dimanche 15 septembre 2019 06:33:43

Société Algérienne Qatari Steel : Une production de 200.000 tonnes d’acier en 2018

«La société Algérienne Qatari Steel (AQS) située à Bellara (Jijel) a enregistré un volume de production de l’ordre de 200.000 tonnes d’acier en 2018», a indiqué, hier, son directeur général, Youssef Ahmed Al Muhannadi.

PUBLIE LE : 19-06-2019 | 23:00
D.R

«La société Algérienne Qatari Steel (AQS) située à Bellara (Jijel) a enregistré un volume de production de l’ordre de 200.000 tonnes d’acier en 2018», a indiqué, hier, son directeur général, Youssef Ahmed Al Muhannadi. S’exprimant lors d’un point de presse organisé à la Safex (Alger), il a indiqué qu’après l’achèvement de ce projet prévu initialement avant la fin de 2019, la production va atteindre les 2 millions de tonnes par an.
Il précisera dans ce sens que «le taux d’avancement des travaux de la réalisation de ce complexe sidérurgique à atteint les 75%», un taux estime-t-il «très appréciable».
En réponse à une question de connaître le nombre de travailleurs recrutés, il a indiqué qu’il a atteint jusqu'à présent 900 employés. Evoquant, le volet de l’exportation, Youssef Ahmed Al Muhannadi a relevé qu’«actuellement notre priorité, tout d’abord c’est la satisfaction de la demande locale et ensuite on passe à l’étape de l’exportation».  Mettant à cette occasion l’accent sur la matière première, il a souligné qu’elle est importée.  Il a ajouté que l’administration du complexe est en train de voir comment exploiter la matière première au niveau national pour arrêter définitivement l’importation et de réduire en conséquent la facture d’importation. Le directeur général d’A.Q.S. n’a pas manqué d’exprimer sa pleine satisfaction quant à la réalisation de cette usine, indiquant que «l’industrie de la sidérurgie en Algérie ne cesse de connaître, ces dernières années, une croissance remarquable» ceci, dit-il, «montre la grande volonté des pouvoirs publics à placer l’Algérie au même rang des pays développés dans ce domaine».
Quant au climat des affaires, il a estimé qu’il est favorable et propice.
En ce qui concerne leur participation à la foire internationale d’Alger (FIA), il a indiqué qu’il constitue une opportunité pour présenter la stratégie de leur entreprise, notamment le système de distribution. De son côté, Sofiane Chaïb-Setti, directeur général adjoint, a mis en exergue le taux d’intégration, indiquant qu’ils sont en train de voir comment l’augmenter, estimant à cet effet que ce partenariat constitue «un exemple de réussite en Algérie».
Il précisera que «la main-d’œuvre algérienne représente près de 95% des travailleurs du complexe», avant de préciser qu’il y a certains domaines où l’expertise étrangère est obligatoire. Il y a lieu de rappeler que l’usine de Bellara est une joint-venture entre le fonds d’investissement algérien Sider Co. & National Investment Fund (détenant 51% du capital) et le Qatar Steel International (avec les 49% restants). Le projet a été lancé en 2013 avec le soutien du gouvernement algérien, qui souhaite réduire la dépendance vis-à-vis des matériaux importés.
    Makhlouf Ait Ziane

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions