vendredi 23 aot 2019 08:12:36

Nouvelles de Mascara, Solidarité Ramadhan : 38.276 familles nécessiteuses

Maternité mère et enfant : Bientôt une mission médicale chinoise

PUBLIE LE : 20-05-2019 | 23:00
D.R

Page animée par Abdelkader Ghomchi

Dans le cadre de la préparation de l’opération solidarité pour le mois de Ramadhan 2019, le wali de Mascara a présidé plusieurs séances de travail de coordination avec les directeurs de l’exécutif, les chefs de daïra et le représentant du croissance-Rouge, dans le but de faire réussir cette opération, surtout après l’échange du procédé du couffin par un mandat de 6.000 DA versés dans des comptes ccp, améliorant ainsi la méthode et préservant la dignité du citoyen.

La mise à jour des listes des personnes nécessiteuses à travers le territoire de la wilaya a fait ressortir le nombre de 38.276 familles nécessiteuses, pour lesquelles la wilaya a consacré le montant de 47,406 millions de DA sur son budget, les APC 163,597 millions DA et la DAS 18,654 millions DA. L’opération suit son cours après que les familles nécessiteuses ont ouvert des comptes CCP, les versements seront généralisés à travers l’ensemble des communes dans les jours à venir. Pour l’animation des soirées durant tout le mois de Ramadhan, le wali a ordonné aux responsables de mettre sur pied un programme culturel et sportif à travers l’ensemble des communes appuyé par des concours et des soirées musicales. Dans le même ordre d’idée, le Directeur de la jeunesse et du sport a annoncé que des tournois interquartiers seront animés et des visites aux centres des personnes âgées et de l’enfance assistées durant le mois sont au programme. La Direction des affaires religieuses et des wakfs, à travers le bureau de la fetwa de la mosquée Imam Moslim de Mascara, a pris acte pour la bienfaisance et l’orientation à travers les maisons d’arrêts qu’elle autorisé pour effectuer la prière des tarawih et des dourous de mosquée et la préparation d’un concours pour l’apprentissage du Saint Coran. Le wali a instruit le directeur du commerce de veiller au contrôle de la qualité de tous les produits durant tout le mois en multipliant les brigades et les sorties sur le terrain, de jour comme dans les soirées. Le directeur de la DCP a informé le wali que tous les congés sont annulés durant le mois de Ramadhan et la réquisition de tout le personnel du contrôle de la fraude, de jour comme de nuit, en particulier au niveau des commerces de ventes de la pâtisserie orientale qui connait un flux durant le mois de Ramadhan et le pain ainsi que le contrôle des prix à tous les niveaux. Après la fermeture des souks de proximité et Batimetal, 9 d’entre eux ont été récupérés  pour être mis à la disposition des jeunes pour d’éventuelles activités commerciales durant le mois de Ramadhan et le choix de 13 endroits pour être exploités comme souk parisien. Le wali a insisté sur l’entretien de l’environnement extérieur des Mosquées, associant les associations pour des volontariats à travers le bénévolat pour le nettoyage des mosquées et leur entourage. Le wali a également instruit le directeur de la santé de désigner un médecin au niveau de chaque restaurant Rahma, qui sont au nombre de 34, pour le contrôle des repas, de veiller à la collecte du sang et surveiller de près l’opération de circoncision des enfants au niveau de toutes les structures sanitaires sur le territoire de la wilaya. A propos du transport, le directeur du secteur a déclaré que les horaires sont prolongées jusqu’à minuit les jours de semaine et durant les jours fériés.

---------------------------

Nouveaux logements à Tighennif
Ni  eau ni éclairage public  

Les habitants du douar Sbaihia, dans la commune de Tighennif, protestent pour dénoncer l’abandon de leur douar par les responsables de l’APC de Tighennif qui semblent avoir détourné le budget vers d’autres douars. Les habitants avancent que 11 familles parmi les bénéficiaires de l’habitat rural sont privées d’eau. Malgré que le réseau qui alimente le douar entier est à moins de dix mètres, les familles achètent à longueur d’année des citernes d’eau, de provenance douteuse, à raison de mille DA chacune.
Autre problème récurrent, celui de l’éclairage public. malgré l’existence de poteaux, l’APC n’a pas jugé utile de placer des lampes. Certains citoyens se sont même portés volontaires pour les acheter mais l’APC doit dépêcher ses équipes pour l’emplacement. L’aménagement des rues fait défaut aussi et toutes les doléances adressées à l’APC, la daira et la wilaya sont restées lettre morte.

---------------------------

Conseil de wilaya
Agenda chargé

Le wali au dernier conseil exécutif de la wilaya n’est pas allé par quatre chemins pour sermonner les présidents des Assemblées populaires nationales. cette importante réunion hebdomadaire avait comme ordre du jour le traitement du dossier de la DUCH. Au début des travaux, il était question en premier lieu du couffin de ramadhan pour les familles nécessiteuses. Il a été donné lecture de la liste des APC qui ont achevé le travail pour permettre à ces familles  de percevoir les montants qui leur sont destinés à temps, mais il était question de certaines anomalies constatées en dernière minute comme ce fut le cas de la commune de Mamounia qui n’a pas encore achevé l’opération. le maire, absent au conseil, ce fut le Chef de la Daira qui devait répondre et informe le wali que le P/APC en question est constamment absent, négligeant complètement la gestion de l’APC. Mécontent, la chef de l’exécutif n’a as manqué de le blâmer et lui reproche de ne pas être à la hauteur de la mission qui lui a confiée. le wali reproche également aux maires de ne pas être en mesure d’assumer leur responsabilité. Les eaux usées traitées dans les stations d’épuration doivent faire l’objet d’une analyse biologique et bactériologique pour confirmer  si elle pouvait servir à l’irrigation des terres agricoles. L’ONA a fait des prélèvements qu’elle a envoyés au niveau du Laboratoire central et attend les résultats. la D.R.E. et la D.S.A ont également fait des prélèvements qu’ils ont déposés au niveau d’un laboratoire et attendent le résultat le 25 mai 2019. Pour pallier au manque de médecins dans le secteur public, la DSP a fait appel aux médecins privés en particulier les gynécologues. Un planning de permanence a été mis sur pied avec application dans l’immédiat, ceci, en attendant de combler les 46 postes de médecins spécialistes qui sont attribués à la wilaya par le ministère.

---------------------------

Maternité mère et enfant
Bientôt une mission médicale chinoise  

Les services de gynécologie-obstétrique des établissements publics hospitaliers (EPH) de Mascara connaissent une situation de débordement faute de médecins spécialistes et un grand nombre de parturientes. un besoin pressant et cruel se faisait sentir en matière de médecins gynécologues en particulier, ce qui a obligé la DSP a faire appel aux médecins privés afin d’assurer une permanence au niveau des maternités et salles d’accouchement. le ministère de la tutelle a dépêché une mission chinoise composée de quatre spécialistes gynécologues, un anesthésiste réanimateur, un cuisinier et un interprète.

---------------------------

Groupement de gendarmerie nationale
Baptisation  au nom du chahid Habbouche Abdelkader

A l’occasion du 8 mai, journée marquant le génocide sanglant dans le Constantinois et en exécution de l’Instruction 2019 /57 émanant du vice- Ministre de la défense nationale, le commandant des forces Armées, le Colonel Mohamed Triki, commandant régional de la Gendarmerie nationale a procédé, en compagnie du Wali de la Wilaya de Mascara, à la baptisation du groupement de la Gendarmerie nationale de la Wilaya au nom du chahid HABBOUCHE ABDELKADER. la cérémonie s’est déroulée en présence des Autorités civiles et militaires, les moudjahidine, la famille révolutionnaire et la famille du chahid. Lors d’une brève allocution, le Colonel Triki a fait l’éloge de nos glorieux Chouhada qui ont marqué l’histoire devant l’une des grandes puissances mondiales et dont notre Armée Nationale a hérité leur courage.

---------------------------

Sureté de wilaya
Une centaine de descentes dans les refuges de la criminalité

Dans le cadre de leurs mesures de sécurité visant à assurer la sécurité du citoyen, les services de police relevant de la sûreté de Wilaya de Mascara y compris les sûretés de daïra et les sûretés urbaines ont exécuté, durant le mois d’avril dernier, 156 descentes dans les refuges des criminels. Ces descentes ont ciblé plusieurs points jugés sensibles et suspects à travers le tissu urbain de la ville de Mascara et ses dairas, en vue de neutraliser les délinquants et les présenter devant la justice. Un nombre de 158 policiers des différents services ont été déployés.
L’opération a touché 163 lieux suspects et a abouti à l’examen d’identité de 1.450 personnes et au contrôle de 7.540 véhicules.

 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions