vendredi 23 aot 2019 12:13:41

Coup d’envoi hier des examens du BEM: Assurer le bon déroulement

M. Belabed : « Aucune fuite des sujets n’a été enregistrée »

PUBLIE LE : 09-06-2019 | 23:00
D.R

De notre envoyé spécial : Tahar Kaidi

C’est à partir de la wilaya de Constantine, que le ministre de l’Éducation nationale a donné, hier, le coup d’envoi des épreuves du Brevet d’enseignement moyen, en assistant, au CEM Mohamed- Khebab, à l’ouverture des plis contenant les sujets de langue arabe, première matière  à composer durant ces trois jours d’examen.

Abdelhakim Belabed a saisi cette occasion pour féliciter l’ensemble de la communauté de l’Éducation pour les efforts conjugués de «tout un chacun» durant l’année scolaire qui s’est terminée dans de «bonnes» conditions. «Nous avons pu conclure tous les programmes dans les trois paliers sans qu’il y ait des retard ou un manquement. Cela nous a permis d’entamer les différents épreuves dans une bonne ambiance», a-t-il affirmé, soutenant au passage qu’en matière organisationnelle, «l’ensemble» des moyens humains et matériels nécessaires ont été mobilisés, et que les épreuves se sont déroulées dans les «meilleures» conditions possibles.
Pour que ce rendez-vous éducatif se déroule dans de bonnes conditions et sans qu’il y ait de couacs, le ministre a mis l’accent sur l’importance de réunir les conditions de sécurité pour ces épreuves.
À commencer par la question des fuites des sujets et pour laquelle il a tenu à clarifier les choses, lors d’un point de presse. «Il y a une différence entre fuite et diffusion des sujets. Je peux vous rassurer qu’aucune fuite des sujets d’examen n’a été enregistrée», a-t-il souligné, en précisant que la diffusion des sujets part non pas des centres de l’ONEC, mais généralement des centres d’examens. Belabed a assuré que les dispositions nécessaires ont été prises, à ce propos, dont les brouilleurs octroyés par le ministère de la Défense nationale aux sept annexes de l’Office national des examens et concours (ONEC), pour lutter contre la fraude durant les examens nationaux, l’interdiction de toute tentative de fuite de sujets par voie électronique, le dépôt des téléphones portables et de tout moyen de communication à l’entrée des centres d’examen et la garantie du transport des candidats habitant les zones enclavées au niveau de chaque wilaya.
Le ministre a précisé que les récentes inondations dans la wilaya d’Illizi n’ont aucun impact sur le bon déroulement des épreuves dans les différents centres de cette wilaya. Le ministre de l’Éducation nationale a déclaré, à cette occasion, que grâce au travail de veille que mène un comité spécial, les services de son département ont pu constater la diffusion, jusqu’à samedi dernier sur les réseaux sociaux, de 20 sujets erronés et complètement différents par rapport aux sujets officiels. «Ceci ne va pas sans induire les candidats en erreur», a-t-il regretté.
Belabed a rappelé également que parmi les mesures de lutte, il y a aussi l’organe de lutte contre la cybercriminalité qui exerce «bien» ses missions et veille, selon lui, à repérer et à localiser en temps «réel» ou «a posteriori» ces diffuseurs des sujets.
«Il faut savoir que toutes les personnes impliquées dans ces affaires de fraude seront tenues responsables de leur transgression des principes sacrés de l’école algérien, et ce devant la loi, et devant la société qui refuse de voir persister de tels phénomène», a-t-il ajouté, non sans signaler dans la foulée que la fraude est l’affaire de «tous», y compris la famille qui doit «apprendre» à l’enfant de «répugner» tout acte de fraude. Il a appelé ensuite tous les acteurs concernés, notamment les conseillers d’orientation et les enseignants, à «conjuguer» les efforts de lutte et de sensibilisation au niveau des écoles et des établissements scolaires.
«C’est toute la communauté éducative qui est en train de militer pour éradiquer ce phénomène de nos établissements», a-t-il relevé.
Sur un autre registre, le ministre a révélé que les concours de promotion auront lieu au mois de juillet prochain, et ce dans le but d’affecter le personnel vers les 656 nouveaux établissements  scolaires devant être réceptionnés lors de la prochaine rentrée scolaires.

Les concours de promotion auront lieu en juillet

À noter qu’après Constantine, la délégation ministérielle s’est rendue dans la wilaya de Batna, où Belabed a donné le coup d’envoi des épreuves de physique au centre d’Ibn-Khaldoun, dans la commune d’Aïn Djasser.
Il est bon à savoir que les élèves qui obtiendront une moyenne égale ou supérieure à 10/20 à cet examen seront automatiquement admis en première année secondaire, ainsi que ceux dont l’addition de la moyenne obtenue au BEM et de la moyenne annuelle de l’évaluation continue est égale à 10/20. Au cas où ils n’obtiendront pas le BEM, les enfants aux besoins spécifiques vont bénéficier de cette mesure.
Grosso modo, les candidats ont témoigné, dans l’unanimité, du bon déroulement des épreuves de la séance matinale. Ils trouvent les sujets très abordables et l’ambiance est agréablement accueillante. Bien que stressés, ils restent optimistes pour passer à une autre étape. Cette année, ils sont quelque 631.395 candidats concernés par l’examen du BEM, soit une hausse de 5,2% par rapport à l’année dernière. Selon le calendrier des épreuves, les candidats concourront pendant trois jours dans neuf matières, outre la langue amazighe.
Les résultats seront connus au plus tard le 1er juillet prochain, après les corrections et délibérations qui débouteront le 17 du mois en cours.
Les épreuves seront encadrées par 627.655 employés, répartis à travers les centres d’examens, outre les 51.114 encadreurs affectés au niveau des centres de collecte et de codage, et des 95.916 autres devant exercer au niveau des centres de correction.
T. K.

-----------------------------

Candidats aux besoins spécifiques
Une attention particulière

Le ministre a animé un point de presse, où il est notamment revenu sur les moyens mobilisés par l’État pour une organisation optimale des examens de fin de cycle. « Les autorités n’ont pas lésiné sur les moyens humains, matériels et logistiques, et toutes les mesures ont été prises pour garantir le bon déroulement des examens nationaux», dit-il, et d’ajouter, au sujet des candidats aux besoins spécifiques : «La tutelle a consacré une attention particulière à cette catégorie, en veillant à l’application stricte des dispositions prévues à leur égard en ce qui a trait à leur scolarisation et au passage des différentes épreuves.»
Concernant le bilan de l’année scolaire qui se termine, le ministre a affirmé que celle-ci s’était déroulée dans un climat empreint de sérénité, en ce sens qu’il n’y a pas eu de grèves majeures enregistrées durant les mois précédents, ce qui a permis l’achèvement des programmes scolaires à travers l’ensemble des établissements du pays.
Enfin, M. Belabed a mis en garde contre la diffusion des sujets d’examen via les réseaux sociaux, en rappelant la volonté de son département de mettre en œuvre tous les moyens juridiques afin de combattre ces pratiques.
Issam B.

-----------------------------

Sétif : Les élèves bien préparés

Apres l’examen de fin d’études du cycle primaire, qui s’est déroulé dans de très bonnes conditions et a regroupé plus de 37.400 candidats répartis sur 616 centres, c’est au tour  du BEM de mettre en lice depuis hier des milliers de candidats qui mesureront leurs capacités à l’effet de décrocher, moyenne annuelle comprise, une place au niveau du cycle  de l’enseignement secondaire.

Dans une wilaya ou près de 86.000 candidats qui sont concernés par les trois examens des cycles d’enseignement primaire, moyen et secondaires, C’est en effet aujourd’hui que 25.374 candidats rejoindront durant 3 jours les 92 centres d’examens implantés dans les coins les plus reculés pour composer différentes épreuves de l’examen du BEM, dont la préparation n’a visiblement fait jusque là l’objet d’aucune faille qui puisse influencer son bon déroulement.
«Rien effectivement, n’a été laissé au  hasard et toutes les dispositions humaines et matérielles ont été mises en œuvre pour permettre aux nombreux candidats de composer les meilleures conditions possibles. Des conditions qui prennent aussi en charge le volet inhérent à la restauration des candidats afin de leur éviter tout déplacement inutile et leur permettre de se concentrer sur leur examen», souligne Bezala Abdelaziz, le directeur de wilaya de l’Education.
Des dispositions d’autant plus consolidées par l’implication et la présence sur le terrain de tous les partenaires concernés par l’organisation générale de ces examens scolaires auxquels le wali, Mohamed Belkateb à consacré un conseil de wilaya à l’issue duquel il a fait état de mettre en œuvre les moyens nécessaires, insistant par la même sur la réussite de  ces trois échéances.
Dans ce contexte, les services de police et ceux de la gendarmerie, ont mis en place sur les territoires relevant de leur compétence, des dispositifs adaptés pour la sécurisation de ces examens et la prise en charges efficaces de tous les volets qui sont les leurs dans l’organisation et la gestion la meilleure qui soit de ces examens et la préservation du climat de sérénité qui prévaut dans les nombreux centres d’accueil dont la couverture est également assurée par les services de la protection civile au moment ou une cellule de suivie est implantée à la direction de l’éducation à l’effet de rester à l’écoute de ces 92 centres d’examens.
Un examen qui sera encadré par plus de 5.400 fonctionnaires du secteur regroupant plus de filles que de garçons avec 13 candidats aux besoins spécifiques et des ambitions aussi fortes que celles qui ont permis à cette wilaya de décrocher un taux de réussite de 70,31 %.
F. Zoghbi

Béchar : Des sujets à la portée des candidats
Après celles du premier jour de l’examen du BEM. et qui, selon bien des candidats, se sont déroulées dans de bonnes conditions à travers les 34 centres de déroulement (dont 17 au niveau du chef lieu de la wilaya), les épreuves de mathématique, d’anglais et d’histoire-géographie sont à l’ordre du jour de cette seconde journée de cet examen, pour lequel tous les moyens humains et matériels ont été mis en place, afin d’en garantir un plein succès. 6.072 candidats dont 3.143 filles en subissent actuellement les épreuves, alors que l’on compte également 4 candidats aux besoins spécifiques et 13 étrangers. En cette période où la chaleur se fait déjà bien ressentir, la climatisation demeure assurée dans les différents centres de déroulement, alors que les candidats ont également droit à de l’eau fraîche. Pour rappel, les candidats ayant obtenu une moyenne égale ou supérieure à 10/20 seront admis d’office en 1re année secondaire, les postulants obtenant moins de 10/20 verront leur moyenne calculée sur la base de celle du BEM. et de leur moyenne annuelle de la 4e AM. Enfin, ce sera le lycée commandant Farradj qui abritera l’opération de correction de cet examen d’admission au secondaire.
Ramdane Bezza

Mascara : moral au beau fixE
Les candidats au BEM ont pris le chemin des centres d’examen ce dimanche pour subir les premières épreuves de cet examen qui revêt un caractère d’une importance capitale pour les milliers de collégiens des classes de 4e AM car il y va de leur avenir, les épreuves se dérouleront du 9 au 11 juin de l’année en cours . Cet  examen se déroule dans de bonnes conditions au niveau des différents centres destinés à l’examen du BEM tant les conditions humaines et matérielles étant réunies pour la bonne marche de cette opération. Pour avoir une idée de ce qui est de l’état d’esprit des candidats ,à la veille de la date fatidique, nous nous sommes rapprochés des élèves du CEM Emir Abdelkader de Tighennif, l’on a ressenti et constaté de visu que le moral des candidats est au beau fixe en dépit de la peur, le stress  et de la pression qui précédent le déroulement de tels examens de fin d’année  scolaire. Les élèves nous ont assuré qu’ils ont arrêté les révisions pour se préparer psychologiquement au jour J  et chacun y va de son rythme pour ce moment de détente afin d’être prêt et disponible pour le jour de l’examen. Nous avons rencontré Naima, Imene, Rachid, Khadidja et Sarah, camarades de classe du même établissement scolaire qui ont choisi la forêt de Zekkour pour une cure d’oxygénation et de mise au vert et en compagnie de leurs parents avant le jour J, ils ont préféré faire un  pique-nique et s’affairaient à préparer les grillades, une ambiance bon enfant régnait, elle est annonciatrice du devoir accompli après une année de labeur et d’efforts assidus en milieu scolaire et tout indique que les candidats sont fin prêts pour l’examen du BEM. Durant ce premier jour d’examen au cours de la matinée, après les deux épreuves de langue arabe et de sciences physique et de technologie, les avis des candidats divergent, beaucoup d’entre eux trouvent que la première épreuve est abordable, d’autres nous diront que la seconde est plus ou moins difficile compte tenu du sujet Les avis des candidats au 1er jour des épreuves de  l’examen du Brevet d’enseignement moyen (BEM) sont donc mitigés. Si certains ont  jugé le sujet de l’épreuve de langue arabe «abordable», d’autres ont  trouvé «difficile et compliqué», l’épreuve de technologie qui leur a demandé, selon eux, beaucoup de temps et de concentration. A ce propos, Safia, candidate à cet examen, a affirmé que le sujet de l’épreuve de physique «bien que conforme au programme scolaire, était assez difficile néanmoins, elle a pu répondre grâce à la concentration  et sa détermination à réussir.
A.Ghomchi

Ouargla : Sous la chaleur
Plus de 58.000 candidats étaient attendus hier pour passer les épreuves du Brevet d’enseignement moyen (BEM), session de juin 2019, à travers les wilayas du Sud, du pays dans des conditions d’organisation normales et climatiques marquées par la chaleur. 
Les candidats, scolarisés et libres, sont répartis pour ces trois jours d’examen sur 244 centres d’examen, encadrés par plus de 6.600 agents, dans les wilayas d’Ouargla, Tindouf, Adrar, Laghouat, Ghardaïa et El-Oued.
Parmi ces candidats, l’on relève dans la wilaya de Laghouat dix ressortissants de la République arabe sahraouie et démocratique (RASD) et 333 candidats des pensionnaires d’établissements pénitentiaires.
Des moyens humains et matériels conséquents ont été mobilisés pour offrir de bonnes conditions d’examen aux candidats des régions enclavées.
 A ces moyens, viennent s’ajouter la mobilisation d’équipes médicales, de brigades de la Protection civile et de corps de sécurité pour assurer le bon déroulement de ces examens du BEM.

Annaba : Dans de bonnes conditions
Quelque 11.031 candidats dont 5.484 filles se sont présentés hier, aux examens du Brevet d’enseignement moyen (BEM), au niveau de la wilaya d’Annaba, session juin 2019. Toutes les dispositions ont été prises par les responsables concernés pour permettre aux candidats de composer dans de bonnes conditions. Pas moins de 45 centres d’examens ont accueilli les candidats  parmi lesquels figurent  686 candidats libres et 148 détenus dont une fille. Des facilitations ont été prises en faveur des candidats aux besoins spécifiques qui sont au nombre de 8 pour leur permettre de subir leurs examens du BEM, a-t-on indiqué à la direction de l’éducation. 3.500 entre encadreurs et surveillants ont été mobilisés pour la circonstance. Le lycée Moubarek El Mili a été retenu pour servir de centre de correction des copies du BEM dans la wilaya. Les premiers sujets d’examens ont été différemment appréciés par les candidats. Certains les ont trouvé à la portée de tout le monde, les autres moins difficiles. Une ambiance  ordinaire a régné dans la quasi-totalité des centres d’examens, a-t-on savoir à la direction de l’éducation de wilaya, précisant que les épreuves se poursuivront aujourd’hui et demain à l’instar des autres régions du pays.
B. G.

Bordj Bou-Arréridj : Vœux de réussite
12.134 candidats passent les épreuves du BEM dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj. Ces candidats dont 324 sont libres sont répartis à travers 51 centres d’examen. Ils sont encadrés par 2.994 agents dont 2.245 surveillants. Le directeur de l’Education au niveau de la wilaya M Salah Chiheb qui indique que tous les moyens ont été mobilisés pour qu’ils passent les épreuves dans de bonnes conditions.
En plus de l’équipement pédagogique nécessaire, les élèves bénéficient d’une prise en charge médicale et même psychologique avec la présence des agents de la protection civile, des médecins et des psychologues du secteur de la santé.
Les policiers qui sont postés à l’entrée des structures assurent quant à eux la sécurité des lieux. Ils empêchent toute intrusion dans les structures. Le BEM représente rappelons le une chance de réussite pour les candidats et un atout d’intégration pour beaucoup d’entre eux.  C’est le cas des pensionnaires des établissements pénitentiaires. La wilaya qui compte deux structures de ce genre a même adopté l’un d’eux comme centre d’examen. 163 candidats qui passent leurs peines dans les deux établissements sont inscrits dans ce centre situé sur la route d’Ain Soltane à Bordj Bou Arreridj. Le BEM représente pour eux un moyen pour améliorer leur niveau de scolarité et une possibilité de trouver une place dans la société à leur sortie de prison. C’est la même préoccupation pour les 5 candidats handicapés dont 4 non voyants qui subissent les épreuves dans la wilaya. Avec des diplômes facilités par la réussite à l’examen d’aujourd’hui, ils  sont assurés de devenir indépendants ne serait ce que sur le plan matériel.
Ce qui est sûr c’est qu’ils ont la volonté pour réaliser cet objectif comme le montre leur participation au même titre et dans les mêmes conditions que les autres.
Notons que la langue amazighe a fait une avancée considérable dans la wilaya. 341 élèves subissent les épreuves dans cette langue.Ils sont répartis à travers 4 centres d’examen situés dans la daïra de Djaafra au nord de la wilaya pour 2 d’entre eux et Mansourah à l’ouest pour les 2 autres.
F. D.

Tizi ouzou : Dans la sérénité
C’est dans la sérénité totale que se sont déroulées hier les épreuves du premier jour de l’examen du Brevet de l’enseignement moyen (BEM) à travers les 51 centres réquisitionnés à cet effet à Tizi-Ouzou, a assuré la direction locale de l’Education qui a mis en place toutes les commodités pour que cet examen se déroule dans de meilleures conditions. Hormis quelques défections enregistrées dans la matinée, les épreuves de ce premier jour se sont déroulées dans de très bonnes conditions et sans aucune contrainte, a-t-on indiqué de même source. En effet, pour ce premier jour, la direction de l’éducation a enregistré la défection à cet examen de 344 candidats pour différentes raisons, dont 266 candidats libres et 78 scolarisés.  
Les candidats ont tenu à exprimer leurs satisfactions quant aux conditions dans lesquelles ils ont passé ces premières épreuves. Ils ont aussi estimé que ces épreuves étaient à la portée de tous les candidats qui ont préparé sérieusement cet examen durant toute l’année scolaire. Les épreuves qui se sont déroulées dans 51 centres étaient surveillées et encadrées par prés de 3.530 enseignants et autres personnels de l’éducation.   Les plis contenant les épreuves de cette première journée  ont été acheminés très tôt la matinée  aux centres d’examens à partir de la direction de l’éducation. Il est à noter que la direction de l’éducation a aussi mis tous les moyens nécessaires pour les candidats aux besoins spécifiques notamment au profit des  six handicapés visuels qui ont été placés chacun dans une salle en compagnie d’un enseignant  chargé de transcrire leurs réponses des sujets traités en braille qui a été mis à leur disposition.
Même dispositif a été mis en place pour les  candidats ayant eu des accidents ayant provoqué leur incapacité à rédiger eux-mêmes les réponses. 14.327 élèves, dont 7.618 filles et 6.709 garçons, sont concernés par cet examen de passage au lycée qui se poursuivra aujourd’hui et demain. 264 élèves de cet effectif global émanent des écoles privées agréées par l’Etat. 43 candidats détenus sont également concernés par cet examen.
Bel. Adrar

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions