jeudi 12 dcembre 2019 08:24:35

Mohamed Ben Braïka, chercheur en énergies renouvelables : « Réunir les experts intègres et compétents pour préparer une sortie de crise »

L’issue à la crise économique que vit le pays est tributaire de la connaissance comme socle et doit s’appuyer sur les réserves des compétences universitaires pour apporter leur contribution à la solution globale.

PUBLIE LE : 16-06-2019 | 0:00
D.R

L’issue à la crise économique que vit le pays est tributaire de la connaissance comme socle et doit s’appuyer sur les réserves des compétences universitaires pour apporter leur contribution à la solution globale. Elle doit également « s’appuyer sur deux éléments clés qui pourront donner espoir à l’Algérie de demain», à savoir, « la solidarité nationale et la confiance» car « sans ces deux éléments, il ne sera pas facile voire même possible de construire l’Algérie de demain qui permettra la vie paisible, la prospérité et l’épanouissement de tous les citoyens».
 Ce sont là les convictions du chercheur Mohamed Ben Braïka. Dans un entretien accordé au site « E-Bourse d'Algérie-dz» plateforme dédiée à l’économie algérienne, le docteur et enseignant en génie mécanique à l’EN Polytechnique, chercheur en énergies renouvelables, directeur exécutif de l’Algerian Project Management Association (APMA) et de l’AD-ENP, il affirme que « la diversification de l’économie peut s’appuyer sur les secteurs créateurs de connaissance et de richesse» et que « l’Université pour la connaissance sera la locomotive de la recherche et la formation des cadres visionnaires et planificateurs du développement du pays». Mohamed Ben Braïka considère aussi que « l’Université et l’entreprise doivent travailler de manière très étroite pour promouvoir des experts à même de faire un bon diagnostic de l’économie et de l’industrie de l’Algérie et dégager les secteurs à grande plus-value permettant un taux de croissance satisfaisant». Aussi, la gestion de l’Université doit être revue, sur la base d’un audit sérieux à tous les niveaux, de manière à projeter cette dernière dans la sphère économique, suggère-t-il, d’autant plus, précise-t-il que « la situation des universitaires n’est pas à ce jour aux normes universelles. Celle des autres cadres n’est pas aussi meilleure». Il sera question de faire de l’Université « non pas un endroit uniquement académique mais de dépasser ce concept ou cette vision» pour en faire un gisement de compétences et de savoir-faire, estime ce chercheur, pour qui « il est temps de réunir les experts algériens intègres et compétents locaux et ceux de la diaspora pour préparer des scénarios de sortie de crise et produire et communiquer des feuilles de route qui permettent d’atténuer les effets de la crise et redonner confiance aux citoyens». Car, « au moment où toute l’attention des gens est captivée par la question politique, nous oublions la chose économique qui risque de faire de mauvaises surprises aux citoyens comme aux autorités politiques dans des délais très proches». Une perspective qui passe par la valorisation de secteurs porteurs comme l’agriculture et les énergies renouvelables, souligne-t-il. Dans cette optique, insiste-t-il, «il faut confier la transition vers le renouvelable et vers une agriculture efficace à productivité élevée à de jeunes managers suffisamment bien formés à l’université». Mohamed Ben Braïka est formel : « Un plan Marshall devient une nécessité pour désamorcer et atténuer les effets de la crise et permettre une relance d’une économie qui sera basée sur la connaissance en premier, fédérant toutes les compétences nationales, pour éviter la situation de chaos prédite par beaucoup d’experts ou analystes». Dans sa conclusion, il met en garde contre le fait que
« l’impression d’un montant avoisinant les 55 milliards de dollars met le pays en péril si toutefois on ne met pas de façon rapide la contribution de toutes les compétences nationales pour sauver ce qui pourra être sauvé et éviter une inflation galopante synonyme d’une catastrophe imminente».
 D. Akila
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions