dimanche 15 dcembre 2019 10:25:22

Nouvelles d'Oran, Saison estivale : Accès gratuit aux plages

Les responsables, sommés de veiller sur le respect de la loi.

PUBLIE LE : 13-06-2019 | 0:00
D.R

Page animée par Amel Saher

À quelques semaines de l’ouverture officielle de la saison estivale, le wali d’Oran a adressé une directive aux chefs de daïra et présidents des Assemblées communales des villes côtières, ainsi qu’au directeur du tourisme, dans laquelle il les a sommés de veiller au strict respect de la gratuité de l’accès aux plages ouvertes à la baignade. Lors d’une réunion tenue en début de semaine et ayant groupé les responsables intervenant directement et indirectement dans la préparation de la saison estivale, le chef de l’exécutif local a passé en revue l’état des préparatifs de la prochaine saison estivale dans tous les secteurs concernés. Ainsi, le responsable a instruit les responsables de prendre les mesures nécessaires afin de garantir aux estivants les prestations et services de base au niveau des plages, dont la disponibilité de l’eau, l’éclairage et l’hygiène. S’agissant de l’exploitation des plages, une directive portant gratuité de l’accès à la plage a été notifiée à l’ensemble des partenaires concernés par son application et même un conseil exécutif a été consacré à la question. À ce propos, le wali d’Oran a mis en garde contre toute tentative de violation de cette mesure officielle décidée par le gouvernement et a durci le ton contre les responsables qui se rendront coupables de violation de cette directive. Il a été décidé, par ailleurs, que le prix de stationnement au niveau des parkings de véhicules répartis à travers les plages ne doit pas dépasser 100 DA, excepté celui de «Bomo-Plage», arrêté à 200 DA. Concernant les autres volets de préparation, une aide financière de l’ordre de 34 millions de DA a été allouée, au titre de l’exercice écoulé aux 16 communes côtières de la wilaya d’Oran. Cette subvention a été destinée à l’aménagement des plages ouvertes à la baignade, notamment pour l’acquisition de 180 cabines sanitaires, des douches, de l’éclairage public, de l’eau potable, etc. Dans le cadre de cette opération, plusieurs plages ont été dotées d’un système d’éclairage public nocturne de type LED. Quant à la plage Madagh, située à une longue distance du réseau d’électrique urbain, elle a bénéficié de 32 panneaux solaires qui ont déjà été réalisés et installés. Aussi, les plages ont été dotées de 10 machines cribleuses, dont 5 installées sur l’axe d’Aïn Turck et des espaces de parking qui seront progressivement soumis à l’accès électronique. Déjà, l’année dernière, les plages d’Oran ont été dotées de 3.600 places de stationnement supplémentaires, grâce, notamment à l’ouverture de 6 nouveaux parkings répartis entre les plages de Mers El-Hadjadj, Arzew et Madagh, Coralèse à Aïn Turck et les Andalouses, où un parking qui était exploité illégalement par un particulier a été récupéré par les pouvoirs locaux. Concernant le plan de transport spécial saison estivale, on note la réalisation d’un carrefour giratoire au niveau de la pêcherie d’Oran. Cet ouvrage, qui a une touche artistique, est en mesure d’assurer une meilleure fluidité de la circulation durant la saison estivale. En outre, une nouvelle voie périphérique reliant la commue de Mers El-Kébir à Aïn Turk a été réalisée, pour soulager la grande pression dont souffre chaque année cet axe routier. S’agissant des autres communes côtières, le plan élaboré par la wilaya comprend le renforcement des lignes de transport public, à travers l’attribution de 250 nouveaux agréments, en plus des 137 déjà existants. Le transport maritime urbain reliant la ville d’Oran à Aïn Turk sera à son tour renforcé. Il convient, par ailleurs, de rappeler qu’en prévision, toujours, de la saison estivale, une enveloppe estimée à 60.000.000,00, prélevée du budget communal de la ville d’Oran, soutenue par une aide financière de la wilaya, été destinée à la réhabilitation et à la réfection des routes.

---------------------------

Programme « Niya pour une culture de la paix »
Des ateliers sur l’exercice de la citoyenneté

Dans le cadre du projet «Niya pour une culture de la paix», l'association santé Sid El- Houari «SDH» organise, en début de la semaine prochaine, une activité «kayna» sur l’exercice de la citoyenneté et le développement des capacités des jeunes. Au programme, des ateliers de formation dans les domaines public speaking, communication interpersonnelle, développement personnel, communication digitale et communication interpersonnelle. «Notre loi est la liberté, nous n'avons besoin que de la révolution dans nos cœurs pour être aussi responsables, pour être de vrais citoyens soucieux de notre pays et atteindre le succès, la fierté et la gloire», soulignent les responsables de SDH, dans un document rendu public. En novembre dernier, l’association a organisé une session de formation en animation socioculturelle qui s’inscrit toujours dans le cadre du projet «Niya, pour une culture de la paix», au profit d'associations, de clubs et groupes bénévoles d'Oran. Les formateurs ont abordé, lors du séminaire de formation qui a duré 5 jours, les thématiques transversales que traite le projet en question, à savoir : la culture de la paix, l’exercice de la citoyenneté, la vie interassociative et les Objectifs du développement durable. Cette 2e session a vu la participation de 45 personnes représentant 18 organisations, dont 5 associations, 7 clubs universitaires et 6 collectifs. Pour rappel, «NIYA» est porté par l'association santé Sidi El-Houari et l'association ACAQB Bordeaux,  et soutenu par le programme concerté pluri-acteurs Algérie «Joussour». Il a pour objectif d’encourager l’émergence de groupes de bénévoles et d'associations, l’autonomie des jeunes, ainsi que de contribuer au renforcement de leurs capacités

---------------------------

Contrôle de qualité
Saisie de 89.49 tonnes de produits avariés

Dans un premier bilan portant les différentes activités pendant le mois de Ramadhan, la direction de wilaya du commerce, de la répression de fraude et du contrôle de qualité a enregistré 116 opérations d’inspection et contrôle de produits locaux et 126 importés, à travers 245 établissements de commerce de gros et 253 de détails. Ces opérations, assurées par 54 brigades, ont donné lieu à l’établissement de 11 procès-verbaux contre les commerçants n’ayant pas respecté les normes d’hygiène et la saisie de 89.49 tonnes de produits qui ne répondent pas aux critères de qualité et de santé publique, totalisant une valeur financière de 2.284.650.00 DA. De son côté, la direction régionale du commerce avait indiqué, dans un bilan d’activité des 20 premiers jours de Ramadhan, que 3.960 opérations d’inspection sur le terrain relevant de sa tutelle directe ont touché 5 wilayas, à savoir Oran, Bel-Abbès, Mostaganem, Aïn Témouchent et Tlemcen, durant cette période. Parmi lesquelles 1.257 concernent le contrôle de qualité et suite à quoi 39 commerçants ont été traduits en justice et six tonnes de produits alimentaires entre périmés, non conformes aux normes de conditionnement et de conservation ou bien pour défaut d’étiquetage ont été saisies. On croit savoir aussi que 28 échantillons prélevés sur des denrées alimentaires ont été soumis à des analyses microbiologiques et 27 autres physiochimiques. Pour ce qui est des pratiques commerciales, 3.703 opérations de contrôle sur le terrain ont été menées dans les 5 wilayas sus-indiquées ayant permis le transfert à la justice de 22 commerçants poursuivis, entre autres, pour spéculation et défaut de facturation d’une valeur de 3,8 milliards de Cts. Et dans le cadre de la stratégie du ministère de tutelle pour la protection du consommateur, les services de la direction régionale de commerce ont exprimé leur satisfaction quant à l’efficacité du nuémro vert mis à la disposition des citoyens et qui leur ont permis d’intervenir à temps dans de nombreuses situations. On croit savoir, par ailleurs, que 8.200 commerçants ont assuré la permanence pendant les deux jours de l’Aïd, dont 801 boulangeries et 6.000 épiceries d’alimentation générale, 661 de commerces divers et 22 vendeurs de lait. La tutelle régionale a mobilisé à cette fin 231 agents d’inspection et de contrôle, pour suivre et veiller sur le respect du calendrier de la permanence pendant les deux jours de l’Aïd.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions