mardi 16 juillet 2019 18:17:38

Alger : Relogement de plus de 13.000 familles à partir du 30 juin

Le Premier ministre, M. Noureddine Bedoui, a émis une directive ayant pour objet de reloger les familles occupant des bâtisses menaçant ruine et classées rouge qui sont situées dans les quartiers de La Casbah d’Alger, Bab El- Oued, Hussein Dey et Belouizdad, a rapporté, mardi soir, la télévision nationale.

PUBLIE LE : 20-06-2019 | 0:00
D.R

Le Premier ministre, M. Noureddine Bedoui, a émis une directive ayant pour objet de reloger les familles occupant des bâtisses menaçant ruine et classées  rouge qui sont situées dans les quartiers de La Casbah d’Alger, Bab El- Oued, Hussein Dey et Belouizdad, a rapporté, mardi soir, la télévision nationale.

La même source a indiqué que cette opération de relogement — qui débutera le 30 juin et devant s’étaler jusqu'à la fin du mois de juillet — concernera, dans une première phase, pas moins de 4.042 familles. En tout et pour tout, le nombre global des familles relogées devrait atteindre dans une prochaine étape 13.339. C’est dire toute l’importance de cette opération, eu égard à son ampleur et à son envergure.
Il faut savoir dans ce cadre que pour le seul quartier de la Basse- Casbah, les services de la circonscription administrative de Bab El- Oued procèdent actuellement aux préparatifs inhérents à l'opération de relogement de 17 familles résidant à la Basse-Casbah, comme souligné par le wali délégué de la circonscription administrative de Bab El-Oued. M. Abdelaziz Othmane, qui s’exprimait en marge de la commémoration du 63e anniversaire de l'exécution par guillotine du martyr Ahmed Zabana, à la prison de Serkadji, avait mis en relief que l'opération de relogement avait été décidée par le Premier ministre au profit des habitants de l'immeuble 5 de la rue Tamaghlit (Casbah), notant, par la même occasion, que «les opérations de relogement à La Casbah se poursuivent de manière graduelle, et que d'autres opérations similaires sont prévues dans les 10 prochains jours, soit début juillet prochain, lesquelles seront suivies d'autres à La Casbah et à Bab El-Oued, destinées aux résidents d'immeubles menaçant ruine».
Il convient de rappeler que pas plus tard que mai dernier, plusieurs dizaines de familles résidant dans des habitations précaires ont été relogées. Dans la commune de Bab Ezzouar, à titre d’exemple, pas moins de 11 familles occupant des habitations précaires et menaçant ruine ont été relogées dans de nouveaux logements situés à Douéra et à Baraki, et ce en application du programme de relogement lancé en urgence dans le cadre de la 25 opération supervisée par la wilaya d'Alger.
Ces onze familles ont été relogées dans de nouveaux logements à Douéra et à Baraki, dans le cadre du plan d'éradication de l'habitat précaire et des constructions anarchiques de la wilaya d'Alger. «Les familles relogées vivaient depuis de longues années dans des habitations exiguës qui risquaient de s'effondrer à tout moment», avait indiqué d’ailleurs le wali délégué de Dar El-Beida, M. Gouacem Amar, en marge de l'opération de relogement. On apprend aussi par ailleurs que 81 familles qui résidaient dans des habitations classées rouge, sises à la Basse-Casbah, ont bénéficié, au début du mois de mai dernier, de logements, dans le cadre de la 1re phase de la 25e opération de relogement lancée en urgence par les services de la wilaya d'Alger au profit des habitants des immeubles menaçant ruine. Ces familles, qui habitaient, notamment à Bad Djedid (Haute-Casbah) et les rues Hocine-Bourahla et Brahim-Hadjout dans la Basse-Casbah, ont, en effet, déménagé vers de nouvelles citées sises à Ouled Fayet (ouest d'Alger), après que leurs habitations avaient été classées «rouge 5».
Dans la commune de La Casbah, ce sont près de 300 familles habitant 39 immeubles menaçant ruine qui sont concernées par le relogement, dans le cadre de la 1re phase de la 25e opération de relogement. Le wali d'Alger, M. Abdelkhalek Sayouda, avait affirmé qu'une opération urgente de relogement des habitants de La Casbah d'Alger était en cours de préparation et que cette dernière devait être précédée de l'élaboration des listes des familles devant en bénéficier. Le wali, qui s’était alors exprimé sur les opérations de relogement, avait souligné qu'il y aurait plusieurs opération à Alger, dont «le coup d'envoi sera donné après la fin des examens de fin d'année, pour ne pas perturber les élèves», avait-il expliqué.
Il convient de rappeler, enfin, de juin 2014 à nos jours, et grâce aux multiples opérations de relogement, comprenant notamment les dispositifs de l’AADL, du social et de la formule du logement promotionnel, la wilaya d’Alger a pu loger pas moins de 90.000 familles, et récupérer, par la même, une assiette foncière de plus de 530 hectares.
Ceci nonobstant le fait que la majorité des bidonvilles se greffant autour de le capitale ont été totalement éradiqués, permettant ainsi à un grand nombre d’Algériens qui y vivaient, d’avoir un toit décent.
Soraya Guemmouri
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions