lundi 17 juin 2019 14:55:17

Abraham (I)

Dieu veille sur Abraham et guide ses pas dès l'enfance. Lorsque Abraham dénigre les idoles adorées par son peuple, il est condamné à mourir dans un brasier. Mais Dieu le protège des flammes. Abraham s'établit avec Sarah en Palestine.

PUBLIE LE : 04-06-2019 | 0:00
D.R

Dieu veille sur Abraham et guide ses pas dès l'enfance. Lorsque Abraham dénigre les idoles adorées par son peuple, il est condamné à mourir dans un brasier. Mais Dieu le protège des flammes. Abraham s'établit avec Sarah en Palestine.

Il a premier un fils, Ismaël, de sa servante Agar, puis un second, Isaac, de sa femme Sarah. Il abandonne Ismaël et Agar sur l'emplacement de La Mecque. Des années plus tard, il revient trouver Ismaël pour construire avec lui la Ka'ba.
Abraham naquit sous le règne de Nemrod, mille deux cent trois années après le Déluge, soit trois mille trente-sept années après la création d'Adam.
A propos de Nemrod, le Messager de Dieu a dit :              «Quatre hommes régnèrent sur la terre entière, deux croyants et deux infidèles. Les deux croyants Jurent Salomon, Jils de David, et Dhû al-Qarnajn, Dieu les agrée. Les deux infidèles furent Nemrod et Nabuchodonosor *.» (1)
On raconte que Nemrod fut le premier homme à porter la couronne, qu'il gouverna la terre en despote, qu'il appela les gens à l'adorer et qu'il était entouré de prêtres et de voyants.
Ses voyants vinrent un jour le trouver pour lui dire :
— Notre science nous apprend qu'un garçon doit naître dans ta cité, qui reniera notre religion et brisera nos idoles.
Après avoir entendu ces paroles, Nemrod eut un songe où il vit s'élever un astre qui s'emparait de la lumière du soleil et de la lune, ne leur laissant plus aucune clarté. Il en éprouva une grande peur et convoqua aussitôt les voyants, les prêtres et les devins, ceux qui tracent des signes sur le sable, pour leur demander leur avis. Ils lui répondirent :
— Un enfant naîtra dans ton pays cette année, qui reniera notre religion et brisera nos idoles. Notre science nous l'a appris depuis un certain temps.
Nemrod en fut bouleversé. Il ordonna d'égorger tous les garçons qui naîtraient dans le pays cette année-là. Puis il emmena tous les hommes dans des campements loin de la ville, afin qu'aucun d'eux ne puisse approcher librement une femme. Auprès de chaque groupe de dix hommes il plaça un vigile qui les surveillait, ne permettant à un homme de connaître une femme qu'en période menstruelle, l'union étant alors sans risque. Dès que la femme redevenait pure, elle était séparée de l'homme.
Nemrod maintint les choses ainsi le temps que Dieu voulut. Puis il eut besoin, pour une affaire le concernant, de dépêcher quelqu'un à la ville. Parmi les gens de son entourage, il ne trouva qu'un seul homme à qui confier cette tâche, un nommé Azar. Il le convoqua et lui dit :
—Je désire te confier une mission. Je t'envoie pour cela en ville et je te place sous serment, afin qu'une fois là-bas tu n'approches pas des tiens et tu n'aies pas de rapports intimes.
Azar lui dit :
—Le souci de ma religion est plus fort que cela.
Alors Nemrod l'informa de sa mission et l'envoya en ville. Une fois qu'il y fut et qu'il eut accompli sa mission, Azar s'apprêtait à repartir vers son campement et à retrouver son roi, lorsque la pensée lui vint: «Si j'allais voir les miens?» Il entra chez sa femme et, la voyant après une longue séparation, ne put se maîtriser. Il la prit et elle fut enceinte d'Abraham.
Lorsque la femme d'Azar fut enceinte d'Abraham, les devins se rendirent auprès de Nemrod et lui                 dirent :
—Le garçon dont nous t'avons annoncé la venue a été conçu cette nuit même.
Nemrod fit venir auprès de lui toutes les femmes de la ville et les enferma. Toutes, à l'exception de la mère d'Abraham ; c'était une toute jeune fille et personne ne pensa qu'elle fût en âge de porter un enfant.
Or, son ventre s'arrondit et Azar craignit qu'on ne vînt égorger la mère ou l'enfant. Il emmena sa femme dans une région située entre Kûfa et Basra. Il la mit à l'abri dans une grotte et lui fournit ce dont elle pouvait avoir besoin. Il continua de veiller sur elle dans le plus grand secret.
Lorsqu'elle eut mis l'enfant au monde, elle prit soin de lui puis le laissa seul dans la grotte après en avoir bouché l'entrée. Elle rentra chez elle et raconta à Azar qu'elle avait donné naissance à un garçon qui était mort. Azar la crut et n'en parla plus.
Cependant elle se rendait tous les jours à la grotte pour continuer à prendre soin de son fils. Elle le trouvait sain et sauf, suçant son pouce.

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions