vendredi 20 septembre 2019 23:44:14

Aliments industriels : Mise en place du système de sécurité HACCP

L’intensification des échanges commerciaux provoquée par la mondialisation a amené plusieurs pays en particulier l’Algérie à mettre en place des règles sanitaires permettant entre autres, de limiter les risques liés à des aliments fabriqués industriellement.

PUBLIE LE : 21-05-2019 | 23:00
D.R
L’intensification des échanges commerciaux provoquée par la mondialisation a amené plusieurs pays en particulier l’Algérie à mettre en place des règles sanitaires permettant entre autres, de limiter les risques liés à des aliments fabriqués industriellement. À ce propos, la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (CACI) organise une formation-action intitulée : «La mise en place du système de sécurité alimentaire en entreprise HACCP conformément à la réglementation nationale (D exé 17-140)». Cette journée qui se tiendra aujourd’hui, et deux jours durant, à l’Ecole supérieure algérienne des affaires (ESAA) Mohammadia (Pins Maritimes) Alger, constituera certainement, une opportunité «ad hoc» aux entreprises pour prendre connaissance des principaux objectifs du système HACCP et de ​comprendre, gérer et maîtriser les risques liés à la sécurité alimentaire et ceci à tous les stades afin de garantir la qualité sanitaire des produits et ou repas servis (règles d’hygiène alimentaire). Elle vise également à montrer aux entreprises comment appliquer toutes les directives liées à la sécurité alimentaire dans sa pratique professionnelle mais aussi dans son environnement professionnel et savoir prendre les mesures nécessaires pour prévenir les risques alimentaires. La Caci a précisé dans un communique publiée sur son site-web que le système HACCP est avant tout un dispositif de prévention que l’on met en place pour faciliter l’identification et l’évaluation des risques pour une bonne maîtrise des dangers relatifs à la sécurité sanitaire et l’hygiène des aliments fabriqués industriellement. Il concerne également a-t-elle dit « bien les risques biologiques, chimiques que physiques. Il permet ensuite de fixer les points ou seuils critiques pour la maîtrise (CCP : Critical Control Point) et faciliter la mise en place d’un système de surveillance». Aussi, il permet de déterminer les actions correctives à réaliser lorsque la surveillance a mis en exergue la défaillance d’une mesure de maîtrise, et éventuellement, et de mettre en œuvre des procédures de vérification afin de confirmer l’efficacité du système HACCP : «A l’issue de la formation en HACCP, l’apprenant aura assimilé les fondamentaux du HACCP et pourra mettre en place ce système au sein de son entreprise », a indiqué la même source. S’agissant des frais de participation, la CACI a fait savoir qu’ils sont fixés à 50.000 DA TTC par personne (chèque) et 50.500 TTC par personne (espèce), couvrant la documentation et les porte-documents.
M. A. Z
  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions