lundi 17 juin 2019 15:03:48

Maladies à transmission hydrique : Net recul des épidémies

La pathologie de la typhoïde enregistre un très net recul dans la wilaya d’Annaba depuis plusieurs années, a affirmé, hier, le directeur de la santé, de la population et de la reforme hospitalière, M Mohamed Nacer Dameche, en marge des travaux d’un séminaire consacré aux maladies à transmission hydrique. Il a fait remarquer dans ce cadre que les maladies à transmission hydrique, ce ne sont pas uniquement la typhoïde mais également l’hépatite «A».

PUBLIE LE : 12-06-2019 | 0:00
D.R

La pathologie de la typhoïde enregistre un très net recul  dans la wilaya d’Annaba depuis plusieurs années, a affirmé, hier, le directeur de la santé, de la population et de la reforme hospitalière, M Mohamed Nacer Dameche, en marge des travaux d’un séminaire consacré aux maladies à transmission hydrique. Il a fait remarquer dans ce cadre que les maladies à transmission hydrique, ce ne sont pas uniquement la typhoïde mais également l’hépatite «A».
«Annaba est en bonne santé parce qu’il n’y a plus d’épidémies depuis quelques années», a-t-il soutenu, mettant l’accent quand même sur la nécessité d’une vigilance  sanitaire dans le cadre d’un programme de prévention contre les maladies à transmission hydrique. Les travaux du séminaire sur les maladies à transmission hydrique, auxquels ont participé des représentants de plusieurs secteurs d’activités, étaient une opportunité pour faire le point sur les mesures de prévention sanitaire en prévision de la saison estivale. Intervenant à l’occasion, la directrice de wilaya des ressources en eau par intérim,
Mme Djamila Briki, a fait état d’un programme d’urgence comprenant 12 opérations destinées au renforcement en AEP et à la prévention contre les maladies à transmission hydrique. Neuf d’entre elles ont été réalisées, deux en cours et une restante sera lancée incessamment. Mme Briki, a en outre ajouté, au titre des réalisations, la rénovation de 10 kilomètre de canalisations avec un renouvellement partiel des stations de pompages d’eau potables.
Dans ce sillage, la directrice a affirmé que sa structure a bénéficié d’une enveloppe financière de l’ordre de 3,19 milliards de dinars provenant du budget de wilaya de 2018. Ce qui va permettre de rénover les réseaux d’assainissement dans les communes d’El Bouni, Berrahal, Sidi Amar et El Hadjar ainsi que d’autres tronçons et canalisations d’eau potable. La lutte contre les inondations demeure une préoccupation pour la wilaya, a-t-elle estimé, indiquant dans ce contexte qu’une enveloppe financière de l’ordre de 11,9 milliards de dinars a été octroyée.
B. Guetmi

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions