Nouvelles de Sétif, Le wali sur les chantiers de logement : Remise de 3.000 unités AADL avant décembre

Examens scolaires : 86.000 candidats attendus
PUBLIE LE : 27-05-2019 | 23:00

Page animée par FAROUK ZOGHBI

Plusieurs chantiers de logement de différents segments ont fait l’objet, en ces jours de Ramadhan, d’une importante visite du nouveau wali, Mohamed Belkateb.

Une visite qui atteste des efforts consentis par l’Etat dans ce secteur, ce qui lui permet de disposer, d’un portefeuille de 120.000 logements tous segments confondus sur les deux derniers quinquennaux avec une population prévisible de 600.000 habitants.
Un programme d’envergure sur lequel il ne reste que 31.000 logements de différents types en cours de réalisation.
Un intérêt d’autant plus perçu quand on sait la place consacrée au volet social sachant que pour le seul segment du logement public locatif, c’est 26.508 unités qui ont été inscrites et 57.000 autres pour le logement rural dans une wilaya où ce segment a suscité l’adhésion profonde des populations.
Dans ce contexte l’inspection au chef-lieu de la wilaya, du chantier avancé de 1.496 logements LSP sur lesquels 700 sont achevés et 796 en cours de réalisation, permettra au chef de l’exécutif de s’entretenir longuement avec les promoteurs et les souscripteurs à l’effet de livrer le maximum de logements. 
Aussi a-t-il été convenu de livrer 50 logements immédiatement, 100 autres d’ici le 10 juin et le reste en septembre.
Autant d’instructions et de décisions qui se traduiront sur le grand projet des 3.000 logements location-vente AADL de Bir N’sa, de 1.500 logements au mois d’août et 1.500 autres au mois de novembre avec 2 écoles et 2 CEM pour la rentrée scolaire. Dans la commune d’El Eulma la visite du chantier des 1.500 logements location-vente (AADL) permettra de relever un taux d’avancement de près de 47% avant l’achèvement prévu pour le 18 août 2020, les 673 nouvelles autres unités du genre sont encore au stade du choix de terrain.
Là aussi et comme sur les autres chantiers le wali, privilégiant la proximité, se rendra sur le projet des 1.590 logements LPA de Abid Ali réalisés par 31 promoteurs avec un taux d’avancement de 70%. M. Belkateb prendra connaissance du projet des 3.702 logements LPL dont 500 sont déjà attribués avec pas moins de 2.652 dont les VRD sont en cours.
Le wali mettra l’accent sur les 1.000 logements susceptibles d’être attribués rapidement et appellera à mettre les bouchées doubles.  

---------------------------------

Alimentation en eau potable
Retards et absence de coordination

Sur les 3 grands dossiers soumis à l’examen du conseil de wilaya élargi aux présidents d’APC, notamment la gestion de l’environnement et la rentrée scolaire 2019-2020, celui de l’alimentation en eau potable à la veille de la saison estivale, s’est taillée la part du lion de par son caractère sensible.
Un dossier d’une importance telle que les déficits compensés par le programme d’urgence permettront dans certaines grandes agglomérations comme Sétif et les localités situées sur le couloir du barrage de Maouane où sont emmagasinés plus 13 millions de m3, d’échapper une fois encore au stress hydrique cet été, ne sont pas hélas sans se traduire par des besoins importants dans plusieurs autres agglomérations urbaines et rurales.  
En prenant connaissance des différents indicateurs présentés par le directeur de wilaya des ressources en eau et font notamment ressortir une production de 263.936,58 m3 avec plus de 28% d’eaux superficielles et 71% d’eaux souterraines ainsi que des besoins estimés à 362.756,5 m3 par jour, le wali s’interrogera sur cette dotation moyenne annoncée de 142 litres/jour/habitant et concentrera d’emblée les débats sur cet indicateur en passant au crible la situation qui prévaut dans chacune des 60 communes.
A l’issue de la réunion les responsables du secteur souligneront que seules 37 communes sur les 60 sont gérées par l’ADE, le wali demandera les moyens qu’il faut, sachant, dira-t-il, que «l’eau, c’est la vie, mais aussi un facteur important de sécurité et de stabilité de la wilaya». Aussi et en attendant donc la mise en œuvre du grand projet structurant des grands transferts hydrauliques dans sa totalité, notamment le système Est qui tarde à venir pour remplir le barrage de Draa Ediss destiné à alimenter 15 communes en eau potable, des mesures pour alléger la situation de certaines grandes villes comme celle d’El Eulma à partir de Maouane, sont prises.  
Une situation dont l’urgence est également marquée par l’achèvement rapide du projet des transferts nord de la wilaya pour l’alimentation à partir du barrage de Tichy-Haf, des 7 communes de Beni Ourtilène, Beni Chebana, Ain Legradj, Beni Mohli, Harbil, Guenzet et Draa Kebila.
 Dans une wilaya ou très peu de précipitations sont enregistrées, le transfert Sud à partir des champs captant de Kherzet Youcef et Chaabet L’hamra est un autre important projet destiné à soulager 8 communes du Sud de cette wilaya.  
Le wali intervenant à la lumière de la situation qui prévaut dans certaines communes et agglomérations secondaires, ne manquera pas de prendre une série de décisions allant dans le sens de la mobilisation des ressources ou leur renforcement, la réalisation de forages ou des actions tendant à doter des communes de camions-citernes, déplorant par la même le retard accusé, l’inexistence de comités de daïra dans une wilaya qu’il a qualifié de «continent» et l’absence de coordination à la base.

La nouvelle station de traitement, fonctionnelle en juin

Au lendemain de ce conseil, le wali et le PDG de l’entreprise COSIDER se sont rendus dans la commune d’El Ouricia où ils ont visité le chantier de la nouvelle station de traitement en voie de finition et qui est dotée d’une capacité de 135.000 m3/j sur ses 3 filières. Une visite à l’issue de laquelle il a été décidé de livrer dès la première semaine du mois de juin, la première filière avec 45.000 m3/j ajoutée à la dotation actuelle de 50.000 m3 qui est, rappelons-le, assurée par une station monobloc installée à titre provisoire.
La mise en service de la seconde filière interviendrait dès le 20 juin avant la livraison de la troisième filière dès la première semaine du mois de juillet pour couvrir la capacité totale de cette station de traitement.
 L’impact positif attendu permettrait déjà de couvrir en premier lieu, les localités de Ain Abessa, Ouricia, Sétif, El Eulma, Ain Arnet, Mezloug, Guedjel et Guelel, avant d’autres extensions qui interviendraient au fur et à mesure plus tard vers d’autres localités. 

---------------------------------

Examens scolaires
86.000 candidats  attendus

Près de 86.000 candidats se présenteront cette année aux trois examens scolaires dans la wilaya de Sétif. Pour ce faire, «rien n’a été laissé au fait du hasard et toutes les dispositions humaines et matérielles ont été prises pour que ces trois examens scolaires se déroulent dans les meilleures conditions possibles», nous indique Bezala Abdelaziz, directeur de wilaya de l’éducation, qui ajoute que la préparation de ces examens a débuté au début de l’année scolaire consolidée comme chaque année par les apports des pouvoirs publics locaux, à leur tête le wali et l’implication de tous les secteurs directement impliqués dans le bon déroulement de ces examens.
C’est ainsi que pour la première échéance qui a trait à l’examen de fin du cycle primaire et qui débutera demain, pas moins de 37.429 potaches parmi lesquelles plus de 18.000 filles, 278 élèves d’écoles privées et 5 enfants aux besoins spécifiques rejoindront les 616 centres mis à leur disposition dans la wilaya.
Un examen qui sera encadré par plus de 9.000 fonctionnaires du secteur.
Le BEM qui se déroulera entre le 9 et le 11 juin concerne cette année 25.374 candidats, dont 13.994 filles qui composeront dans 92 centres jusque dans les coins les plus reculés. Un examen qui mettra également en lice 13 enfants aux besoins spécifiques, 162 autres d’écoles privées et 69 de centres de rééducation, encadré par 5.480 fonctionnaires pour veiller au bon déroulement des épreuves qui compteront aussi 1.340 candidats composant dans l’épreuve amazighe au niveau de 24 CEM.
Une dynamique qui sera couronnée entre le 16 et le 20 juin par le baccalauréat qui regroupera cette année 23.163 candidats, dont plus de 58% de filles, dans une wilaya qui a connu de réelles avancées ces dernières années et est parvenue à se hisser, l’an dernier, aux toutes premières loges au niveau national avec un taux de réussite de 67,33%. Les candidats seront répartis sur 74 centres et encadrés par 6.000 fonctionnaires. 10 élèves aux besoins spécifiques participeront à cet examen dont les deux centres de correction implantés aux lycées Ibn Rachik et Malika Gaïd.

---------------------------------

Stade Guessab
Après une décennie de travaux, l’espoir ?

Le stade Mohamed-Guessab n’échappe pas à ces lieux qui font partie du vieux Sétif et portent en leur cœur de belles images et des souvenirs glorieux de jeunes sportifs qui ont fait les beaux jours de la balle ronde, porté les couleurs, l’écho et le sacrifice de la Révolution de Novembre.
L’on se souvient de ces anciennes gloires de l’USMS naissant par un jour de 1933 ou ces résistants du Stade africain sétifien naissant en 1947, au lendemain des massacres du 8 mai 1945 avec 33 martyrs tombés durant la lutte de Libération.
 C’est dans ce stade mythique inauguré en 1934, que bien des étoiles du football ont vu le jour dans un parcours qui se poursuivra en 1958 avec la création de l’Entente sous la coupe de Benaouda Ali, dit Layass, et un palmarès aussi beau que cette Coupe de l’indépendance que l’Aigle noir ira alors arracher à l’issue de deux matchs face à la somptueuse équipe de Ould Moussa et l’ES Mostaganem. Depuis les titres ne se comptent plus .
Temple du football, témoin de générations multiples, les travaux de rénovation entamés il y a plus d’une décennie n’en finissent pas.
C’est sans doute pour cela que le wali, accompagné des responsables de l’APC a, dès son arrivée après une visite, donné des instructions strictes pour l’achèvement des travaux.
 Le P/APC de la ville estime dès lors que les choses avancent bien et que le stade, nouveaux gradins, éclairage et gazon synthétique, sera prêt après l’été, non sans exprimer son désir de se replonger dans les décors de sa jeunesse.
  


EL MOUDJAHID - QUOTIDIEN NATIONAL D'INFORMATION Edité par l'EPE - EURL El MOUDJAHID - 20, Rue de la Liberté - Alger - Algérie
Tél. : +213(0)21737081 - Fax : +213(0)21739043
Mail : info@elmoudjahid.com