lundi 17 juin 2019 15:00:26

Algérie (1) – Burundi (1) : Mi-figue, mi-raisin

La sélection nationale à été tenue en échec par son homologue du Burundi, lundi soir à Doha.

PUBLIE LE : 13-06-2019 | 0:00
D.R

La sélection nationale à été tenue en échec par son homologue du Burundi, lundi soir à Doha.
Les deux formations se sont séparées sur un score de parité de 1 partout.

Une confrontation qui rentre dans le cadre de la préparation des deux équipes pour la phase finale de la CAN2019, qui aura lieu du 21 juin au 19 juillet en Egypte. Dans l’ensemble, les camarades de Mehrez, malgré la chaleur, ont dominé cette partie, face à un adversaire athlétique qui a surtout défendu en opérant par des contres. Les Verts, qui ont eu le monopole de la balle, étaient les premiers à trouver le chemin du filet. Evoluant dans une configuration ultra offensive (4-5-1, échelonné en 4-1-4-1), les protégés de Belmadi sont parvenus à concrétiser leurs efforts par l’intermédiaire de Bounedjah (68’), après de nombreux ratages. Un avantage qui n’a pas duré longtemps. En effet, cinq minutes plus tard, les poulains de Nyongico ont remis les pendules à l’heure grâce à leur attaquant vedette Amassi, suite à une erreur monumentale du portier algérien M’Bolhi. Comme prévu, le staff technique n’a pas été très intransigeant sur la rigueur tactique avec ses éléments. En plus de jauger le niveau de préparation de son équipe, pour Belmadi, qui ne veut rien dévoiler de sa stratégie en prévision de la CAN, il s’agissait surtout de voir s’exprimer ses joueurs individuellement dans la configuration tactique adoptée en cette occasion. Le plus important pour le coach, qui a donné la chance à, pratiquement, tout le monde, était de voir les capacités de sa ligne d’attaque à déverrouiller les schémas défensifs d’une équipe évoluant avec un bloc bas. L’entraineur national a aussi observé le comportement de sa défense, la complémentarité et l’homogénéité de ses joueurs dans ce compartiment. Pas très satisfait du rendement de son équipe, Belmadi à déclaré à la presse en fin de partie : «On savait qu'on allait arriver avec les jambes lourdes, face à une équipe athlétique qui n'a pas perdu depuis un moment déjà, dotée d’une bonne défense et qui sait profiter des petites failles, comme sur le but que nous avons encaissé. On savait à quoi s’en tenir face à une équipe qui joue avec un bloc défense relativement bas. C’est d’ailleurs notre axe de travail. Le résultat n'est pas important. On prépare le match face au  Kenya. Pour le moment nous avons des séances avec beaucoup d'intensité, on n’est pas encore dans la phase d'allègement. A présent on va renter dans une nouvelle phase de préparation en vue du match du 23 juin. Il y a des motifs de satisfaction. L’adversaire nous a offert l’adversité athlétique qu’on recherchait. C’était important aussi pour nous de voir le comportement des joueurs dans des conditions comme celle-là. Les joueurs m'ont dit qu'ils n'ont jamais démarré une CAN en passant par une telle étape , je vous laisse imaginer le choc...». 
Les hommes de Djamel Belmadi disputeront un second et dernier match amical, le 16 juin à Doha, face au Mali. Ils rejoindront le Caire le 18 juin. L’EN évoluera dans le groupe « C », en compagnie du Kenya (23 juin), du Sénégal (27 juin) et de la Tanzanie
(1er juillet).
Rédha M.


 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions