dimanche 18 aot 2019 04:04:55

Transition économique : Exploiter toutes les opportunités

Le Cercle d’action et de réflexion autour de l’entreprise (CARE) a organisé, hier à l’hôtel Sofitel (Alger), une rencontre-débat sous le thème «L'économie dans la transition : les expériences de la Hongrie, de la Pologne et de la Tchéquie».

PUBLIE LE : 12-06-2019 | 23:00
D.R

Le Cercle d’action et de réflexion autour de l’entreprise (CARE) a organisé, hier à l’hôtel Sofitel (Alger), une rencontre-débat sous le thème «L'économie dans la transition : les expériences de la Hongrie, de la Pologne et de la Tchéquie».

Cette rencontre, animée par les experts Tomáš Sedláček (Tchéquie), Árpád Kovacs (Hongrie) et Bronisław Wildstein (Pologne), a constitué une opportunité idoine pour prendre connaissance de grandes transformations politiques, économiques et sociales, accélérées suite à leur adhésion à l’Union européenne. Selon les intervenants, malgré les défis colossaux qu’impose le passage de l’économie planifiée à l’économie de marché, le processus de transition en Europe centrale a fini par aboutir à un développement économique remarquable. Dans une déclaration à El Moudjahid, Omar Berkouk, consultant et expert financier, a indiqué que «dans un contexte où la restructuration de l’économie algérienne devient nécessaire, l’expérience des ex-pays communistes est intéressante, puisque ces derniers sont passés au niveau de cette transition par une période de crise similaire à celle qu’on est en train de traverser». Il a précisé que «l’économie de l’Algérie avant la chute de mur de Berlin ressemblait à l’économie de ces pays», donc, a-t-il dit, «il est intéressant de savoir comment ils ont réglé le manque de capital et le manque de compétence, et surtout le caractère inéluctable d’une transition d’une économie administrée planifiée à une économie de marché». Il a insisté à cet effet sur la nécessité de mettre en place une véritable économie de marché, pour créer de richesses et régler les problèmes d’inflation, d’emploi et de croissance économique. «Il n’y a pas de solutions prêtables pour un pays, mais on peut s’inspirer de ce qui est déjà fait et regarder les erreurs, pour ne pas les reproduire, pour gagner de temps», a-t-il souligné, avant d’ajouter que «malgré que l’Algérie ne soit pas endettée, la volatilité des prix de pétrole expose notre pays à des difficultés plus compliquées que celles que les trois ex-pays communistes ont connues». Pour faire sortir l’Algérie de la crise actuelle, M. Berkouk estime qu’il est nécessaire de faire en premier lieu des reformes structurelles politiques et d’aller ensuite vers une transition économique. De son côté, Slim Othmani, PDG de NCA Rouiba, a souligné que l’expérience des ces trois pays constitue une opportunité pour voir comment on peut mener notre transition économique : « Nous sommes, en train de se basculer d’un système d’État-providence, à un système où le peuple aura un rôle beaucoup plus important dans la société», a-t-il indiqué.
Il a ajouté que «concernant le secteur privé qui produit la majorité de la valeur ajoutée dans l’économie algérienne, il n’y a aucune raison de continuer dans un système complètement bridé où il y a beaucoup d’opportunités économiques qui ne sont pas exploitées». Mettant à profit cette occasion, l’homme d’affaires a insisté sur la nécessité de simplifier l’environnement des affaires, et d’accompagner toutes la jeunesse qui a des idées créatives énormes pour l’éclosion d’une autre économie où le citoyen est impliqué et joue un rôle primordial. Selon lui, la crise économique actuelle n’est pas encore totalement perçue par le citoyen, mais, a-t-il dit, «il commercera, sans nul doute, à en sentir les effets si l’on ne met pas rapidement une feuille de route qui en conséquence va amortir le choc et surtout installer l’Algérie dans une autre dynamique économique». Appuyant ses dires, M. Othmani a cité la transition économique en Chili qui constitue, selon lui, un très bon exemple à suivre pour l’Algérie.
    Makhlouf Ait Ziane

 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions