mercredi 18 septembre 2019 14:34:07

MASCARA : Premier tour de manivelle du film SALIHA

Le premier tour de manivelle du film Saliha, réalisé par Mohamed Sahraoui, a été donné il y a plusieurs jours à Mascara.

PUBLIE LE : 18-06-2019 | 23:00
D.R
Le projet de ce film, dont le titre est révélateur, est un regard sur la réalité de la lutte héroïque du peuple algérien durant la guerre de Libération nationale contre l’occupant et un parcours d’une combattante en la personne de Saliha ould kablia, la martyre de béni chougrane, a indiqué la directrice de production que nous avons rencontrée hier sur les lieux du tournage à Tighennif et dans plusieurs localités rurales de la région comme Mnaouer, Zaaguine, Ferraguig el Ghomri, dans la ville de spranges, à Mohamamadia et ce, après un long repérage des lieux et l’adaptation au décor des événements de cette époque coloniale, nous dit-elle. Le long-métrage met en exergue les valeurs essentielles du devoir de se sacrifier pour que vive l’Algérie, et la combattante Saliha Ould Kablia, martyre de la révolution, refait surface dans la mémoire collective de l’histoire de tout un peuple et cela pour saluer le courage de la femme algérienne durant les longues années de cauchemar infligé à notre peuple. La femme n’a jamais été sous-estimée ni reléguée au second rang par les maquisards eux-mêmes. Si elle a, de toute évidence, su se faire respecter, les hommes ont vu en sa présence un réconfort moral puissant et un stimulant supplémentaire pour demeurer ardents au combat. grâce à ce premier tour de manivelle, la ville de Tighennif  est sortie de sa torpeur culturelle ou artistique dans laquelle elle se morfond depuis plusieurs années. Ce film est mis en scène, produit et réalisé par M. Sahraoui avec les studios Ouled Nail, une entreprise de production audiovisuelle domiciliée à Djelfa. Le tournage du film se poursuivra totalement à Mascara et l’on ignore pour le moment quand il sera achevé pour sa projection. A noter que des moyens techniques considérables sont déployés pour l’équipe du tournage très motivée, composée de près de 38 personnes où chacun tient son rôle comme il se doit. D’ailleurs des drones sont utilisés pour filmer certaines scènes.  Sa personnalité, forgée dès le jeune âge dans une éducation religieuse et morale rigoureuse, confortée par une ambition déterminée à poursuivre des études supérieures, la destinait à s'imposer autour d'elle, y compris dans ses rapports avec ses camarades d'études masculins, à telle enseigne que lorsqu'elle se trouva au milieu d'hommes armés, dans les difficultés quotidiennes du maquis, soumise aux privations et aux marches épuisantes à travers cols et montagnes, elle s'imposa une ligne de conduite exigeante pour elle-même d'abord et pour les autres ensuite. Dotée d’un niveau intellectuel qui la distinguait des autres, et dont elle tira profit en toutes circonstances, elle parvenait, sans difficulté, à émettre des jugements lucides et appropriés dans les moments critiques et à les faire admettre par ses compagnons, en martelant ses mots, avec une assurance tranquille. La mascaréenne, du quartier populaire de Bab Ali, est cette jeune fille dont le parcours, aussi riche que bref, est raconté dans ce film qui est un témoignage de faits vécus et un hommage rendu avec passion et humilité au combat d’une femme, et à travers elle, au combat de toutes les femmes d’Algérie dont la légende s’est confondue avec l’histoire pour conquérir la notoriété sous le nom mythique de cette combattante dont le rôle est tenu par la comédienne que nous avons croisée, habillée en haik et  adjar,   très honorée dit-elle, d’incarner le rôle de Saliha. etudiante à l’université d’Alger dans les années 1954-55 en chirurgie dentaire, elle milita au sein de l’Association des étudiants musulmans. Choisie pour ses capacités de détermination et de discrétion, elle participera à des réseaux clandestins de transport des bombes. A la suite de la grève des étudiants en 1956 à laquelle appela le FLN, elle décida de rentrer à Mascara pour, ensuite, regagner le maquis dans la même région, au début du mois de janvier 1957. La fiche de renseignements établie par les services français de renseignements SDRG de Mascara, produite en annexe, la présente comme suit : «Attitude politique : militante active du FLN. Fait l’objet d’une note de recherches du SRPG d’Alger pour appartenance à un réseau de soutien aux terroristes FLN. Appartient à une famille qui compte trois frères membres de l’ALN. Observations : A rejoint les maquis de l’ALN dans la région de Mascara, vraisemblablement début janvier 1957. De plus, elle y mène une action politique dangereuse pour l’ordre public en raison de la forte influence qu’elle exerce sur une population qui lui est proche par les liens tribaux.». Sa mission accomplie, elle continua à se battre. Un mois avant sa mort, elle éprouva comme un sentiment prémonitoire et, déguisée en campagnarde en détresse, elle rendit une brève visite à sa famille.       Sa mère lui dit : «On raconte que de nombreuses filles du maquis ont été conduites au Maroc pour être incorporées dans l’organisation politique du FLN.» Elle répondit : «Mère, je ne suis pas allée au maquis pour me rendre au Maroc.» Quelque temps plus tard, le chef du secteur militaire de Mascara convoqua le père Ould Kablia pour lui dire : «Je suis au regret de vous annoncer la mort de votre fille Zoubida dite Saliha. Elle a été surprise avec son groupe, les armes à la main. Elle a refusé de se rendre et elle a tiré sur nos hommes. Ils l’ont abattue.» Sa fiche de suivi du SDRG de Mascara porte la mention suivante : « N. B/ Dossier à clore. L’intéressée abattue en uniforme et les armes à la main dans la nuit du 19 au 20 septembre 1958 à 7 km au N.O. de Mascara. Maintenir suivi dossier n°3563 (autres Ould Kablia).» Voilà comment est morte Saliha, la première universitaire algérienne tombée au champ d’honneur, les armes à la main et la comédienne Souha nous dit qu’elle avait les larmes aux yeux en jouant la scène de la mort de cette grande martyre de Mascara. 
 
A. Ghomchi 
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions