lundi 17 juin 2019 15:04:02

Feux de forêts : Une situation qui fait craindre un nouvel été de cendres

La plupart des départs de feux sont enregistrés sur des terrains privés

PUBLIE LE : 11-06-2019 | 0:00
D.R

Depuis quelques jours, les feux ont repris, en majorité dans l’Est du pays. Selon la Direction générale des forêts (DGF), l’année précédente entre le 1er juin et le 22 août 2018, plus de 1.500 ha de superficies forestières ont été dévorés par le feu.

A raison de cinq par jour, les foyers d’incendie au nombre de 436 ont parcouru durant cette période une superficie totale de 1.512,35 hectares (ha) se répartissant à raison de 801,64 ha de forêts, 225,60 ha de maquis et 485,11 ha de broussaille. Toujours selon la même source d’information, la zone la plus touchée par les incendies est celle située à l’Est de l’Algérie, entraînant la destruction de 1.009,75 ha, suivie de celle du Centre (323,68 ha) et de l’Ouest (178,92 ha). La surface forestière affectée par les feux de forêts dans la région est représente à elle seule 51% du total national. L’été est la période de l’année où les feux  de forêt se déclarent le plus souvent. La végétation est plus sèche et il suffit d’une petite étincelle ou d’un mégot de cigarette mal éteint pour qu’un feu se déclare. L’activité humaine est la principale cause de déclenchement d’incendies - 90% des départs de feu - que ce soit du fait d’une activité économique ou bien d’une activité du quotidien. La moitié de ces feux d’origine anthropique sont dus à des imprudences et des comportements dangereux. Pourtant plus de la moitié des départs de feux pourrait être évitée si on respectait les consignes de sécurité.

La plupart des départs de feux sont  enregistrés sur des terrains privés

Par ailleurs, à Constantine, la plupart des feux enregistrés ont lieu à partir de terrains privés a indiqué, le directeur local de la Conservation des forêts, Moussa Chenafi. "Selon une étude des incendies réalisée récemment dans la wilaya de Constantine, il a été relevé que beaucoup de départs de feux ont eu lieu sur des terrains privés représentant  des déficits en matière de travaux de prévention", a précisé le responsable lors des "portes ouvertes" pour sensibiliser sur les incendies de forêts ciblant les étudiants, tenues à l’université des sciences islamiques, "Emir Abdelkader". "En 2017, année marquée par un nombre important d’incendies provoquant la destruction de 328,25 hectares, une moyenne de plus de 60 % de feux signalés ont eu lieu à partir de terrain de nature juridique privé", a-t-il dit, arguant que "cela est essentiellement dû au manque et à l’insuffisance des travaux préventifs réalisés sur ces espaces par leurs propriétaires". De son côté, le chargé de la communication et de l’information de la   Conservation des forêts, Ali Zegrour a déclaré qu’une caravane de sensibilisation sur les dangers des incendies sera lancée au cours de cette semaine et sillonnera les diverses zones rurales et villages de la wilaya, avec la collaboration des services agricoles et ceux de la Protection civile. Cette caravane d’une semaine dont le coup d’envoi sera donné depuis la commune d’Ain Abid, ciblera les différentes localités de la wilaya, en commençant par celles qui sont à "haut risque" situées dans la région Sud-Ouest de la wilaya, a précisé le même responsable, affirmant que "le meilleur moyen de combattre les incendies réside dans la prévention, d’où ce travail de proximité initié, de porte-à porte, de village en village et de ferme en ferme pour expliquer aux citoyens qu’il faut respecter les mesures de prévention en procédant notamment au désherbage autour des habitations, des champs et des oliveraies". 
Cinq brigades d’intervention, composées d’agents de forêt de différents grades, soutenus par des agents saisonniers seront mobilisées pour assurer le bon déroulement de ce plan de prévention, a expliqué le même responsable, précisant que ces brigades seront équipées par les moyens nécessaires d’intervention rapide, pour lancer les premières opérations d’extinction de feu avant l’arrivée des services de la Protection civile. De plus, cinq  camions citernes, d’une capacité de 600 litres chacun, et des équipements téléphoniques de communication, appuyés par sept postes de contrôle implantés dans les localités de Kef Lekhal, Djebel El Ouahch, El Meridj, El Djebass (Constantine), Chetaba (Ain Smara), Bouzemzem (Ibn Badis) et Zighoud Youcef, figurent dans le plan de prévention et de lutte contre les feux de forêts, établi par les responsables du secteur forestier de cette wilaya qui dispose d’un patrimoine forestier totalisant   29.756 hectares, représentant 12% de la superficie globale de la région, a-t-il fait savoir.  Une exposition sur les différentes activités liées au secteur des forêts a marqué ces journées «portes ouvertes».

Installation d'une nouvelle colonne  mobile à Oued El Aneb

Sur un autre plan, le réseau de surveillance et de lutte contre les feux de forêts de la wilaya d’Annaba a été renforcé à la faveur de la dotation de la localité d’Oued El Aneb d’une nouvelle colonne mobile, a-t-on appris dimanche de la Conservation des forêts. Equipée de huit engins anti-incendie, de véhicule de transport et d’autres dispositifs et moyens d’intervention rapide et de lutte, cette   nouvelle colonne mobile relève d’un total de huit  colonnes mobiles installées à travers les différentes zones forestières des communes de la   wilaya d’Annaba et réquisitionnées en perspective de la prochaine saison estivale en vue de lutter contre d'éventuels feux de forêts, selon la même source.
Cette colonne mobile fonctionne en collaboration avec les tours de vigie opérationnelles à travers les surfaces forestières de la wilaya d’Annaba et qui couvrent principalement ‘‘les zones à haut risque’’ menacées par les risques de feux de forêts, a-t-on souligné de même source.
 Parallèlement aux mesures logistiques que prévoient le plan anti-incendie de l’année 2019, une campagne de sensibilisation a été organisée pour prévenir les habitants des localités forestières, les promeneurs et les randonneurs des risques liés aux feux de forêts et les informer des lois interdisant les feux pour la préparation des repas en forêt ou l’extraction  du charbon.
Durant l’année 2018, huit hectares de surfaces forestières ont été la proie des flammes à Annaba, contre 2.500 ha de couvert végétal, recensés en 2017, a-t-on rappelé.
R. S.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions