Conférence de presse de Belmadi : «nous irons en Egypte pour gagner»

« Ghoulam a demandé à être dispensé, Belfodil et Bentaleb sont blessés, Taider en baisse de régime. »
PUBLIE LE : 01-06-2019 | 23:00

Le sélectionneur national Djamel Belmadi a déclaré, lors d’une conférence de presse, au Centre technique national de Sidi Moussa, à propos de la liste des 23 joueurs retenus pour la CAN-2019 : «On ne dit pas on va gagner, mais qu’on a l’ambition de gagner. Il n’y a aucune ambiguïté dans mes propos. J’ai récupéré une équipe en difficulté. Mais tel n’est pas mon langage. Ce n’est pas par un discours défaitiste qu’on pourra espérer remporter la CAN. Le fait de n’avoir pas tenu ce langage auparavant n’a pas pour autant permis à l’EN d’obtenir des résultats. On doit avoir cette détermination et cet esprit de la gagne qui nous permet d’être ambitieux et d’y croire pour que la sélection aborde ce genre de rendez-vous avec un état d’esprit positif, un esprit de gagneur.»
Pour ce qui est du choix du lieu de préparation qui est Doha (Qatar), Belmadi souligne : «Ce choix a été dûment réfléchi. Le Qatar dispose des mêmes conditions climatiques en termes de température et d’humidité que l’Égypte. Ce sont des conditions très pénibles et traumatisantes, si l’on ne fait pas le nécessaire afin que les joueurs s’y adaptent. Il faut préparer le métabolisme et le corps à affronter ces difficiles conditions, sachant que j’ai exercé dix ans durant dans ce pays. On dispose aussi en Algérie avec le CTN d’excellentes conditions de travail. Notre camp de base est l’un de ceux qui seront destinés à la coupe du monde 2022 au Qatar et on jouera nos matches amicaux au stade d’Al-Sad qui est au top. La difficulté d’un stage à ce niveau-là, c’est de trouver les sparring-partners adéquats sur place afin de livrer des matches amicaux dans le cadre de la préparation d’un tournoi comme celui de la CAN. Le stage de Doha sera sur mesure pour l’EN. La première phase débutera à Sidi Moussa où l’aspect physique sera travaillé. Dès demain, l’ensemble des joueurs rejoindront le Centre technique national de Sidi Moussa.»
Pour ce qui est du choix de certains joueurs qui ont fait l’objet de critiques ou de l’étonnement de certains médias et observateurs, Belmadi a apporté ses réponses. Pour ce qui est de la convocation d’Islam Slimani, qui a passé une saison difficile, peut-être l’une des plus mauvaises de sa carrière d’outre-mer, le coach des Verts a tenu à indiquer : «Je n’ai jamais perdu contact avec Islam. C’est un joueur qui a beaucoup donné à l’équipe nationale. Il dispose d’un capital expérience précieux. Il a pris part à la coupe du monde et à plusieurs CAN. C’est un buteur et un battant sur le terrain. Certes, il manque de compétition puisqu’il n’a pas joué depuis trois mois, mais il a quand même pris part à environ 25 matches avec son club. On ne peut le mettre de côté facilement. Il y a une cabale contre lui. Moi, j’ai totalement confiance en lui.
Pour la non-convocation du buteur du championnat Naidji, ainsi que du latéral droit Loucif, auxquels il a préféré respectivement Slimani et Zeffane, Belmadi dit : «Naidji est un excellent joueur, il a de l’avenir. Il joue presque avec le même style que Bounedjah qui pour moi fait partie de mes plans. Je voulais donc un joueur qui joue avec un autre style pour avoir d’autres solutions si la situation l’exige. Naidji manque d’expérience. Il n’a joué aucun match dans les compétitions africaines, et à ce niveau-là, c’est important. Pareil pour le cas de Loucif. J’apprécie les qualités de ce joueur qui sont similaires à celles d’Atal. Il manque d’expérience et il me fallait un joueur d’un style différent par rapport à l’aspect tactique, comme pour le cas Naidji-Slimani. Pour Zeffane, il a réussi une bonne saison et il fait tout simplement partie de mes choix qu’il faut respecter.
Les portes de l’EN resteront ouvertes à tous les joueurs talentueux.» 

« Ghoulam a demandé à être dispensé, Belfodil et Bentaleb sont blessés, Taider en baisse de régime. »
 
Comme tout le monde le sait, Ghoulam, Belfodil, Bentaleb et Taider ne prendront pas part à la CAN du moment qu’ils ne font pas partie de la liste de Belmadi.
«Pour Ghoulam, les choses sont très claires. On l’a rencontré à Naples. Il m’a fait parvenir qu’il n’est pas prêt pour la CAN et qu’il accorde la priorité à la préparation d’intersaison avec son club, surtout qu’il a repris la compétition après une longue période d’absence due à sa blessure. Je ne l’ai pas black listé comme cela a été dit.  Pour Belfodil et Bentaleb, c’était dans nos plans, mais des blessures les ont empêchés de prendre part à la CAN. Belfodil a réussi une deuxième partie de saison exceptionnelle. On a parlé avec lui du rôle qu’on attendait de lui à la CAN. Il était motivé. Hélas, une semaine après il s’est blessé et sa participation a été compromise. Bentaleb vient de se faire opérer. Taider, quant à lui, a été sacrifié si l’on peut dire entre guillemets. Ses prestations mitigées avec la sélection, contrairement à celles en club, ne lui ont pas permis d’être sur la liste des 23», dit-il encore. Pour ce qui est de la sélection de Guedioura qui a surpris plus d’un, le coach a tenu à indiquer : «Certes, j’étais déçu de sa prestation contre le Bénin où il est passé à côté, d’où sa non-convocation contre le Togo. J’avais fait appel alors à Chita pour le même poste, puis à Lakehal. Ces deux joueurs sont blessés.
On a fait venir Guedioura, qui a de l’expérience et des capacités en tant que milieu défensif. Ce n’est pas un choix par défaut, même si je dis que si Chita était là, il n’aurait pas été retenu. Comme Slimani, il est très motivé pour être à la hauteur de la confiance placée en lui.» Pour le trio M’Bolhi-Tahrat-Abeid, qui revient de blessure, il affirme : «Ils sont tout à fait opérationnels. Ils ont bien récupéré et ont bien préparé leur retour sur les terrains.
Ils sont aptes pour tenir leur rôle en coupe d’Afrique.» Pour le buteur de Montpellier Hérault, Andy Delor, qui a exprimé son vœu de rejoindre les Verts et jouer la CAN, mais qui n’est pas sur la liste des 23, Belmadi explique son cas : «Il n’était pas sélectionnable. La raison est simple, il a obtenu sa naturalisation civile, mais pas encore sa titularisation sportive qui demande plus de temps en raison de la procédure auprès de la Fifa et du dossier à préparer. On ne pouvait attendre plus. Il a fait tous les efforts pour venir, seulement, il s’est déclaré un peu tardivement.» Le sélectionneur national a expliqué aussi la raison qui l’a conduit a ne faire venir que les 23 joueurs concernés et pas plus, pour parer à toute éventualité de blessure de l’un des joueurs : «Je veux des joueurs bien concentrés sur la préparation et dans un climat fait de sérénité et non d’angoisse. Si je convoque plus de 23 pour les derniers stages à quelques jours de la CAN, des joueurs vont s’angoisser du moment qu’on sera contraint d’éliminer quelques-uns. La liste élargie existe. Certains joueurs qui y figurent m’ont assuré qu’en cas de blessure d’un joueur parmi la liste des 23, ils répondront à mon appel sans aucun problème.» Belmadi a fait savoir que les joueurs passeront l’Aïd ensemble, au sein de l’EN qui est aussi leur famille. Il a tenu à préciser qu’avec lui, aucun adversaire ne sera sous-estimé par les joueurs et que pour entamer le tournoi continental de la meilleure des manières, il faudra faire le maximum pour gagner face au Kenya et ainsi éviter de subir une pression néfaste dans le cas contraire.
    Mohamed-Amine Azzouz
 


EL MOUDJAHID - QUOTIDIEN NATIONAL D'INFORMATION Edité par l'EPE - EURL El MOUDJAHID - 20, Rue de la Liberté - Alger - Algérie
Tél. : +213(0)21737081 - Fax : +213(0)21739043
Mail : info@elmoudjahid.com