vendredi 18 octobre 2019 17:30:26

NOUVELLES D’ANNABA

Le coup d’envoi officiel de la saison estivale a été donné, samedi dernier, dans une ambiance riche en couleurs, avec la présence de troupes folkloriques qui se sont produites à la plage Rizzi Amor, au grand bonheur des jeunes venus se rafraîchir au bord de la mer.

PUBLIE LE : 28-06-2019 | 23:00
D.R

Été 2019 : 3 millions de vacanciers attendus

Le coup d’envoi officiel de la saison estivale a été donné, samedi dernier, dans une ambiance riche en couleurs, avec la présence de troupes folkloriques qui se sont produites à la plage Rizzi Amor, au grand bonheur des jeunes venus se rafraîchir au bord de la mer. 

C’est le wali Toufik Mezhoud qui a présidé la cérémonie d’ouverture de cet événement, en compagnie des cadres de la wilaya et du mouvement associatif avant de se rendre dans la commune côtière de Chetaibi où il a procédé à la mise en service d’un projet relatif à l’alimentation en gaz naturel de 520 foyers. Les pouvoirs publics s’attendent, cet été, à une forte affluence des estivants. Ils tablent, ainsi, sur la présence d’au moins trois millions de visiteurs, mais le déficit en infrastructures d’accueil continue de poser problème dans une région classée pole d’excellence touristique pour l’Est du pays dans le schéma national d’aménagement du territoire (SNAT) et qui dispose de toutes les potentialités naturelles et d’un littoral long de 122,5 km, avec 21 plages magnifiques autorisées à la baignade. En effet, les 4.774 lits répartis à travers 46 établissements hôteliers demeurent insuffisants pour contenir la forte demande. Depuis le début du mois de juin courant, il a été enregistré jusqu'à présent près de 115.250 personnes qui ont fréquenté les plages de la métropole. Cette dernière recèle de véritables potentiels touristiques qui ne cessent de séduire les visiteurs issus de différentes régions du pays ou de la Tunisie. on cite, à juste titre, les paysages féeriques illuminés par un doux soleil méditerranéen  et plages paradisiaques, à l’image de belvédère, Ain Achir, Oued Bagrat (Seraïdi) et la Baie ouest (Chetaïbi). Autant d’autres merveilleux sites séduisants et qui ne lassent pas les visiteurs en quête de repos et de détente. Avec son littoral s’étalant depuis Sidi Salem, à l’est, jusqu'à Chetaibi, à l’ouest, Annaba, censée être une destination touristique par excellence, accuse malheureusement un déficit criard en infrastructures d’accueil. Non seulement les hôtels sont insuffisants, mais elle manque également de camps de colonies de vacances et d’auberges de jeunesse. Ce qui signifie que la région reste confrontée à un déficit énorme en matière de lits pour recevoir les vacanciers. C’est pourquoi les responsables locaux du secteur du tourisme misent sur l’achèvement de 33 projets d’investissement en cours de réalisation avec une capacité d’accueil de 5.452 lits pour faire face à ce problème durant les années à venir. Dans un autre volet et pour améliorer les prestations de services au niveau du littoral, des concessions ont été attribuées à l’EPIC Annaba propre. Selon son directeur, Karim Hamlil, l’entreprise est chargée du nettoiement et la gestion des plages durant la saison estivale, annonçant qu’une centaine de jeunes chômeurs a été recrutée pour la circonstance. Pas moins de trois rotations quotidiennes sont effectuées par l’EPIC au niveau des plages de la ville. Par ailleurs, la protection civile a mobilisé tous les moyens humains et matériels au niveau des 21 plages autorisées à la baignade depuis le début du mois courant. Il s’agit de 73 agents professionnels et 260 autres saisonniers, 10 ambulances équipées et 5 embarcations. La gendarmerie nationale a, de son côté, activé son plan Delphine qui permet de sécuriser la circulation routière, les endroits de détente et de repos et 15 plages sur les 21 autorisées à la baignade. En outre, des campagnes de sensibilisation sur les dangers de la route figurent également dans le cahier des charges de ce corps constitué, à l’instar de la multiplication des opérations de contrôle et des patrouilles au niveau des forêts et du littoral notamment. 

Moissons-battages 
production prévisionnelle d’un demi-million de quintaux de céréales 
 
Les services agricoles de la wilaya tablent sur une production prévisionnelle de plus d’un demi-million de quintaux de céréales à l’issue de la campagne moissons-battages qui a débuté officiellement dimanche dernier, soit une légère augmentation par rapport à l’exercice précédent. C’est le wali Toufik Mezhoud qui a donné le coup d’envoi de cette campagne à partir de la ferme pilote H’mil-Boubakeur, dans la commune de Ain Berda, réputée pour sa production céréalière et concernée, cette année, par le moissonnage d’une superficie de plus de 533 hectares de céréales,toutes variétés confondues. Les moissons-battages cibleront, cette année à l’échelle de la wilaya, quelque 16.642 hectares de céréales, toutes variétés confondues, soit avec une augmentation de 6,45% comparativement à l’année passée, a indiqué la direction des services agricoles (DSA). Le rendement moyen de céréales prévu est de l’ordre de plus de 54 quintaux à l’hectare, contre plus de 29 quintaux à l’hectare l’année écoulée. S’agissant des conditions du déroulement de la campagne moisson-battage, la direction des services agricoles de la wilaya a mobilisé 62 moissonneuses- batteuses dont 24 autres en provenance des wilayas limitrophes. Cinq points de collecte des quantités de céréales sont répartis à travers les communes d’El Hadjar avec deux points, Ain Berda, Sidi Amar et Berrahal, tandis que les capacités de stockage actuellement disponibles s’élèvent à un million de quintaux, a estimé le directeur des services agricoles (DSA), M. Seghir Boukhatem, faisant état de l’installation d’une commission technique chargée spécialement de suivre le déroulement de la campagne moissons-battages depuis son entame jusqu’à sa clôture, prévue à la fin du mois de juillet. Le pic des rendements de céréales par hectare est attendu cette année au niveau de la commune d’El Bouni avec l’exploitation agricole Gharbi Aissa. Il a été enregistré un pic de 65 quintaux à l’hectare en ce début de campagne, a fait savoir le DSA, ajoutant que ces performances sont l’œuvre de l’agriculteur multiplicateur de céréales Gouasmia Brahim. Ce dernier a reçu la visite du wali à l’occasion du coup de starter de la campagne moissons-battages.

destruction de 23 tombes dans un éboulement de terrain
Une centaine de pompiers mobilisés pour la réinhumation 
 
Les restes mortels de 23 tombes, détruites mercredi suite à un affaissement de terrain provoqué par des travaux de réalisation de logements, à proximité du cimetière Boumendjel, dans le quartier valmascort, sur les hauteurs de la ville d’Annaba, ont été réinhumés jeudi, ont annoncé les services de la Direction locale de la protection civile. 
 L’opération de récupération des restes mortels des décombres a été effectuée par la brigade d’intervention de la protection civile d’Annaba, en présence des autorités locales et des familles concernées et un nombre de citoyens, selon la même source qui a précisé qu'une centaine de pompiers ont été mobilisés dans le cadre de cette opération et que les restes mortels ont été réinhumés au cimetière Boumendjel. 
Les travaux de réalisation de logements promotionnels, par une entreprise de statut privé, à proximité du cimetière Boumendjel, ont été à l’origine de l’affaissement signalé et l’effondrement des tombes ,ce qui a provoqué l’indignation des habitants de ce quartier. Le chef de l’exécutif local, accompagné de responsables du secteur de l’habitat et des services de sécurité, s’était rendu sur le lieu de l’accident mercredi où il a eu à constater les dégâts occasionnés et ordonné l’ouverture d’une enquête. 
 

Exportations
Des chiffres record 
 
Les exportations ont atteint entre janvier et mai de l’année en cours à partir du port d’Annaba un volume 900.645 tonnes contre 627 697 tonnes, générant une progression de l’ordre de 43,48 % par rapport à la même période de l’exercice précédent, indique la cellule de communication de l’entreprise portuaire. Les produits exportés sont constitués essentiellement d’engrais, de produits chimiques, de clinker et de produits agricoles, précise la même source. Le volume des importations a atteint, quant à lui, durant la même période 1.308.912 tonnes contre 1.293.815 tonnes à fin mai 2018, soit une augmentation de +1,17 %. Le trafic global réalisé au Port d’Annaba a enregistré une croissance à deux chiffres, passant de 1,921 million de tonnes à 2,210 millions de tonnes au 31 mai 2019, soit une amélioration de l’ordre de 15% par rapport à la même période de l’exercice écoulé. La hausse de l’activité d’exportation est due aux différentes mesures d’encouragement et de facilitation prises par l’Entreprise Portuaire d’Annaba en étroite coordination avec l’Administration des douanes du Port d’Annaba visant à augmenter et densifier l’activité d’exportation hors hydrocarbures, soutient-on. Le trafic conteneurs affiche une amélioration de l’ordre de 4,65% par rapport à la même période de l’exercice écoulé, passant de 69. 987 EVP à 73.242 EVP, soit une variation positive de 3.255 EVP confirmant la tendance haussière observée durant les cinq dernières années. En effet, le trafic conteneurs au Port d’Annaba connait une évolution remarquable et continue, passant de 93.485 EVP en 2011 à 179.438 EVP en 2018, soit une augmentation de près de 92%. La réalisation de ces résultats a été obtenue grâce, d’une part, aux efforts consentis et à la mobilisation de l’ensemble du collectif des travailleurs du Port, et, d’autre part, à la mise en œuvre d’importantes actions opérationnelles et organisationnelles, notamment le renforcement conséquent du parc de l’Entreprise.
poste frontalier d’El-Heddada 
1.828 comprimés de psychotropes saisis  
 
Une quantité de 1.828 comprimés de psychotropes de différentes qualités a été saisie au niveau du poste frontalier d’El Heddada, dans la wilaya de Souk-Ahras, lors d’un contrôle de routine des services des douanes relevant de l’inspection principale des voyageurs, avons-nous appris hier auprès de la responsable de la cellule de communication à la direction régionale de ce corps constitué d’Annaba. Cette quantité de drogue a été découverte dissimulée dans les quatre roues du véhicule d’un passager en provenance de la Tunisie, voulant l’introduire d’une manière frauduleuse en territoire national, a précisé la même source.  Le poste frontalier d’Oum T’Boul, dans la wilaya d’El- Tarf, occupe la première place à l’échelle nationale en matière de saisie de psychotropes, a indiqué la chargée de communication, Asma Belkhiri. Des tentatives d’introduire frauduleusement une quantité de plus de 130.000 comprimés de psychotropes ont été déjouées à travers plusieurs opérations de contrôle au niveau de ce poste, a-t-elle fait savoir. Par ailleurs, une quantité de 468 canettes de boissons alcoolisées a été saisie par les éléments de la douane algérienne relevant de la brigade de M’daourouch (Souk-Ahras), indique un communiqué de ce corps constitué. Cette quantité a été découverte à bord d’un véhicule touristique lors d’une opération de contrôle de routine, conclut le communiqué. 
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions