samedi 19 octobre 2019 21:01:08

L’entraîneur de la sélection ivoirienne, Ibrahim Kamara : «L’Algérie est favorite»

L'entraîneur de la sélection ivoirienne de football, Ibrahim Kamara, a estimé que l’Algérie partirait favorite en quart de finale, affirmant cependant qu’aucune équipe n’est imbattable.

PUBLIE LE : 10-07-2019 | 23:00
D.R

L'entraîneur de la sélection ivoirienne de football, Ibrahim Kamara, a estimé que l’Algérie partirait favorite en quart de finale, affirmant cependant qu’aucune équipe n’est imbattable. «Quand on voit le parcours des deux équipes depuis le début du tournoi, je dis que l’Algérie est largement favorite, les statistiques sont là pour le confirmer. En défense, ils sont costauds, en attaque ça va vite. Chacun viendra avec ses forces, ses qualités. À la fin du match, on fera le bilan, mais il n'y a aucune équipe imbattable», a déclaré le coach des «Éléphants», hier au cours d’une conférence de presse tenue au stade de Suez.
«Nous avons un esprit combatif, c’est notre ligne directrice. L’Algérie est une belle équipe, elle est dans une dynamique de victoires. La Côte d’Ivoire reste la Côte d’Ivoire, même si nous sommes en pleine période de reconstruction pour être prêts pour la CAN-2021», a-t-il ajouté. Kamara a refusé de parler de revanche, quatre ans après la dernière confrontation en quart de finale gagnée par les Ivoiriens (3-1), lesquels allaient remporter le trophée quelques jours plus tard. «On n’est pas en 2015, mais en 2019. L’équipe a beaucoup changé. Nous ne gardons que de beaux souvenirs de 2015. L’Algérie a une nouvelle équipe, idem pour la Côte d’Ivoire», dit-il. Loin de convaincre depuis le début de cette 32e édition, la Côte d’Ivoire peut faire mieux «dans certains domaines de jeu», estime Ibrahim Kamara. «Affronter le Mali, l’Algérie et éventuellement le Nigeria en demi-finales permet aux joueurs de se frotter avec d’excellentes individualités et de hisser leur niveau de jeu. Je ne vais pas dévoiler mes faiblesses, mais nous avons notre idée sur les points à améliorer et sur quoi on doit s’appuyer pour faire mal à cette belle équipe algérienne», ajoute-t-il. Le sélectionneur ivoirien, en poste depuis juin 2018, a, par ailleurs, encensé le coach national Djamel Belmadi : «Il a son tempérament, il est en train de réaliser un excellent travail. Tout peut arriver sur un match. L’Algérie a ses qualités, mais ses faiblesses aussi, à nous de les exploiter. Sur le terrain, on doit oublier que l’Algérie a mis 9 buts sans en encaisser un seul.» Kamara a écarté l’idée de chambouler son effectif en vue du match face à l’Algérie, tout en laissant planer le doute quant à la participation du défenseur Serge Aurier, blessé à la main. «Toutes les équipes ont un Onze-type, mais cela dépend de l’adversaire en face. On ne va pas faire un grand chamboulement, dans l’objectif de décrocher un bon résultat. Concernant Aurier, cela va se jouer en fonction de ce qu’il a montré à l’entraînement, on verra s’il va jouer ou non. Je mets tout le monde sur la même ligne de départ», a-t-il répondu. Présent aux côtés de son entraîneur, le milieu de terrain de Toulouse (Ligue 1 française), Max-Alain Gradel, a transmis l'état d'esprit qui anime ses coéquipiers à la veille de la rencontre : «Depuis le début de la CAN, l’Algérie a été costaud en attaque comme en défense. C’est une nouvelle compétition qui commence, ce sera un beau match, on verra s’ils sont capables de rééditer l’exploit réalisé auparavant. Pour nous, l’objectif était de gagner, d’avancer, même si le jeu n’a pas été au rendez-vous. Nous sommes tous sereins, tranquilles, nous avons bien récupéré. Nous sommes prêts pour ce grand rendez-vous.»  
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions