dimanche 18 aot 2019 01:55:43

Oran : La souveraineté au peuple

Les mêmes revendications et slogans brandis lors du dernier mardi de Ramadhan étaient de retour hier, lors de la manifestation des étudiants à Oran, à laquelle ont participé plusieurs centaines d’étudiants des différentes universités.

PUBLIE LE : 11-06-2019 | 23:00
D.R

Les mêmes revendications et slogans brandis lors du dernier mardi de Ramadhan étaient de retour hier, lors de la manifestation des étudiants à Oran, à laquelle ont participé plusieurs centaines d’étudiants des différentes universités. Hier encore, ils ont réclamé le départ du système et la démission du gouvernement actuel et son remplacement par un cabinet de technocrates. Durant toute la marche qui a démarré, comme chaque mardi, à la place du 1er-Novembre, les manifestants ont repris la majorité des slogans de la semaine dernière et dans lesquels ils ont exprimé leur attachement à un État civil et ont rejeté tout  autre option et remettre en cause le projet d’une république démocratique basée sur les principes et les valeurs de la démocratie et de la justice sociale. Les manifestants ont fait savoir, par la même occasion, que leur mouvement était solide et immunisé contre les tentatives de diversion et de division. Sur les affiches et pancartes déployées, on pouvait, ainsi, lire «Notre Hirak va se poursuivre jusqu’à ce que les revendications du peuple soient satisfaites», «Un gouvernement de transition dirigé par une personnalité consensuelle», «Les grandes batailles ont besoin d’un souffle long» ou bien encore «Non au régionalisme, oui à l’unité nationale» et «La souveraineté au peuple». Pendant la marche d’hier, les étudiants ont scandé des slogans hostiles à certains responsables auxquels ils ne reconnaissaient aucune légitimité, car, selon eux, celle-ci ne reflète pas l’esprit du Hirak ni la volonté du peuple. Les manifestants sont revenus sur les propositions faites lors des précédentes en guise d’une solution à la crise politique. Ainsi, ils réitèrent l’appel à une phase de transition qui comprend un gouvernement de compétences et une instance présidentielle. La marche des étudiants a emprunté l’itinéraire habituel qui abouti au rond-point du siège de la wilaya en passant par les rues Émir-Abdelkader et Larbi-Ben-M’hidi.
A. S.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions