jeudi 20 juin 2019 21:14:08

Comment concilier jeûne et santé ? (II)

À ce niveau, l’eau joue un rôle essentiel. Sodas et autres jus de fruits sont à bannir ! Seule l’eau va aider notre corps à se débarrasser de toutes sortes de déchet. Ne vous en privez surtout pas !

PUBLIE LE : 23-05-2019 | 0:00
D.R

À ce niveau, l’eau joue un rôle essentiel. Sodas et autres jus de fruits sont à bannir ! Seule l’eau va aider notre corps à se débarrasser de toutes sortes de déchet. Ne vous en privez surtout pas !

Boire beaucoup. C’est donc le conseil par excellence pour éviter toute complication durant votre jeûne. La consommation d’eau doit impérativement passer d’un litre et demi par jour en temps habituel, à deux litres et demi voire trois litres.
Mangez tranquillement !
Côté nourriture, quelques conseils sont à retenir. Même si cela peut paraître paradoxal, il ne faut jamais manger lorsqu’on a trop faim. Pourquoi ? Parce que la sensation de faim ne s’épuise qu’après s’être nourri... Résultat, vous allez trop manger par rapport aux besoins de votre organisme. La grande règle, s’alimenter après que la sensation de faim ait été surmontée. Le meilleur moyen d’y arriver est de manger un sucre d’assimilation rapide.
Une petite barre de céréales fera largement l’affaire. Vous n’aimez pas les céréales ? Pensez alors à un stimulant, comme une tasse de café par exemple. Essayez et vous verrez ! Un petit quart d’heure d’attente suffira pour réduire votre sensation de faim. Le but est de réussir à manger la tête reposée. Et donc d’éviter les troubles digestifs comme les ballonnements et les douleurs gastriques.
Pour cela, respectez la méthode suivante : commencez par patienter un petit peu, puis mangez légèrement. Attendez de nouveau pour que la sensation de faim ait baissé et ensuite, alimentez-vous normalement. Normalement ne signifie pas manger deux sandwichs comme on le ferait un soir «normal» par exemple. Non, pour bien vivre son jeûne, il faut respecter des principes culinaires fondamentaux. Pour Patrick Sérog «il est important de commencer par manger des protéines en quantité suffisante, pour ensuite passer aux sucres lents. Vous les trouverez notamment dans les pâtes, le blé, les légumes secs. Et enfin, manger une petite quantité d’acides gras essentiels sous forme d’huile de colza, de soja ou de noix».
Le Ramadan, compatible avec une vie professionnelle
Mais le jeûne peut avoir des effets différents de ceux déjà évoqués, sur la vie professionnelle notamment. Durant le Ramadan, beaucoup se plaignent de maux de tête et de troubles de la concentration. Même si le jeûne d’une journée est, d’après le Dr. Sérog «parfaitement conciliable avec un travail. Mais une étude marocaine montre que dans les pays où l’on pratique ce jeûne, la rentabilité du travailleur est diminuée d’environ 50 %». Oui mais cette même étude révèle aussi que la majorité des Musulmans vivent convenablement leur jeûne...
Attention cependant, il n’est pas conseillé quand on jeûne, d’avoir une activité sportive prolongée. Un sport d’endurance impose à notre organisme un ravitaillement important en glucides... impossible lors d’un jeûne. Les risques d’une hypoglycémie ou d’un malaise sont alors sérieux.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions