mercredi 20 novembre 2019 19:35:44

Commémoration de l’exécution d’ahmed Zabana : Un symbole de patriotisme

Sacrifice et héroïsme

PUBLIE LE : 20-06-2019 | 0:00
D.R

La wilaya de Mascara a célébré hier le 63e anniversaire de la mort d’Ahmed Zabana, premier algérien guillotiné.  Le wali, accompagné des autorités civiles et militaires, de la famille révolutionnaire et de compagnons d’armes, a visité les lieux historiques qui ont marqué l’épopée du peuple algérien dans sa lutte contre l’occupant dans la région. Une lecture d’une intervention sur la vie du héros et celle de la région d’une manière générale a été faite, puis à El Gaada la délégation a procédé à la visite du site historique de Ghar Boudjlida où fut capturé le chahid, grande figure du patriotisme et de la bravoure. Les intervenants diront tour à tour que la France coloniale cherche à tourner la page sur la guerre d’Algérie, les tortures et sévices subis par le peuple algérien, nous lui disons non, on ne tourne pas la page, on ne doit pas oublier.  On doit rappeler au peuple algérien, notamment les jeunes et les générations montantes, que l’Indépendance a été acquise au prix de sang et de sacrifice, et que nos héros ne seront jamais oubliés. Il faut construire l’Algérie des Chouhada», le ministre a rappelé que la question de l’Histoire et des moudjahidine est une des constantes sacrées de l’Etat algérien». Dans le même ordre d'idées, le responsable des moudjahidine dira en substance que l’Algérie a un passé, une histoire, des martyrs valeureux à l’image de cet homme que toute la cite de l’Émir honore en ce jour. L’Algérie a mené une révolution qui a fait connaître au monde le sens des Révolutions. Celui qui aime l’Algérie doit s’attacher à son histoire, sa révolution, ses moudjahidine et ses martyrs, les respecter et les remémorer.  Un membre de la famille d’Ahmed Zabana, cité dans sa dernière lettre, devait être honoré pour la circonstance de cet évènement qui fait date dans l’histoire de l’Algérie libre et indépendante.
Un compagnon d’armes du chahid, des moudjahidine devaient également être honorés au cours de cette célébration qui a été marquée par la présence de moudjahidine, d’enfants de chouhada et d’étudiants.
A. Ghomchi

----------------------------

Sacrifice et héroïsme

 Le musée régional du Moudjahid de la wilaya de Khenchela a accueilli, hier, diverses activités de commémoration du 63e anniversaire de l’exécution du héros Ahmed Zabana. Des photographies, des coupures de journaux et des livres consacrés à cette figure ont été exposés aux visiteurs ainsi que les détails de l’opération de son exécution par guillotine par l’occupant français. Le public découvre à l’occasion la lettre adressée par le martyr à sa mère quelques jours avant son exécution ainsi que le déroulement de la bataille Ghar Boujlida dans la wilaya de Mascara qu’avait dirigé le chahid Zabana après l’assaut réussi qu’il avait lancé avec son groupe de moudjahidine contre le stock de munitions du poste des gardes forestiers dans la commune d’Oggaz dans la même wilaya.
 Une conférence historique a été organisée par le musée sur ce héros, ses sacrifices et son itinéraire militant au service de la cause nationale. Les intervenants ont notamment évoqué les vices juridiques ayant entaché le procès d’Ahmed Zabana ayant mené à sa condamnation à mort par guillotine. Selon le directeur du musée, l’objectif de cette célébration est de mettre en exergue les sacrifices et l’héroïsme de ces personnes dans leur lutte pour le recouvrement de l’indépendance et de la souveraineté du pays, et d’inviter les générations montantes à prendre pour exemple ces hommes afin de bâtir une Algérie forte et puissante. Né en 1926 à Zahana dans la wilaya de Mascara, Ahmed Zabana est le premier algérien exécuté par guillotine par l’occupation français le 19 juin 1956. Chef de zone, il avait dirigé plusieurs actions militaires dont la bataille de Ghar Boujlida durant laquelle il fut touché par deux balles puis arrêté.
 Le 21 avril 1955, il a été condamné à mort par le tribunal militaire. Le verdict a été confirmé le 3 mai de la même année. Le matin du 19 juin 1956, Ahmed Zabana est guillotiné à la prison de Serkadji (Alger).

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions