dimanche 22 septembre 2019 17:35:26

Nouvelles de Mascara, L’équipement public au conseil de wilaya : Problèmes et solutions

Thermalisme : Des potentialités délaissées

PUBLIE LE : 16-06-2019 | 23:00
D.R

- Le conseil de wilaya, tenu jeudi dernier, a abordé le dossier de l’équipement public.
- Le wali est revenu sur les directives données, lors du précédent conseil.

Il a été question durant le conseil précédent de préparer une visite de travail pour le wali au barrage d’oued That où il est question de procéder au raccordement du réseau d’alimentation en eau potable de oued El Abtal et de Sidi Abdeldjebar, décision exécutée. Au cours de cette réunion le directeur du bureau d’études est intervenu sur le problème qui vient d’être posé au niveau du giratoire de Khrouf sur la pénétrante autoroutière reliant Mascara à l’autoroute Est-Ouest, planté sur une zone inondable, la démonstration faite montre qu’il n’y a pas de problème.
La directrice de l’ONA a été également chargée de faire des analyses au niveau de la station d’épuration d’El Kouaier, des résultats partiels sont déjà reçus. Les P/APC sont instruits de ne plus changer les délégués désignés pour le recensement de la population, le problème se pose au niveau de Bouhenni où le délégué désigné vient de démissionner de l’APC. La DUCH était chargée de provoquer une réunion au niveau de la Commune de Mocta-Douz concernant le recensement des terres excédentaires, la Duch a recensé 47 ha, reste le cadastre et la délibération que devait établir l’APC pour prendre la décision définitive. Le directeur du foncier devait, lui aussi, présenter un programme spécial de sortie sur le terrain dans le cadre du 8/15, jusqu’à présent 1.042 dossiers ont été transférés aux daïras concernées, l’ensemble des dossiers seront achevés à la fin du mois juin. Le dossier de réhabilitation de la mosquée Mostefa-Bentouhami a également été posé, le P/APC n’a pas pu cerner le problème auprès des fidèles, ce fut le SG de la wilaya qui s’est chargé, lui-même, du problème. Il est arrivé à provoquer une réunion pour le dimanche en présence de l’imam et des notables afin de fixer les travaux à effectuer en présence des représentants du ministère de la Culture et des Affaires religieuses, cette mosquée est classée comme patrimoine cultuel.
 La question du vieux bâti a également était posée, le recensement effectué a donné 23 vieilles bâtisses d’où il faut faire évacuer ses occupants et 18 locaux commerciaux en application de la loi. Le directeur de l’Équipement a également présenté un rapport détaillé sur son secteur.       

---------------------------

THERMALISME
Des potentialités délaissées

Mascara invite à une plongée dans son passé et sa civilisation qui remontent à plus de 200.000 ans, les sites de la région possèdent aussi de grandes potentialités thermales et touristiques dont certaines ignorées par la population et oubliées, à l’exemple de la source de Sidi Ahmed Benkhedda située à quelques kilomètres seulement de Hachem où celle de la localité de Sidi Boussaïd, possédant de multiples vertus thérapeutiques, la première guérit les pathologies dermatologiques selon les propos des habitants riverains des lieux et la seconde agit sur les reins. Nous avons visité le saint patron Sidi Ahmed Benkhedda qui est le septième grand-père de l’Emir Abdelkader et le père de Sidi Kada Belmokhtar, cet homme qui a préféré élire domicile loin des siens dans le but de faire ses recherches religieuses.
A mi- chemin entre le chef-lieu de daïra de Hachem et la localité de Aïn Mansour, le mausolée installé au sommet d’une colline surplombe un oued et une source, c’est pourquoi un abri a été construit. Non loin de là se trouve un puits à partir duquel on exploite l’eau de la source en excédent pour irriguer les cultures.
Cette source a séché dès que les fellahs riverains des lieux ont procédé au forage de plusieurs puits, la source étant classée patrimoine thermal en même temps que Bouhanifia. Aujourd’hui il n’en reste que les traces, mais d’après les spécialistes l’eau se trouve à huit mètres seulement et peut être extraite, mais reste à savoir si elle aura les mêmes vertus.
Sidi Ahmed Benkhedda est le gardien d’un grand cimetière qui contient des milliers de tombes, certaines datent de plus de 700 ans et demeurent à l’abandon. L’APC a construit une ceinture de 9 mètres en bordure de la piste qui mène au mausolée, le reste du cimetière est abandonné. Ces lieux malgré leur éloignement du tissu urbain n’ont pas échappé à la dégradation. Seule une piste rocailleuse y mène. Si Djelloul cet homme âgé suivant ses dires de 87 ans nous dit que «cet endroit était très fréquenté à une certaine époque, on amenait des enfants atteints de rougeole et autres maladies de la peau pour leur faire prendre un bain... l’enfant guérissait, même les personnes âgées prenaient des bains, mais depuis que les fellahs ont commencé à exploiter leurs terres et creusé des puits, la source a disparu et l’endroit est devenu désert». Pour Hadj Benaissa, 72 ans «avant, la source dégageait une bonne eau, des gens venaient de tous les coins de l’Ouest, aujourd’hui plus personne ne vient, les fellahs interdisent d’emprunter leurs champs». Malheureusement, les douars avoisinants ces lieux n’ont pas encore été peuplés comme par le passé, on a remarqué aucune construction dans le cadre de l’aide à l’habitat rural, sans doute les gens n’ont pas été sensibilisés à rejoindre leur douar pour l’exploitation de leur terre et la multiplication de l’élevage puisque la région le permet, par contre on a vu de grands vergers d’oliveraies et grenadiers et l’irrigation se fait par système d’aspersion.

---------------------------

CAMPAGNE MOISSONS-BATTAGEs
De bonnes perspectives

Le secteur de l’agriculture se prépare pour la campagne moissons-battage, cette saison, la pluviosité, très favorable, s’est étalée d’octobre à mai, les prévisions tournent autour de 1.198.500 q, soit 336.000 q en blé dur, 144.650 q en blé tendre, 648.000 q en orge et 69.850 q en avoine. Pour réussir cette campagne, 4.630 tracteurs sont mobilisés, 3.057 camions et une capacité de stockage de 1.450.000 q, soit 750.000 q au sein des infrastructures de la CCLS et 700.000 q comme infrastructure en location. Le problème du stockage continue à être posé, les locaux disponibles actuellement au niveau de la CCLS, ne permettent guère de faire face à une importante campagne, les fellahs continuent à subir le problème des files d’attente ou la vente  de leur production sur le champ. Région à vocation agricole par excellence, la production est appelée à être améliorée tant toutes les potentialités sont disponibles pour une meilleure récolte. Pour la concrétisation de ces objectifs, les services concernés ont mis les bouchées doubles en mobilisant un nombre important de moissonneuses-batteuses mises à la disposition des agriculteurs céréaliers. Face au volume de travail que nécessite cette opération de grande envergure et aux impératifs des délais de livraison liée, la participation d’autres moyens des wilayas limitrophes peut être envisagée. Parallèlement, les responsables de la coopérative des céréales ont renforcé le dispositif de collecte des produits céréaliers par l’ouverture de points de collecte et de stockage en guise d’encouragement et d’assistance aux producteurs pour écouler leurs récoltes dans de bonnes conditions et tout a été mis en œuvre et se trouve à pied d’œuvre pour la réussite de cette campagne.

---------------------------

Sûreté de Wilaya
Circoncision  de 63 enfants de fonctionnaires

Les services de la sûreté de wilaya ont organisé en cours de la semaine une opération de circoncision collective au profit de 63 enfants de fonctionnaires de la sûreté de wilaya, y compris les retraités. Les enfants ont bénéficié de vêtements traditionnels et de cadeaux symboliques qui ont fait leur joie. Le chef du service de la Santé, de l’Action sociale et des Sports, accompagné du chef du bureau de Communication et des Relations publiques, ont supervisé l’opération de circoncision collective de 20 enfants de fonctionnaires de la sûreté nationale de Mascara qui a eu lieu durant la matinée du 28 mai, en coordination avec le staff médical et administratif de l’hôpital Meslem-Tayeb. Des équipes médicales, chirurgicales et paramédicales, ainsi que des psychologues relevant de la sûreté de wilaya, ont accompagné les enfants dans cette opération de solidarité, dans la joie et la gaieté des parents.

---------------------------

La police judiciaire arrête 313 individus impliqués dans 256 affaires

Le service de police judiciaire relevant de la sûreté de wilaya a traité durant le mois de mai dernier 256 affaires de criminalité, impliquant 313 individus dont 17 femmes et 8 enfants. Parmi ces personnes, 63 ont été placées en détention. Le service a traité durant ce même mois de mai 146 affaires relatives à des atteintes aux personnes, impliquant 153 individus. Pour revenir à la nature des actes de criminalité portant atteinte aux personnes, on comptabilise 47 affaires de violence contre les personnes, dont 3 sur ascendants, 40 affaires de menaces et 29 affaires d’insultes. Pour ce qui est des atteintes aux biens, le service a traité 33 affaires, impliquant 49 personnes. Le bilan fait état de 19 affaires de vols simples et 5 affaires de vols qualifiés. En matière de lutte contre les stupéfiants, la brigade de lutte a mis hors d’état de nuire 59 personnes, impliquées dans 44 affaires de trafic et consommation de drogues, aux termes desquelles ont été saisis 533 g de kif traité et 624 comprimés de psychotropes. 

---------------------------

Don de sang
Anonyme et sécurisé

La journée mondiale du Don de sang ou des donneurs de sang a pour objectif de sensibiliser les citoyens à se rapprocher des centres de collecte. Cette substance peut contribuer à sauver des vies humaines. Dans le cadre de cette journée lancée par l’OMS, des millions de personnes font don de leur sang, un don anonyme et sécurisé. Une banque est ouverte à cet effet, et des donneurs réguliers volontaires sont recensés. Les spécialistes parlent des progrès enregistrés ces dernières années en matière de sang surtout en matière de sécurité. Jusqu’à l’heure actuelle aucun cas de contamination par le VIH n’a été signalé ni même par l’hépatite B ou C.

---------------------------

Raccordement de 228 foyers ruraux au réseau électrique
La fin de la précarité

Le wali a donné mardi dernier le coup d’envoi du raccordement de 228 foyers ruraux à l’électricité à Guerdjoum (daïra d’Oued Taria), cette opération a touché Guerdjoum-Centre, douar Ouled Mimoun et douar Ouled Mrah. Le coût du projet est de 34 millions de DA, la réalisation est confiée à 12 entreprises pour un délai de 90 jours sur une distance de 19 km. Le coût de chaque foyer revient au Trésor public à 15 millions de centimes. Cette opération est engagée sur le budget de wilaya dans le but également de maintenir la population rurale dans ces bases afin de participer pleinement au développement rural.




  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions