mardi 21 mai 2019 00:47:10

Dette des pays africains : Ouverture des discussions

Une consultation de haut niveau sur la question du financement du développement et de la dette des pays africains va se tenir aujourd’hui à Abidjan, au siège de la Banque africaine de développement (BAD).

PUBLIE LE : 16-05-2019 | 0:00
D.R

Une consultation de haut niveau sur la question du financement du développement et de la dette des pays africains va se tenir aujourd’hui à Abidjan, au siège de la Banque africaine de développement (BAD). Co-organisée par la BAD et la Banque mondiale (BM), la consultation durera deux jours avec la participation de ministres africains des Finances des pays membres des deux institutions.  
«Les discussions porteront sur le financement du développement et la vulnérabilité de la dette dans le contexte de l'agenda des Objectifs du millénaire pour le développement et du Plan d'action d'Addis-Abeba (de l'Union africaine)», indique une note d'information de la BAD.  La rencontre est une tribune offerte aux pays membres de la BAD et de la BM pour exprimer leurs points de vue sur les leçons tirées des emprunts non concessionnels, les nouvelles vulnérabilités de la dette et l'approche proposée par la BM pour aider les pays à adopter des pratiques d'emprunt durables.  Les discussions porteront également sur le rôle des banques multilatérales de développement, la collaboration entre la BAD et la BM pour trouver des solutions au problème de financement du développement des pays africains.  Ces questions, ainsi que les résultats de la réunion alimenteront les discussions sur les cadres de politique générale pour les pays africains et les politiques respectives en matière de dette. Les discussions d'Abidjan s'ouvrent dans un contexte marqué ces dernières années, selon la BAD, par une forte augmentation de la dette des pays africains en raison, notamment, de la chute des cours des matières premières liée à la crise financière mondiale de 2008.  
«Les recettes des principales exportations ont reculé et la croissance économique a ralenti, les gouvernements africains ont de plus en plus recours à l'emprunt pour combler leurs déficits budgétaires», relève la BAD.
 

  • Publié dans :
DONNEZ VOTRE AVIS

Il n'y a actuellement aucune réaction à cette information. Soyez le premier à réagir !

S'inscrire
Presedant
Suivent
 

Donnez votre avis

Aidez nous à améliorer votre site en nous envoyant vos commentaires et suggestions