lundi 27 mai 2019 08:40:25

Vente de psychotropes : Les pharmaciens d’officine montent au créneau

Une grève prévue le 29 Mai.

PUBLIE LE : 16-05-2019 | 0:00
D.R

 Le problème de sécurité auquel fait face le pharmacien pendant son travail, notamment en ce qui concerne la vente des psychotropes, très demandés par les délinquants, ressurgit. Les pharmaciens réclament, en effet, le renforcement de la sécurité au niveau des officines, surtout dans les régions enclavées du pays et pour ceux qui assurent les gardes de nuit.
Dans un communiqué qu’il a publié hier, le Syndicat national algérien des pharmaciens d’officines (SNAPO) a appelé les ministères et services concernés à prendre des mesures urgentes «à même de garantir aux pharmaciens l’exercice de leur fonction en toute sécurité et les protéger contre les actes de violence émanant de personnes dépendantes aux psychotropes».  
«Ces mesures sont susceptibles de mettre les pharmaciens à l’abri des agressions auxquelles ils peuvent être sujets du fait de la vente de psychotropes, de l’insécurité et du vide juridique dû à la non-actualisation des textes relatifs à ces psychotropes», précise la même source.  
Face cette situation qu’il qualifie d’ «inquiétante», le SNAPO compte recourir à l’organisation, le 20 mai prochain, d’une journée de protestation devant le ministère de la Justice, puis à une grève le 29 du même mois, menaçant même de recourir à l’abandon définitif de la vente de psychotropes.
 Le syndicat a demandé, par ailleurs, la publication dans le Journal officiel, de toutes les listes des médicaments classés comme substances psychotropes, et la republication du décret ministériel relatif au classement de ces substances, dans le respect des articles 2 et 3 de la loi relative à la santé.  
Selon le même document, «aucun pharmacien ne doit être déféré en justice avant l’établissement d’une expertise juridique de classification officielle des substances pour lesquelles il est poursuivi, une expertise devant être menée par un laboratoire médico-légal, une source accréditée ou une instance professionnelle agréée représentant les pharmaciens».  
Partant de là, le SNAPO a réclamé de ne pas poursuivre en justice, ni condamner les pharmaciens pour des affaires de vente de produits non classés officiellement en tant que substance psychotrope. Dans un entretien accordé à la presse, Messaoud Belambri, président du SNAPO, a fait état de la tenue, lundi, d’une réunion d’urgence avec le ministre de la Santé qui s’est engagé à publier les tableaux et à reprendre les démarches avec le ministère de la Justice pour initier une coopération plus soutenue dans ce domaine.
Il s’est également engagé à réintroduire de nouveau, au niveau du SGG, l’arrêté avec une actualisation des listes. « Cependant, le problème ne sera pas réglé. La problématique ce n’est pas l’inexistence des listes, celles-ci existent et sont officielles, mais elles ne sont pas opposables du fait qu’elles n’ont pas été publiées dans le JO», a déploré M. Belambri.
En somme, le syndicat dénonce la condamnation de nombreux professionnels de la santé, des médecins et principalement des pharmaciens d’officine, à cause de produits qui ne sont pas officiellement classés comme psychotropes.
Pour sa part, le premier responsable du département de la Santé, M. Miraoui, a affirmé devant les membres du Snapo que la commission nationale mixte —ministère de la Santé, Ordre des pharmaciens et Snapo— sera installée de manière officielle et dans les plus brefs délais. Ainsi, cette commission sera en mesure de statuer sur tous les litiges et autres recours constatés au niveau des wilayas pour ce qui concerne l’installation ou le transfert d’officine.
Bien qu’ayant pris note de ces engagements, M. Belambri a réaffirmé le fait que le bureau national du SNAPO a décidé de maintenir la mobilisation et les actions programmées, tout en gardant le contact avec le ministère de la Santé pour le suivi de l’évolution de la situation et voir la réaction du ministère de la Justice.
 Sarah A. Benali Cherif
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions