Alger : instaurer une nouvelle République

Hier, au 3e vendredi du ramadhan, soit le 14e depuis le début de la mouvance citoyenne pour un changement radical du système et de toutes ses figures emblématiques, la contestation populaire ne faiblit pas.
PUBLIE LE : 25-05-2019 | 0:00

Hier, au 3e vendredi du ramadhan, soit le 14e depuis le début de la mouvance citoyenne pour un changement radical du système et de toutes ses figures emblématiques, la contestation populaire ne faiblit pas. En effet, ceux qui misaient sur l’essoufflement de cette dynamique de protestation durant ce mois sacré ont déchanté en constatant la forte mobilisation des Algériennes et des Algériens, tout un peuple comme seul homme pour une Algérie meilleure et une démocratie majeure. Femmes, hommes, jeunes et moins jeunes, des familles entières ont tenu à investir hier les rues d’Alger-Centre, les alentours de la Grande Poste plus précisément, pour crier haut et fort leur désir ardent d’instaurer une nouvelle République où les principes de citoyenneté et le respect de la volonté populaire dans la mise en place de tout système de représentation en sont les référents. 
Dans cette quête sublime époustouflante et qui obéit aussi à provoquer une véritable rupture avec un système dont les méfaits, les magouilles et les supercheries éclatent aujourd’hui au grand jour à travers l’ouverture par la justice de plusieurs dossier de corruption, la mouvance citoyenne a su préserver le caractère pacifique autant dans sa manière de maintenir la cadence de la manifestation sur le terrain que dans la façon d’exprimer haut et fort ses revendications justes et légitimes. Ne jamais sortir du cadre pacifique, «Selmiya selmiya» comme aime à le répéter les manifestants, ce n’est là qu’une prise de position qui honore certes nos concitoyennes et nos concitoyens, nombreux à nourrir l’espoir d’un changement vers le mieux mais conforte aussi leur détermination à faire de ce même espoir une réalité algérienne. Et ce n’est surtout pas parce  qu’il a mise en place d’un impressionnant dispositif de sécurité, à l’exemple de celui mobilisé hier à Alger, qu’il y a forcement risque de dérapage. Ce qui n’a pas été le cas heureusement, nonobstant quelques légères altercations signalés ici et là entre manifestants et policiers sans qu’il y ait toutefois de débordement. 
Pour ce qui est du dispositif des forces de l’ordre, d’aucuns affirment que celui déployé hier a été de plus considérables. A gorges déployées où par des dizaines de pancartes portées haut dans le ciel, les manifestants ont exprimé leur rejet du système et de tous ses symboles. 
Ils disent aussi rejeter en bloc la tenue de l’élection présidentielle fixée pour le 4 juillet. «Pas d’élections», scandent-ils. Nombreux sont en outre les manifestants qui ont revendiqué l’application des articles 7 et 8 de la Constitution stipulant que le peuple et source de pouvoir. De passage devant le Parlement, les manifestants répète à la criée : «Klitou lebled ya sarakin» (ndlr, vous avez pillé le pays, bande de voleurs). Des slogans hostiles au système ont été également scandés par les manifestants n’ayant cessé de répéter : «Nous voulons un Etat civil». Il ressort en outre de ce 14e vendredi de manifestation pacifique à Alger, la présence remarquable de la gent féminine. L’une d’elles, Mme Soumia Haouchine nous fait savoir son engagement et sa détermination à accompagner cette dynamiques citoyenne jusqu’à l’aboutissement de la totalité de ses revendications. «J’ai participé à 11 vendredis de manifestations, au départ c’était pour dire non au 5e mandat du président Bouteflika. Mais là nous exigeons le départ de tout le système et la création d’une nouvelle République (…). Je pense que la manière de consacrer cet objectif c’est d’assurer la continuité du mouvement citoyen. S’il s’essouffle le peuple aura tout perdu», nous confie-t-elle.
Karim Aoudia 

EL MOUDJAHID - QUOTIDIEN NATIONAL D'INFORMATION Edité par l'EPE - EURL El MOUDJAHID - 20, Rue de la Liberté - Alger - Algérie
Tél. : +213(0)21737081 - Fax : +213(0)21739043
Mail : info@elmoudjahid.com