jeudi 19 septembre 2019 13:43:48

Les SMA et la guerre de libération, à Notre Forum de la Mémoire : Un rôle pivot

La nécessité de création des centres de recherche spécialisés dans l’histoire du scoutisme en Algérie, afin de mettre en valeur l’apport de ce mouvement au processus révolutionnaire, a été proposée, hier, par l’historien Mohamed Lahcen Zeghidi, lors de son passage au Forum de la mémoire qu’organise El Moudjahid, pour célébrer le 78e anniversaire de l’assassinat du fondateur des Scouts musulmans algériens.

PUBLIE LE : 22-05-2019 | 23:00
Ph : Nacéra I.

La nécessité de création des centres de recherche spécialisés dans l’histoire du scoutisme en Algérie, afin de mettre en valeur l’apport de ce mouvement au processus révolutionnaire, a été  proposée, hier, par l’historien Mohamed Lahcen Zeghidi, lors de son passage au Forum de la mémoire qu’organise El Moudjahid, pour célébrer le 78e anniversaire de l’assassinat du fondateur des Scouts musulmans algériens.

Cette conférence s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités et anciens militants du mouvement nationaliste, du président de l’Association Machaâl Echahid, ainsi que du commandant général des scouts musulmans algériens (SMA), Mohamed Bouallag.
La contribution déterminante des SMA, dans la prise de conscience nationaliste et la naissance du mouvement de libération en Algérie, à été, le thème qu’a choisi d’évoquer, l’historien Zeghidi, lors de son intervention. Celui-ci a particulièrement expliqué au public que la création des premiers groupes de scouts a coïncidé avec l’émergence des plus grands partis nationalistes, et mouvements associatifs de l’Algérie en lutte, tels le PPA/MTLD, les Oulémas, Association Taraqi et autres organismes, c’est ce qui confirme, explique l’historien, que «les SMA étaient le terreau où les germes de mouvement de libération ont poussé».
Evoquant quelques pans de l’histoire de ce mouvement, l’universitaire a souligné que cette organisation constituait une véritable école ayant forgé des héros imprégnés de patriotisme et de valeurs nationalistes. «Avec la création des SMA, le message de la réforme a accompagné le message de la révolte et de la libération», dira l’historien, non sans ajouter que «les SMA constituent une extension au mouvement nationaliste algérien». Preuve étant que la «prise de conscience de l’importance de la lutte armée était un cumul de plusieurs étapes d’apprentissage et d’éducation populaire».
Un engagement qui est illustré par un fait historique, lorsqu’en août 1954, le regretté Hocine Aït Ahmed a introduit un groupe de scouts chez le président égyptien, Gamel Abdenasser pour montrer qu’à cette époque les SMA était prêts à la lutte armée et n’attendaient que le signal de leurs aînés pour la déclencher.
Après avoir rappelé le parcours militant de Mohamed Bouras, fondateur du premier Faoudj en Algérie, en 1935, sous le nom «El Falah», le commandant général des SMA, Mohamed Bouallag, a quant à lui rappelé que «c’est en hommage à Mohamed Bouras que la date du 27 mai a été instituée journée nationale des SMA». Cette date marque la célébration du triste anniversaire de la mort de ce premier chahid des SMA.

Pas d’alignement derrière un parti :  « Le mouvement s’investit  aujourd’hui dans l’éducation civile et la solidarité. »

Le commandant général  des Scouts musulmans algériens s’est dit étonné de constater le peu d’intérêt accordé à ce qu’il qualifie de «faits divers de l’Histoire». Selon le chef des Scouts musulmans, 18 membres du Groupe des 22 ont été formés à l’école des scouts où ils se sont abreuvés des sources du nationalisme, du patriotisme et de l’amour de la patrie. C’est «la preuve irréfutable, que la prise de conscience de l’importance de la lutte armée était un cumul de plusieurs étapes d’apprentissage et d’éducation populaire», a estimé le commandant scout avant de poursuivre que «les historiens doivent évoquer le rôle qu’ont joué les SMA, dans le processus révolutionnaire et la prise de conscience dans la lutte armée». Cela, afin que les générations futures apprennent que la Révolution était le résultat d’une symbiose générale qui a vu l’apport de plusieurs obédiences et courants, qui se sont unis autour d’un seul objectif à savoir, la libération du pays du joug colonial.
L’orateur n’a pas manqué de rappeler l’apport des scouts musulmans algériens dans la préservation de la mémoire et la valorisation de la richesse de l’histoire du pays. Il a rappelé le rôle primordial des scouts musulmans en qualifiant leur organisation de «fondation solide pour la société algérienne» et mettant en avant, la fierté de tout Algérien pour cette école de nationalisme, de valeurs citoyennes et d’unité nationale.
 Au cours de son intervention M. Bouallag est revenu entre autres sujets, sur la question de la mémoire en Algérie, et n’a pas manqué de proposer «une modernisation des modes d’enseignement de l’histoire du pays».
Enfin, l’ensemble des intervenants ont convenu sur le fait, qu’aujourd’hui, il est question de se ressourcer au message de Mohamed Bouras, de le concrétiser à travers l’énergie de la jeunesse et son engagement citoyen. En effet, si le mouvement est né dans un contexte de mobilisation politique en vue de parvenir à l'indépendance nationale, aujourd'hui, selon son Commandant, le pays est indépendant et le mouvement n'a plus à faire de la politique. Pas d'alignement derrière un parti. L’organisation se place au service du pays, ou plutôt de la patrie. Le mouvement scout s’investit aujourd’hui dans l'éducation civile et la solidarité. Il est utile de rappeler que les Scouts musulmans sont dotés d’un statut d’organisation humanitaire, caritative et indépendante, en vertu du décret présidentiel n° 03-217, du 19 mai 2003.
A signaler que le thème du Forum de mémoire qui se tiendra la semaine prochaine sera consacré au thème de «la protection des enfants durant les périodes de guerre».
    Tahar Kaïdi
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions