lundi 17 juin 2019 14:52:01

Commentaire : Le déclic ?

Des syndicats et des associations ont déclenché une dynamique positive, celle de préparer une «Conférence nationale de la société civile», prévue le 15 juin.

PUBLIE LE : 13-06-2019 | 0:00
D.R

Des syndicats et des associations ont déclenché une dynamique positive, celle de préparer une «Conférence nationale de la société civile», prévue le 15 juin. Le fait de s’asseoir à la même table et de discuter de l’avenir du pays constitue, au-delà de ce qui va sortir d’une telle rencontre, un pas encourageant sur la voie de sortie de la crise à laquelle nous sommes confrontés aujourd’hui. Bien plus, en rompant avec le statu quo, en décidant de se rapprocher les uns des autres, de discuter de la situation politique et des enjeux, de consolider les points de convergences et de réduire au maximum les divergences et les différents points de vue, et, en fin de compte, proposer une feuille de route qui répond aux aspirations légitimes du mouvement populaire, c’est incontestablement une attitude citoyenne responsable. Lors des débats préliminaires, parce que deux options se sont dégagées, celle qui préconise le retour immédiat (dans trois ou six mois) à l’élection présidentielle, et donc à la légalité constitutionnelle, à charge pour le président élu de mener les réformes contenues dans son programme, et celle qui plaide pour une Constituante comme préalable à toute refondation du système, certains ont conclu à l’échec de la Conférence bien avant qu’elle n’ait lieu.
À l’évidence, ce sont bien les animateurs de la seconde tendance, minoritaire au demeurant, qui tentent, par l’exercice d’une sorte de chantage à caractère idéologique, de n’accepter un consensus que si leur point de vue est adopté ! Une manière si peu démocratique en fait, mais devant un travail aussi difficile, il faut s’attendre à tout. L’essentiel est de persévérer et de faire en sorte que cet espace du libre débat contradictoire amène une proposition pratique et raisonnable qui, avec le reste des acteurs politiques, aide le pays à surmonter cette épreuve et à renforcer les acquis démocratiques.
La réussite d’une telle conférence pourrait servir de déclic à l’ouverture du grand dialogue qui rassemblerait l’ensemble des acteurs de la vie politique.
Et c’est tant mieux, d’autant plus que les choses semblent évoluer dans le bon sens.
On enregistre des contributions de la part des animateurs de formations politiques ou de personnalités sans attaches partisanes qui vont dans le sens souhaité, celui de réunir, le plus tôt possible, les conditions favorables à la tenue, dans un climat d’entente et de sérénité, d’une élection présidentielle transparente, déterminante à bien des égards, pour l’avenir du pays.
Cherif Jalil

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions