dimanche 21 juillet 2019 12:47:45

Prise en charge des cancéreux : L’importance du diagnostic précoce

L’OMS recommande un PET-Scan (Tomographie par émission de Positrons) pour un million d’habitants et une Gamma caméra (caméras à scintillation) pour 400.000 habitants.

PUBLIE LE : 16-06-2019 | 0:00
Ph. Wafa

L’OMS recommande un PET-Scan (Tomographie par émission de Positrons) pour un million d’habitants et une Gamma caméra (caméras à scintillation) pour 400.000 habitants. Pour se mettre à niveau, il faut que l’Algérie  se dote de 60 centres de médecine nucléaire pour les 42 millions d’habitants.

L’apport du PET-scan dans le diagnostic précoce du cancer a été mis en avant, hier, lors de la 2e journée d’étude de médecine nucléaire, organisée par l’Association nationale de médecine nucléaire libérale, à l’hôtel El-Aurassi (Alger).
«Après le succès de la première journée,  l’ANMNL renouvelle l’événement en continuant  à œuvrer  pour se  mettre au diapason des nouvelles technologies et des évolutions des  différents acteurs de la médecine nucléaire en Algérie, avec un seul objectif, l’amélioration continuelle de l’offre de soins et par conséquent de la prise en charge de nos patients», a déclaré le docteur  Mohamed Bourouba, président de ladite association. L’intervenant a fait savoir que la médecine nucléaire, notamment avec ces équipements de pointe, permet de fournir aux cancéreux des analyses et diagnostics médicaux «pointus», plus particulièrement en termes de dépistage précoce des maladies cancéreuses.
Cependant, Bourouba a pointé du doigt le problème qui se pose avec acuité et qui concerne la disponibilité des appareils de la tomographie par émission de positons (TEP), dénommée PET ou PET scan. «Il n’y a pas assez de Pet-Scan en Algérie. Il ya un seule  à Tizi Ouzou acquis par un privé», a-t-il regretté.
Il dit a ce sujet, que ces examens revenaient chers au patients, pouvant atteindre jusqu'à 180.000 DA. «Les cancéreux doivent être remboursés comme le reste des autres malades assurés», estime le président de l’ANMNL, appelant  la CNAS à prendre en charge les soins en question. «Pour que les gens puissent atteindre ce type d’examen, il faudrait qu’ils soient pris en charge. On appelle à ce qu’il y ait des concertations avec la caisse, pour trouver des solutions», a-t-il souligné.
Il faut dire que cette manifestation scientifique a abordé deux thèmes essentiels, la prise en charge du cancer de la thyroïde et surtout l’apport du PET-SCAN en cancérologie. Selon les organisateurs de cette journée, cette technique innovante de médecine nucléaire, qui permet de détecter les cellules cancéreuses à une échelle moléculaire, trouve des difficultés à intégrer la scène médicale en Algérie, pour plusieurs raisons, liées, entre autres, au coût élevé des équipements de pointe (cyclotron, laboratoire, caméra TEP Scan... ).
Des compétences algériennes à l’étranger dans le domaine de la médecine nucléaire ont animé les débats de cet événement scientifique par des conférences de haut niveau. «Une occasion pour renforcer encore plus les liens et les coopérations avec la diaspora scientifique algérienne, dont les connaissances et les expertises seront d’un apport considérable», a conclu le docteur Mohamed Bourouba.
Notons que la médecine nucléaire prend un volet important dans le plan anticancéreux (2015-2019), les problèmes  que rencontre cette discipline ont été traités au niveau de trois axes : «diagnostic, thérapeutique, et aussi au niveau de l’enseignement et de la recherche».
Le comité de pilotage du plan anticancéreux a constitué 30 groupes d’experts pour chacun des thèmes, dont un groupe de la radiothérapie qui va s’occuper de régler les problématiques que rencontrent les médecins nucléaires sur le terrain. 
Il y a lieu de dire que l’Algérie compte seulement 127 médecins nucléaires, dont plus de 23 dans le domaine libéral, où l’on comptabilise aussi 30 centres de médecine nucléaire en Algérie, avec 12 au centre du pays, 11 à l’est, 7 à l’ouest et aucun au sud.
    Sarah A. Benali Cherif
 


 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions