dimanche 18 aot 2019 16:20:22

Golfe d’Arzew : Exercice de lutte contre la pollution

Un exercice de lutte contre la pollution marine par carburants sous l'intitulé «Pollution marine Arzew 2019» (Pol-mar Arzew 2019) a été exécuté hier au golfe d’Arzew (est d’Oran) par les services de la Façade navale ouest relevant de la 2e Région militaire.

PUBLIE LE : 15-05-2019 | 23:00
D.R


Un exercice de lutte contre la pollution marine par carburants sous l'intitulé «Pollution marine Arzew 2019» (Pol-mar Arzew 2019) a été exécuté hier au golfe d’Arzew (est d’Oran) par les services de la Façade navale ouest relevant de la 2e Région militaire. Le commandant de la Façade navale ouest, le général Châalal Abdelaziz, a présidé, au nom du général major, commandant de la 2e RM et du général major, chef des forces navales, le lancement de cet exercice en présence du wali d’Oran, Mouloud Chérifi, des cadres de l’ANP, des représentants des directions locales de l’environnement et des transports, ainsi que des cadres de l’entreprise portuaire d’Arzew.  Le général Chaâlal Abdelaziz a indiqué, dans son intervention, que cet exercice «est un test interactif pour les structures militaires et civiles lors d’une action de lutte contre la pollution marine par carburants. Il s’agit de renforcer l’expérience acquise auparavant par nos unités dans ce domaine et d’exposer les modes d’intervention en matière de lutte contre la pollution marine», a-t-il ajouté. Cet exercice de simulation permettra de renforcer la coopération et la coordination entre les structures militaires et civiles par la gestion de la lutte contre la pollution au titre du Plan régional Terre-Mer, a-t-on expliqué lors de la présentation de l’exercice. Il s’agira d’évaluer l’état de préparation des intervenants, les délais d’intervention, de jauger les techniques de lutte contre la pollution marine, d’évaluer les résultats liées à l’activation de l’organisation locale et régionale concernant la lutte contre la pollution marine, de tester l’efficacité des moyens d’intervention à tous les niveaux et enfin de maîtriser les procédures d’enquêtes marines, a-t-on ajouté.  
Le wali d’Oran, Mouloud Chérifi, a relevé, pour sa part, que cet exercice se déroule dans des conditions presque réelles pour donner des réponses réelles sur les disponibilités à mettre en œuvre contre ces risques et activer la coordination entre les structures militaires et civiles».  
Cet exercice a vu la mobilisation des forces et moyens de structures militaires et civiles dont deux navires en rade en haute mer, deux hélicoptères de recherche et secours, un avion de surveillance maritime, quatre zodiacs des gardes-côtes, trois autres embarcations semi-solides, 10 plongeurs relevant de la base maritime principale de Mers El Kebir, outre des moyens et matériels de réserve. Des moyens civils ont été également mobilisés, dont ceux de la protection civile avec un hôpital de terrain et des équipements de lutte sur terre. L'exercice s’est déroulé en quatre étapes depuis le lancement de l’état d’alerte, aux opérations de recherche et de sauvetage, la lutte contre la pollution proprement dite et enfin les enquêtes sur les causes et circonstances de l’accident. Le scénario mis en application consistait en une collision d’un pétrolier chargé de 130.000 tonnes de pétrole brut, lors de sa manœuvre de sa sortie du golfe d’Arzew avec un navire commercial se dirigeant au port d’Arzew. L’exercice a consisté en l’activation des plans local, régional et national de lutte contre la pollution marine par carburants et la maîtrise de l’accident.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions