dimanche 18 aot 2019 04:01:04

Affaires religieuses : Pour un discours religieux modéré

Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs a appelé, ce eudi, à Alger les oulémas et imams à adopter un prêche à même de « resserrer les rangs», devant être au service de la patrie et du citoyen, notamment auprès des jeunes.

PUBLIE LE : 24-05-2019 | 23:00
D.R
Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs a appelé, ce eudi, à Alger les oulémas et imams à adopter un prêche à même de « resserrer les rangs», devant être au service de la patrie et du citoyen, notamment auprès des jeunes.
 
Intervenant lors d’un séminaire scientifique, organisé en collaboration avec le Haut conseil islamique (HCI), ayant pour thème « Le conseil «nassiha» dans le prêche : Fondements de l’unité de la Oumma », Youcef Belmehdi a affirmé que les Oulémas et imams sont appelés à prodiguer des conseils qui soient au service de la patrie et de la société et rappelé que l’Algérie a, aujourd’hui, « grand besoin » de ses oulémas et ses imams pour qu’ils « puissent aider » leur pays et prodiguer des conseils à l’égard des jeunes qui doivent aussi être « encadrés » et « orientés». « Le fait de prodiguer des conseils pourrait constituer un projet de société, en référence au Hadith du prophète (QSSL) ‘‘la religion, c’est le conseil’’, a-t-il expliqué.
 
Le ministre a, d’autre part, déploré l’usage à « mauvais » escient du conseil par certaines personnes et précisé que le conseil va de « pair » avec la vertu, comme mentionné dans le Saint-Coran, a-t-il insisté, non sans rappeler que certaines ont été utilisées comme « chaires de l’extrémisme et du fanatisme » dans le passé. 
 
Les éclairages du ministre sur l’importance d’orienter le discours religieux dans les mosquées en Algérie vers la modération intervient à un moment très délicat qui voit le pays traverser depuis quelques mois une crise politique des plus difficiles. Pour faire barrage aux discours prêchant la haine, la mosquée doit être l’institution qui assume le rôle de diffusion des valeurs de la paix et de la fraternité en rejetant toute division, tout sectarisme, toute violence et tout extrémisme. 
 
Le ministre a appelé à ce que les mosquées redeviennent ce qu’elles doivent être, c’est-à-dire des centres de la « tolérance » et de la « modération » et exhorté les savants, les instituteurs et les imams à œuvrer à la « rénovation » du discours religieux et sa « purification » des errements, soulignant à ce sujet l’importance de mettre en valeur les objectifs du conseil, du fatwa et l’interprétation adéquate de la parole divine.
 
Le concept d’une religion de paix et le discours modéré sont dans l’esprit de M. Belmehdi « ce qui fortifie le rempart national contre «l’intrusion des idées et comportements déviants et extrémistes».
Le ministre a insisté longuement sur la nécessité de «préserver la spécificité nationale» qui s’inscrit dans la défense d’une identité religieuse algérienne s’inspirant de notre héritage culturel, et riche patrimoine civilisationnel et théologique, face aux courants et idées transfrontalières menaçant la stabilité des sociétés.
 
Présent à cette rencontre, le président du Haut conseil islamique (HCI), Bouabdellah Ghlamallah a rappelé les règles du conseil, comme mentionné dans la tradition du prophète (QSSSL), et affirmé que le rôle qui incombe aux oulémas du Droit musulman et aux imams, est de prodiguer le conseil à même d’éclairer la société, appelant à cet égard, à ne pas sortir le conseil de son cadre, ni de son contexte. 
De leur côté, des enseignants et des chercheurs ont souligné que le conseil pouvait s’ériger en projet de société complémentaire et non, comme le pensent certains, sortir du cadre de la prédication, relevant qu’il reposait sur l’interaction effective entre individus. Les chercheurs ont conclu leurs interventions en avançant quelques recommandations ayant trait au rôle et prérogatives des prédicateurs, dont la plus importante est la nécessité de « se replonger sans cesse » dans les sources de la culture musulmane.
Tahar Kaidi
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions