mercredi 19 juin 2019 03:02:35

M. Boulenouar, président de l’Ancaa, à propos dE Ramadhan : « 400 communes dépourvues de marchés de proximité provisoires »

«Durant la première quinzaine de Ramadhan, une quantité de 500 à 600 tonnes de fruits et légumes et 50.000 tonnes de viandes blanche et rouge ont été commercialisées», a déclaré, hier, M. Tahar Boulenouar, président de l’Association nationale des commercants et artisans algériens, lors d’une conférence de presse, tenue à Alger.

PUBLIE LE : 23-05-2019 | 0:00
Ph.:Wafa

«Durant la première quinzaine de Ramadhan, une quantité de 500 à 600 tonnes de fruits et légumes et 50.000 tonnes de viandes blanche et rouge ont été commercialisées», a déclaré, hier, M. Tahar Boulenouar, président de l’Association nationale des commercants et artisans algériens, lors d’une conférence de presse, tenue à Alger.

Outre cette quantité commercialisée, le même responsable indique que la moyenne des prix a connu une baisse de 10 à 15 DA le kilogramme par rapport au mois de Ramadhan de l’année dernière, citant l’exemple de la viande blanche qui, dit-il, ne dépasse pas les 280 DA/kg. Sur sa lancée, M. Boulenouar annonce également que les fruits et légumes ont connu une baisse de 30 à 40 DA par kilo, par rapport aux premiers jours du Ramadhan.
D’autre part, M. Boulenouar a déploré le déficit en matière des marchés de proximité provisoires, précisant que sur un besoin d’au moins 600, 400 communes n’ont pas ouvert ces espaces de commerce. D’autre part, le président de l’Ancaa avait indiqué que la consommation durant le mois de Ramadhan augmente de 40 à 50%. Par contre, la production est restée la même.
 C’est la raison principale qui est derrière la pénurie. De son côté, M. Ayachi représentant de la direction du Commerce de la wilaya d’Alger a annocé pour sa part qu’en prévision de la fête de l’Aïd, 4.105 commercants sur un total de 7666 inscrits, seront mobilisés pour assurer la permanence.
Donnant plus de détails, il indique que pour ces deux jours de l’Aid seront mobilisés 475 boulangeries, 5 minoteries, 9 laiteries et 197 agents. Rappelons que le ministère du Commerce a dévoilé la liste des prix référentiels des fruits et légumes de large consommation et des viandes importées, et ce, afin de mettre un terme à la spéculation durant le mois du Ramadhan. Outre les viandes bovines fraîches ou réfrigérées importées, la liste comporte, également, huit types de fruits et légumes, en l’occurrence la pomme de terre, la tomate, l’oignon (sec et vert), la courgette, la laitue, les carottes, l’ail et les bananes.
 Le prix référentiel de la pomme de terre a été fixé à 45,40 DA/kg aux marchés de gros et à 50,45 DA/kg aux marchés de détail, alors que le prix de la tomate varie entre 60 et 80 DA/kg aux marchés de gros et entre 90 et 110 DA/kg au niveau des marchés de détail. En sus d’être un moyen d’information et d’orientation pour le consommateur et les opérateurs afin de prendre connaissance des prix réels des produits de large consommation appliqués au niveau des réseaux de distribution et de consommation, le prix référentiel est un outil servant à imposer le contrôle sur les courbes des prix et à détecter l’inflation déraisonnable due à la spéculation, et par conséquent tenter de définir la source et la cause de cette inflation.
Fouad Irnatene
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions