte contre les feux de forêts a été lancée le 1er juin dernier. A cet effet, il évoquera l’atelier de formation de formateurs de la Conservation des forêts à l’enquête sur les causes des incendies de forêts, organisé dernièrement à Batna, en collaboration avec l’ambassade du Japon en Algérie et l’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), soulignant que cet atelier «va se poursuivre, en vue de contribuer, à l’avenir, dans l’approfondissement de l’enquête sur les causes des feux pour les prévenir et se préparer à mieux les affronter».
«En 2017, plus de 54.000 ha de végétations sont partis en fumée dans plusieurs incendies qui se sont déclarés à l’échelle nationale. Le caractère exceptionnel de la campagne 2018 a permis d’enregistrer la destruction d’une surface de seulement de 2.300 ha», a-t-il détaillé.
Interrogé sur les importantes surfaces de récoltes agricoles détruites par les feux durant la présente campagne, le directeur général des forêts a imputé cela au non-respect, par les agriculteurs, des règles de sécurité et de prévention prescrites en la matière.
Sarah A. Benali Cherif

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions