samedi 19 octobre 2019 21:09:50

CAN-2019, Aujourd’hui à 17h : Côte d’Ivoire – Algérie : Gagner pour espérer encore

Plus de 1.000 supporters feront le voyage

PUBLIE LE : 10-07-2019 | 23:00
D.R

Plus de 1.000 supporters feront le voyage, aujourd’hui à Suez (Égypte), à partir d'Alger, pour encourager l'équipe nationale de football contre la Côte d'Ivoire, a-t-on appris hier du Touring Voyages Algérie (TVA), chargé de l'organisation de cette opération.

Mardi, «nous avons reçu 1.150 passeports. Sur instruction du Premier ministre, le nombre a été augmenté à deux reprises. Il y aura au total six vols, quatre d'Air Algérie et deux autres de Tassili Airlines», a indiqué le directeur général de TVA, Tahar Sahri, à l'APS. Les autorités algériennes ont décidé de mettre en place un pont aérien pour assurer «un meilleur soutien à la sélection nationale», déjà encouragée par un nombre important de supporters en terre égyptienne.
Le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) avait annoncé un premier quota de 450 places, pulvérisé en à peine 2 heures. Même les 350 places supplémentaires assurées par les autorités algériennes n'ont pas suffi, et il a fallu donc un troisième quota pour satisfaire un tant soit peu la forte demande des «irréductibles» de la sélection algérienne. «Nous avons dépassé largement l'offre. Nous avons travaillé toute la nuit de mardi à mercredi, avec l'aide de l'ambassade d'Égypte à Alger. Mais, jusqu'à mercredi, nous n'avons encore récupéré aucun passeport de l'ambassade», a fait savoir Tahar Sahri. La formule retenue, qui comprend le transport par avion charter, le transfert par bus vers le stade, ainsi que le ticket d’accès à la rencontre, coûte 35.000 DA par personne, «un prix rendu possible, grâce au concours des pouvoirs publics et de certains sponsors», selon le MJS. D'après les explications de M. Sahri, les supporters devaient embarquer aujourd’hui à 2h et devraient atterrir vers 6h à l'aéroport international du Caire. Des bus seront ensuite mis à leur disposition pour rallier la ville de Suez, où se déroulera la rencontre dont le coup d'envoi est prévu à 17h, heure algérienne (18h, heure locale). Le retour en Algérie se fera après le match, vers 00h.  À noter que l'ambassadeur d'Algérie en Égypte, Nadir Larbaoui, a rencontré lundi le gouverneur de la ville de Suez, Abdelmadjid Sakr, pour aborder les préparatifs relatifs à ce match et à l'accueil de la délégation algérienne et de ses supporters.
Ayant réussi à forcer le respect durant la Coupe d’Afrique des nations, la sélection algérienne de football aura à cœur de poursuivre sa belle aventure, à l'occasion de son match face à la Côte d’Ivoire. Considérée désormais comme l’un des favoris en puissance pour succéder au Cameroun, éliminé en 8e de finale, l’Algérie passera un véritable test révélateur et doit confirmer son bilan impressionnant réalisé jusque-là, avec, à la clé, quatre victoires en autant de matchs au cours desquels elle a marqué 9 buts sans en encaisser un seul. Qualifiés à ce stade de la compétition en balayant la Guinée (3-0), les Verts affronteront un adversaire beaucoup plus coriace qui est en train de monter en puissance, d’où la vigilance qui doit être de mise. Les «Éléphants», vainqueurs de l’épreuve en 1992 et 2015, se sont qualifiés eux aux dépens du Mali (1-0). Chez les joueurs, la détermination et l’envie de continuer le parcours sont palpables.
L’excellent état d’esprit régnant au sein du groupe depuis le début de la compétition pourrait être déterminant dans l’optique de passer ce nouveau cap et rejoindre le dernier carré, ce qui n’était plus arrivé depuis la CAN-2010 en Angola. Algérie et Côte d’Ivoire s’étaient déjà rencontrées en quart de finale d’une phase finale de la CAN. En 2010, les «Verts» avaient renversé les Ivoiriens (3-2 après prolongations) en Angola pour se qualifier au dernier carré. Cinq ans plus tard, la Côte d’Ivoire avait eu sa revanche, dominant l'Algérie (3-1) lors de l’édition disputée en Guinée équatoriale. «Nous devons être bien concentrés et à 100% de nos moyens pour espérer réaliser quelque chose. Face à la Côte d’Ivoire, nous allons jouer avec notre cœur pour arracher la qualification», a indiqué Ramy Bensebaïni, reconverti au poste de latéral gauche en l'absence de Faouzi Ghoulam, mardi au cours d’une zone mixte organisée avec la presse. Pour espérer mettre hors d’état de nuire l’attaque ivoirienne menée par Wilfried Zaha, auteur du but qualificatif face aux Maliens, la défense algérienne doit absolument réaliser le match parfait et surtout confirmer son rang de secteur le plus imperméable du tournoi. L’équipe ivoirienne n’est pas en reste, puisqu’elle a encaissé deux buts seulement en quatre matchs. Sur le plan de l’effectif, et hormis l’éventuelle défection du gardien de but remplaçant Alexandre Oukidja, souffrant de douleurs au dos, tous les joueurs sont prêts pour ce choc.
Le coach national Djamel Belmadi devrait reconduire, sauf forfait de dernière minute, son onze type aligné face à la Guinée, en présence notamment du trio offensif composé de Belaïli, Mahrez et Bounedjah. En cas de qualification, l’Algérie affrontera en demi-finale le vainqueur de l’autre quart entre le Nigeria et l’Afrique du Sud, dimanche au stade international du Caire (20h, heure algérienne). Cette rencontre sera dirigée par l’arbitre éthiopien Tessema Wayesa (39 ans), assisté de Mohamed Ibrahim (Soudan) et d'Olivier Safari (RD Congo).

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions