mardi 23 juillet 2019 02:45:02

Carte nationale biométrique : généralisation en bonne voie

Dans le cadre de la généralisation de la délivrance des cartes nationales d'identité biométriques électroniques (CNIBE), le ministère de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire invite les citoyens détenteurs des cartes nationales d'identité en format papier à demander la délivrance immédiate de leur CNIBE.

PUBLIE LE : 27-06-2019 | 0:00
D.R

Dans le cadre de la généralisation de la délivrance des cartes nationales d'identité biométriques électroniques (CNIBE), le ministère de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire invite les citoyens détenteurs des cartes nationales d'identité en format papier à demander la délivrance immédiate de leur CNIBE.

«Compte tenu de leur usage prochainement dans les différents services électroniques, le ministère de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire invite l'ensemble des citoyens détenteurs de cartes nationales d'identité en format papier à se rapprocher auprès de n'importe quel siège de commune relevant de leur wilaya de résidence pour demander une carte nationale d'identité biométrique électronique», précise le communiqué publié, hier, sur le site officiel du ministère.
Il y a lieu de souligner que l’ancienne carte d’identité verte n’est plus délivrée au niveau des APC. Ces dernières sont, au fur et à mesure, systématiquement remplacées par les cartes biométriques qui se fait progressivement, et de manière gratuite. «Le ministère de l'Intérieur fixera prochainement la date limite de l'usage et du retrait définitif de la carte nationale d'identité en format papier», affirme la même source.
 Néanmoins, l’ancien modèle continuera donc de circuler jusqu’à épuisement des opérations de renouvellement, sachant que la date de validité de la carte nationale d’identité est de dix ans.
La volonté de généralisation de la Cnibe constitue le cheval de bataille du ministère de l’Intérieur. C’est en somme l’axe de toute opération de modernisation engagée d’autant que celle-ci comprend un numéro national pour chaque citoyen qui permet d’effectuer toute opération dans d’autres secteurs. La carte biométrique est donc la clé de l’administration électronique efficiente, rapide et sûre, et ce eu égard à tous les services aussi divers qu’utiles qu’offre ce document. Il faut dire que ce ne sont que 11 millions de cartes nationales d’identité (CNI) biométriques qui ont été délivrées à ce jour et ce, sur une population de 43 millions d’habitants. Un chiffre qui reste en deçà des attentes des pouvoirs publics. Ces derniers ont imputé le retard accusé dans le processus de cette généralisation au peu d’empressement des citoyens et citoyennes quant à la récupération de leurs nouvelles cartes auprès des APC, malgré les efforts du ministère par l'envoi de «SMS» aux concernés.
Le dépôt des dossiers de demande s'effectue au niveau d'une des communes de la wilaya de résidence pour les citoyens résidant sur le territoire national ou, auprès des postes diplomatiques et consulaires pour ceux immatriculés à l'étranger. Toute carte nationale d'identité établie et non retirée par son titulaire, est annulée et détruite 6 mois après la date de l’avis de retrait qui lui a été adressé. L'autorité de délivrance doit informer le site de personnalisation du document pour désactiver les fonctionnalités de la carte.
Notons que les citoyennes et citoyens disposant d’un passeport biométrique électronique peuvent demander à tout moment leur Carte Nationale d’Identité Biométrique Électronique directement sur le site web du ministère.
Pour rappel, la nouvelle carte biométrique est constituée de deux puces : la première comporte des informations administratives et des informations sur son titulaire et la seconde, comporte une application d’authentification du titulaire.
Dans cette optique, le ministère de l’Intérieur avait annoncé récemment, qu’une réflexion sera engagée, prochainement, pour l’intégration des données du livret de famille dans la Carte nationale d’identité biométrique (CNIBE). D’ailleurs, des directives ont été données afin de définir les priorités en matière de développement d’applications fonctionnelles sur la CNIBE, notamment le livret de famille électronique, une application santé ainsi que la carte d’électeur, comme cela se passe un peu partout dans les pays développés. L’objectif est de faciliter toutes les opérations administratives qui concernent le citoyen algérien.
Il faut dire qu’il y a une forte et réelle volonté politique pour accompagner ces projets structurants afin d’atteindre une administration électronique sans document administratif. Mais en attendant, beaucoup reste à faire !
Sarah A. Benali Cherif
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions