samedi 20 juillet 2019 05:12:46

CAN-2019 (Préparation), Algérie 3 - Mali 2 : De bons signes de progression

Pour son ultime rencontre amicale, avant la phase finale de la CAN-2019, prévue en Égypte du 21 juin au 19 juillet, la sélection nationale de football a disposé, dimanche soir à Doha, de son homologue malienne.

PUBLIE LE : 18-06-2019 | 0:00
D.R

Pour son ultime rencontre amicale, avant la phase finale de la CAN-2019, prévue en Égypte du 21 juin au 19 juillet, la sélection nationale de football a disposé, dimanche soir à Doha, de son homologue malienne. À l’issue d’une confrontation plus ou moins équilibrée, les Verts, qui sont montés un peu plus en puissance, se sont imposés par le score de 3 à 2 (score à la mi-temps 1-1).

Contrairement au premier match face au Burundi, où les coéquipiers de Mahrez se sont distingués par un jeu débridé et un manque de cohésion et de combativité, ces derniers ont fait preuve de beaucoup de rigueur sur le plan tactique et d’efficacité offensive face à une jeune formation des Aigles, qui fera sans nul doute parler d’elle dans un avenir proche. Menés au score à deux reprises, les Verts ont su trouver les ressources nécessaires, malgré une forte chaleur et un taux d’humidité élevé, pour revenir à la marque avant de prendre le dessus sur un adversaire coriace.
En somme, l’équipe nationale a montré net signe de progression, même si certaines choses restent à améliorer avant le grand rendez- vous continental. «C’était une bonne opposition face à une équipe malienne dont le jeu est assez proche avec celui du Sénégal. Cette équipe a développé un jeu assez plaisant avec des automatismes en faisant preuve de bonne cohésion dans l’ensemble. C’est logique lorsqu’on sait qu’elle est composée de joueurs qui évoluent ensemble depuis longtemps. Elle a remporté la Coupe d’Afrique des moins de 20 ans et a terminé troisième en Coupe du Monde. Sans trop dominer cette équipe du Mali, il faut dire que nous avons été beaucoup plus dangereux. Avec plus d’efficacité devant les buts, nous aurions pu finir avec un score plus large. Dans cette partie, chacun a eu ses temps forts et aussi des moments d’absence, comme ce fut le cas pour nous en seconde mi-temps où durant quelques minutes, on est passés à côté», a  expliqué Belmadi aux journalistes présents dans son analyse du match, avant d’enchaîner : «On doit, cependant, progresser dans certaines phases défensives, notamment sur les balles arrêtées. On a encaissé un but sur pénalty et un autre sur un corner. C’est un aspect sur lequel on doit encore travailler. La charnière centrale, composée de Mandi et Belamri, s’est améliorée après les deux rencontres disputées contre la Tunisie et le Burundi. Ils forment une paire complémentaire.
Ceci dit, avec la présence dans l’effectif d’éléments à l’image de Tahrat et Halliche, il y a aussi une certaine concurrence qui peut nous apporter beaucoup derrière. Être solide défensivement sera un bon atout pour la compétition. Devant, il faudra être plus efficace, durant la compétition officielle. Face au Mali, on a marqué trois buts. C’est une satisfaction, mais je pense qu’on aurait pu être encore plus performants. Avec les deux occasions franches manquées par Bounedjah et Marhrez, on aurait pu faire le break plus tôt et le score aurait été plus large.» Pour ce qui est des chances et des ambitions de l’EN dans cette coupe d’Afrique, le sélectionneur national a déclaré : «Je ne peux pas m’avancer avec certitude.
Ça ne serait pas honnête de ma part. Je pense qu’on a encore certaines choses à rectifier. Il nous faudra analyser le dernier match afin de bien déceler les satisfactions et les manques de l’équipe. Par rapport au match du Burundi, on a rectifié pas mal de choses déjà. A la perte du ballon, les joueurs se sont montrés plus agressifs, plus solidaires et plus volontaires. C’est un détail très important qui nous permettra de faire la différence en Egypte. Pour ce qui est du climat, je pense que les joueurs s’adaptent bien. En Egypte, il fera 5 à 6 degrés de moins avec un taux d’humidité inférieur. Au Qatar, les stades sont climatisés. J’ai  proposé aux joueurs la possibilité de faire fonctionner la climatisation à l’occasion de ces deux matchs. Ils étaient tous d’accord pour s’en passer. Ils estiment que c’est le meilleur moyen de s’adapter. C’était très difficile pour eux. Notamment pour Andy Delort qui vient tout juste d’arriver. Malgré cela, il a eu une bonne réaction en inscrivant le but de la victoire. Que demander de plus à un attaquant ? ».
Rédha M.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions