lundi 17 juin 2019 14:50:41

Nouvelles d'Annaba, Problématique de l’AEP : Vers une prise en charge sérieuse

Développement local : 650 milliards de centimes pour l’amélioration urbaine de 40 sites

PUBLIE LE : 04-06-2019 | 0:00
D.R

Page animée par BOUDJEMAÀ GUETMI

L’eau potable sera disponible dorénavant en quantité suffisante, grâce aux multiples projets prévus, a indiqué la directrice de wilaya des ressources en eau, Mme Djamila Briki.

En effet, trois forages seront réalisés dans le cadre d’un programme sectoriel. Ils viendront s’ajouter  aux trois autres achevés dans les  localités de Pont Bouchet (El Hadjar), Les Salines (El Bouni) et Chaouli-Belkacem sur la route de l’aéroport Rabah-Bitat. Ces ouvrages vont renforcer l’alimentation en eau potable d’une partie de la wilaya qui s’approvisionne régulièrement à partir des barrages de Mexa (Bouggous) de Cheffia. La directrice de wilaya des ressources en eau a, dans ce sillage, annoncé l’inscription de nouveaux projets à l’horizon 2020 dans le but de sécuriser davantage l’alimentation en eau potable des populations. L’on compte également sur la station de dessalement d’eau de mer prévue dans la localité de Draouch, commune de Berrihane, wilaya d’El Tarf, pour parvenir à une prise en charge et  apporter une solution efficace durable à la problématique de l’alimentation en eau potable. d’une capacité de traitement de 300.000 m3 par jour, cette station va fournir à la wilaya d’Annaba un volume de 160.000 m3 par jour, soit 50% des capacités de traitement de l’ouvrage, tandis qu’El Tarf recevra 80.000 m3, Guelma 40.000 m3 et Skikda 20.000m3. Pour l’heure, le projet de réalisation de la station de dessalement de l’eau de mer qui était, prévu initialement à Echaat (El Tarf), n’a pas été encore lancé. Il est actuellement au stade de l’analyse des offres suite à l’ouverture des plis effectuée le 29 avril dernier à Alger. A propos de l’acheminement de l’eau à partir de cette station, le tracé du réseau de transfert d’eau vers Annaba a été déjà établi. Dans un autre volet relatif à la lutte contre les maladies à transmission hydrique, la directrice de wilaya des ressources en eau, Mme Djamila Briki, a fait savoir que la structure qu’elle gère a reçu une enveloppe financière de l’ordre de 3 milliards 110 millions de centimes provenant du fonds commun des collectivités locales (FCCL). Ce qui va permettre de rénover les réseaux d’assainissement dans les communes d’El Bouni, Berrahal, Sidi Amar et El Hadjar ainsi que d’autres tronçons et canalisations d’eau potable. La même responsable a cité dans le même cadre la programmation d’un projet pour la construction d’une station d’épuration des eaux usées à Berrahal pour prendre en charge les rejets d’eaux usées provenant de la nouvelle ville de Draâ Errich, Treat, Oued Aneb  et Chetaïbi  et protéger les terres agricoles de la pollution. La lutte contre les inondations demeure une préoccupation pour la wilaya, a-t-elle estimé, indiquant dans ce contexte qu’une enveloppe financière de l’ordre de 1700 milliards de centimes a été octroyée pour la réalisation d’opérations d’aménagement, de curage des oueds et de réhabilitation des réseaux d’alimentation en potable.

---------------------------

Fibre optique
63 annexes  communales  raccordées 

63 annexes communales ont été raccordées au réseau de la fibre optique dans le cadre de l’exécution d’une partie du programme national mis en place par le ministère de l’intérieur et des collectivités locales. Ce qui permettra aux administrés habitant dans les zones éloignées de procéder au retrait de leurs documents d’état civil sans effectuer des déplacements souvent pénibles aux sièges des daïras et communes. Algérie Télécom précise que tous les moyens humains et matériels sont mobilisés pour achever le programme de raccordement à la fibre optique à l’échelle du territoire de la wilaya dans les meilleurs délais, mentionne un communiqué de presse. Le raccordement des annexes des communes de la wilaya à la fibre optique a nécessité la pose de  450 kilomètres de fibre optique.

---------------------------

Moissons-battages
Plus d’un demi-million de quintaux de céréales attendu

Une production de plus d’un demi-million de quintaux de céréales, toutes variétés confondues, est attendue cette année, à l’issue de la campagne moisson battage qui concerne une superficie de 16.642 hectares répartis à travers le territoire de la wilaya. Une réunion  de préparation de la campagne moissons-battage a été organisée justement  tout récemment au niveau du siège de la direction des services agricoles (DSA). Il a été question lors de cette rencontre de la préparation logistique  de ladite campagne depuis la récolte jusqu’au stockage au niveau de la coopérative des céréales et légumes secs (CCLS ) en passant par la transport. Cinq points de collecte de la récolte céréalière sont prévus pour les besoins de la campagne dans les communes d’El Hadjar avec deux points; Ain Berda , Sidi Amar et Berrahal, alors que les capacités de stockage disponibles s’élèvent à un million de quintaux. Par ailleurs, la campagne moissons-battage ciblera aussi 1986 hectares de légumes secs dont 130 hectares de pois-chiche.

---------------------------

Pomme de terre
Prémices d’une  production abondante

La récolte de la pomme de terre saisonnière se poursuit depuis fin avril dernier dans de bonnes conditions, a indiqué le directeur de wilaya des services agricoles (DSA), M. Seghir Boukhatem. Une superficie de 311, 5 hectares dont 308 hectares destinés à la multiplication de ce tubercule, y est concernée, a-t-il précisé. Une quantité de 4682 ,5 tonnes a été récoltée jusqu’à présent d’une superficie de 112 hectares, soit un taux d’avancement de la campagne de 36%. La production totale de pomme terre attendue à l’issue de cette campagne atteindra 14.283 tonnes avec un redemandent prévisionnel de 420 quintaux à l’hectare. Ce qui représente une reprise encourageante de la culture de la pomme de terre dans la région d’Annaba particulièrement  dans la plaine d’El Hadjar avec 145 hectares , Ain Berda 103 hectares, Cheurfa 60 hectares, Berrahal et Seraidi avec 1, 5 hectare. L’arrivée de la pomme de terre saisonnière sur le marché a agi sur la réduction substantielle des prix de ce tubercule très utilisée par la ménagère tout au long de l’année. Plus de 132 tonnes de pomme de terre ont été récoltées durant la saison 2017-2018 sur une superficie totale de 231 hectares avec un rendement moyen de 575 quintaux à l’hectare. Avec l’extension des superficies et le développement de l’irrigation au goutte-à-goutte surtout en période estivale, la culture de la pomme de terre pourrait retrouver ses lettres de noblesse dans la région d’Annaba, connue pour ses terres fertiles à haut rendement, notamment dans la plaine d’El Hadjar.

---------------------------

Développement local
650 milliards de centimes pour l’amélioration urbaine de 40 sites

Le dossier relatif à l’amélioration urbaine dans les communes de la wilaya continue de susciter de l’intérêt auprès des pouvoirs publics. En effet, une enveloppe financière de l’ordre de 650 milliards de centimes provenant du fonds commun des collectivités locales (FCCL) va être consacrée à la réalisation de plusieurs opérations destinées au relookage d’une quarantaine de sites répartis à travers le territoire de la wilaya. Dans ce cadre, le wali Toufik Mezhoud a saisi les communes concernées par l’amélioration urbaine de faire des études de leurs projets contre l’octroi de l’argent avertissant que ceux qui n’auront pas accompli cette condition seront exclus du programme qui cible une dizaine sur la douzaine de communes que compte la wilaya. La commune d’El Bouni, qui enregistre un bond qualitatif en matière de d’amélioration urbaine, notamment au niveau de son chef-lieu, a reçu déjà plus de 41 milliards de centimes de ce fonds. Annaba accuse un retard criard en matière d’amélioration urbaine  par rapport aux autres wilayas du pays, a estimé le wali  lors d’une récente réunion avec les directeurs de l’exécutif, les chefs de daïras et les P/apc. Onze projets de construction de lycées attendent depuis 2011 d’être lancés faute de la disponibilité de terrains d’assiette, a-t-il fait remarquer dans ce cadre.

---------------------------

Fait divers
Arrestation des voleurs de traverses ferroviaires

 Deux individus ont été arrêtés par le groupement territorial de la gendarmerie nationale pour vol de traverses de la ligne ferroviaire Annaba/Souk Ahras, près du village Boukemouza, dans la commune d’Oued Ferradha (Est de Guelma). Les deux suspects, âgés de 34 et 40 et originaires de la wilaya d’El Tarf, ont été interpellés la semaine dernière par les gendarmes de la brigade de Boukemouza, juste après que ceux-ci aient retiré plusieurs traverses qu'ils ont transportées à bord de leur véhicule.
 Les mis en cause qui acheminaient les traverses vers la commune de Chihani (wilaya d’El Tarf) ont été présentés devant la justice, a précisé la même source. 

---------------------------

Travaux publics
Trois passerelles prévues  
 
Trois passerelles, dont une en cours d’exécution, sont prévues dans le tableau de bord de la direction de wilaya des travaux publics dans la perspective de réduire les accidents de la circulation au niveau de certains axes stratégiques. Celle en cours d’exécution est localisée sur la route nationale (RN) 44, à proximité de la gare routière Sandid, située à la cité 1er-mai, dans la commune d’El Bouni, a indiqué le directeur de wilaya, Younes Bouchekouk. Les deux autres sont prévues dans les localités de Sidi Salem (EL Bouni) et de Kherraza (Oued Aneb). Une enveloppe financière de 69 millions de dinars a été retenue pour la réalisation de ces ouvrages qui ne manqueront pas certainement de protéger les usagers de la route et de réduire le nombre des accidents de la circulation qui causent chaque année des dommages moraux et matériels importants au pays et aux familles. Les routes de la wilaya sont truffées d’une dizaine de passerelles dont la majorité est implantée  sur la route nationale 16.

---------------------------

Le CRA à l’épreuve  de la solidarité  agissante

Comme à l’accoutumé et fidèle à ses principes et valeurs de solidarité, le croissant-rouge algérien (CRA) n’a pas manqué à sa tradition de servir durant le mois de ramadhan des repas à table et à emporter pour les familles nécessiteuses, les sans-abris et les passagers. Grace à la disponibilité sans faille de ses bénévoles mobilisés du matin au soir, il assure quotidiennement 150 repas à table et 25 autres emportés. Le président du CRA, Abdelhamid Bouzid, reconnait que les moyens dont il dispose actuellement ne permettent pas d’offrir plus de repas et limitent leur marge de manœuvre. «Cela ne nous empêche pas d’acheter pour le jour de l’aïd el fitr des jouets aux enfants hospitalisés», a-t-il fait remarquer.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions