lundi 17 juin 2019 14:58:05

Saison estivale : L’heure des vacances a sonné

À quelques encablures du passage officiel du printemps à l’été, des signes révélateurs sont là pour entamer, avec ferveur et dynamisme, cette transition météorologique, mais aussi sociale, très attendue chaque année, histoire de recharger des batteries, à bout de souffle.

PUBLIE LE : 10-06-2019 | 0:00
D.R

À quelques encablures du passage officiel du printemps à l’été, des signes révélateurs sont là pour entamer,  avec ferveur et dynamisme, cette transition météorologique, mais aussi sociale, très attendue chaque année, histoire de recharger des batteries, à bout de souffle.

Les relents de la saison s’annoncent déjà pour certains qui se mettent à l’air des vacances. Le sixième mois de l’année coïncidant avec une période riche en couleurs, vient sonner l’heure de la détente et surtout des baignades. Profiter de la grande bleue n’attend pas le fameux coup de sifflet habituel, encore moins la liste des plages autorisées pour
faire trempette et se rafraîchir. Malheureusement on ne se contente pas seulement des plages autorisées à la baignade,
sans dangers, l’essentiel étant de goûter aux plaisirs de la mer, grands et petits à la fois. Le premier week-end après le ramadhan est marqué d’ailleurs par  une présence de groupes de jeune et même des familles, venues passer de bons moments sur la côte, en attendant le grand rush, prévu dans peu de temps, après les dernières épreuves décisives pour les élèves du lycée et moyen et leurs parents, en l’occurrence le baccalauréat et le BEM. Tout n’est pas joué, certes, mais  après le ramadhan, les horloges biologiques de beaucoup d’Algériens se mettent aux tons d’une douce l’oisiveté, qui cassera la routine et la monotonie des journées d’hiver. Il faut dire que la fin du ramadhan marque une ère tournée vers la programmation des congés annuels et des vacances. La course pour dénicher le bon coin, les bons plans et les formules compatibles avec les budgets est lancée. Eviter de tomber nez à nez, avec les « trop plein » des hôtels et les appartements, proposés par les particuliers, pris d’assaut, avant l’ouverture de la saison estivale, revient chaque année, devenant la principale préoccupation des estivants, qui se préparent à l’avance, juste après l’Aïd, afin de ne pas limiter leur chance de trouver de bonnes occasions, à même de passer de bonnes vacances, à petit budget. Les retardataires ont toujours tort. D’ailleurs, ceux qui ont fait de fâcheuses expériences déjà retiennent la leçon et retroussent les manches tôt pour ne pas rater  leurs vacances. Tous les moyens sont bons pour  exhausser leur rêve. Les journaux, les sites touristiques, tout comme les agences de voyage sont très sollicités pour le choix des destinations et des produits qui correspondent le mieux avec les besoins de chaque catégorie. Il faut dire que  la mise au numérique du tourisme a bel et bien rendu service aux estivants, en vulgarisant leurs offres avec les coûts et même les programmes tracés, en prévision de la saison estivale.  Le «E-tourisme» vient, sans doute, à la rescousse de beaucoup  vacanciers, confrontés, chaque été, à l’éternel problématique du choix d’un produit acceptable sur le plan  qualité et  coût. C’est un fait : les choses sérieuses ont commencé pour certains qui virtuellement ont plié bagages», avec des démarches, entamées pour préparer leurs vacances.
Samia D.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions